m-payment, mobile payments et paiements mobiles ? un concept fourre-tout, comment le définir et le circonscrire ? 1/4

Partager

Dans une série de 4 interventions vidéos à suivre, Denis Vacher, responsable des nouveaux moyens de paiement chez Orange France, nous dresse un panorama de cet univers.

 

 

Les études font toujours apparaître des marchés en centaines de milliards de $ mais ces chiffres impressionnants cachent la réalité car il faut en fait tout de suite qualifier de quoi on parle.

 

Il y a en fait, derrière le paiement mobile, 3 grandes activités :

  • La 1ère* qui nous vient du Japon qui est en fait le paiement de proximité -  appelé NFC ou near field communications - où on prend son mobile et où on le passe sur le terminal du marchand à l'instar du passe Navigo de la Ratp.
    Dans ce cas le système de paiement est dans le mobile ou  plus précisément  dans la carte SIM.         

  • La 2ème* concerne l'envoi d'argent par SMS : c'est ce qui se développe à vitesse accélérée et avec énormément de succès en Afrique (comme Orange Money par exemple, qu'on va retrouver dans nombre de pays africains notamment francophones : Côte d'Ivoire, Mali, Sénégal, dans différentes variantes).
    Ce système connaît un grand succès car ces pays ne sont pas autant bancarisés que nous ; c'est donc un véritable nouvel usage;
  • La 3ème* catégorie est plus classique et héritée de l'Internet fixe et consiste à payer directement sur son mobile en rentrant son n° de carte ou en utilisant paypal, ou en utilisant un autre dispositif de paiement à distance qui au lieu de fonctionner sur un PC, tourne sur un mobile.

*Notes : Chacune des catégories concerne plus particulièrement une région

  • Catégorie 1 : l'Asie avec une migration vers le reste du monde, notamment en France;
  • Catégorie 2 : en Afrique et dans les autres pays émergents et qui finira par arriver mais qui rencontre beaucoup de contraintes réglementaires dans nos pays européens ; cette catégorie touche aussi un nombre de gens croissant aux Etats-Unis et ailleurs, via la cible principale qui sont les gens mal ou peu bancarisés (personnes n'ayant pas de revenus fixes ou en situation précaire);
  • Catégorie 3 : hyper développé aux Etats-Unis et arrive en France avec l'iPhone et au-delà tous les autres types de smartphones ;

Compte-tenu de l'effervescence  médiatique sur ce marché c'est surtout la catégorie 1 (NFC) qui surdomine quand on parle de m-payment.

Nicolas Jacquey
Blogger Anonymous

-