wifi dans les transports : un défi mêlant expertise technologique et partenariats stratégiques

Partager

Suite au précédent article "surfer sur le web: un moyen de passer le temps", voici une analyse sur le wifi dans les transports. Cet article présente les différents types de wifi, l'utilisation de technologies spécifiques pour établir une connexion internet fiable, ainsi que de l'intégration des flottes existantes en retro-fit ou l’intégration du wifi en amont, via le line-fit.

Adresser le plus grand nombre d’utilisateurs grâce au standard wifi
Intégrer le WiFi dans les transports, en particulier dans le train, peut sembler inutile au vu de la couverture actuelle du réseau mobile. Néanmoins, avec la saturation du spectre et le réseau 4G qui n’est pas encore prêt d’arriver, la couverture lacunaire des voies à haute vitesse restera une réalité pour quelques années encore. L’installation de cellules 3G, puis 4G, le long de celles-ci pourrait fournir une connexion à internet à bord. Cependant, de telles opérations représentent un investissement important et d’autre part, la qualité de service offerte par une connectivité 3G à bord de trains dont la vitesse pourra bientôt atteindre 350km/h n’est pas optimale. De plus, une très large
proportion de voyageurs n’est pas adressée : le standard WiFi est bien plus répandu que la 3G au sein de la population et la quasi-totalité des terminaux mobiles est compatible WiFi.


Etablir une connexion internet fiable dans les transports implique l’utilisation d’un mix de technologies
Connecter une rame de TGV ou un avion au réseau internet de manière stable ne peut être fait qu’en utilisant un mix de différentes technologies : les variations de relief, les tunnels ou le manque de couverture 3G doivent permettre de choisir entre la technologie 3G, le satellite ou le standard WiMax, par exemple. Cela est d’autant plus vrai pour les avions ou bateaux de croisière, où la couverture de l’opérateur télécoms est inexistante.


Intégrer un accès à internet wifi dans les flottes des transporteurs implique deux approches distinctes

Intégrer un accès à internet wifi dans les flottes des opérateurs de transport implique deux approches distinctes : l’adaptation des flottes existantes en retro-fit ou l’intégration du wifi en amont, via le line-fit.
- adapter les flottes existantes en retro-fit : Intégrer le wifi dans les flottes des opérateurs de transport est une approche qui a déjà fait ses preuves, dans les trains Thalys et le TGV Est notamment (projet lancé en novembre 2010, Orange a participé à l’implémentation). Les opérateurs de transports ont néanmoins été les seuls à investir de manière importante dans l’adaptation de leurs flottes à ce nouveau besoin de connectivité de leurs clients, contrairement à la majorité des opérateurs télécoms.
- intégrer le wifi en amont via le line fit : des partenariats avec les constructeurs de rames de train et d’avions de ligne sont envisagés dans la perspective d’une intégration du WiFi en amont, directement durant la conception des équipements.
L’arrivée de réseaux ferrés massifs au Brésil et en Chine notamment représente une opportunité pour les constructeurs et par conséquent pour l’intégration du WiFi en line-fit.

Télécharger ici le livre blanc en entier

Si vous avez d'autres préconisations, je vous écoute!

Cordialement,

Guillaume

Photo: Copyright © 2004 David Monniaux

 

 

Nicolas Jacquey
Guillaume Perez

nsp