modernisation des SI de santé : l'heure de la dématérialisation a sonné !

Partager

La modernisation des systèmes d'information en santé, c'est un grand projet du Ministère de la santé ! Revenons quelques années en arrière, quand le papier était encore légion dans nos hôpitaux...

accéder en quelques secondes aux données patients via le SI

Imaginez le temps pour un médecin d'accéder au dossier d'un patient qui est rangé au 3ème sous sol de l'hôpital, alors qu'il peut aujourd'hui y accéder en quelques secondes sur tablette directement au pied de lit de ce dernier. Ou encore le temps mis pour récupérer le dossier d'un patient qui a changé de service, alors qu'informatisé, il suffit juste d'accéder au SI pour récupérer les informations.

Et attention, pour l'instant je n'ai parlé que de cas au sein d'un même hôpital mais le constat est certainement encore plus parlant si on pense aux liaisons entre 2 hôpitaux ou entre le médecin de ville et l'hôpital dans lequel a été traité son patient.

les enjeux sont énormes

  • la continuité des soins
  • la qualité des soins
  • l'optimisation du workflow
  • le développement de la télémédecine

Effectivement, informatisé, le dossier patient est plus facilement diffusable aux différents acteurs jalonnant son parcours de soins. Il est également plus facilement maintenu à jour qu'un dossier papier raturé ou encore avec des feuilles volantes.

Côté gestion, l'informatisation permet d'optimiser les workflow : en allant de la gestion du stock des médicaments d'un hôpital à l'optimisation du temps "patient" d'un professionnel de santé en passant par plus de rapidité dans la prise en charge financière des soins... 

Enfin, sans dématérialisation des dossiers patients, pas de télémédecine ! On n'a effectivement pas la possibilité de partager à un instant t un dossier patient papier rangé au 3ème sous sol de l'hôpital avec un spécialiste à plus de 100km de là... La dématérialisation est à ce niveau clef...

Évidemment cette modernisation a des conséquences réglementaires que nous avons abordé dans mon dernier post : vos données de santé : un enjeu de taille en terme de réglementation. Elles régissent la confidentialité, l'hébergement, les actes de télémédecine et le droit des patients quant aux données de santé à caractère personnel.

La France est à ce niveau le pays européen le plus strict en terme de réglementation. L'Europe a effectivement indiqué que les données de santé des européens devaient être hébergées en Europe, quelque soit le pays, mais la santé restant une prérogative des États, ces derniers ont chacun dicté leurs exigences à ce niveau.

et dans 10 ans, où en serons nous ?

La tendance est aujourd'hui à la dématérialisation des données de santé et demain à leur hébergement dans le cloud !

Des projets, tels que Région sans Film en Île-de-France montrent le chemin. Ainsi, l'ensemble de l'imagerie dans la région parisienne est en voie de dématérialisation et hébergée en mode SaaS dans le cloud santé d'Orange. Concrètement, pour vous et moi, ça signifie tout simplement plus de films radiologiques à transporter et à ranger !

Nos médecins y accèdent de manière sécurisée via Internet, et peuvent ainsi faire leur diagnostic avec toutes les informations à leur disposition, même les indications du radiologue qui a analysé les clichés.

La technologie est mature, la réglementation en place, les systèmes d'information des établissements de santé informatisés pour la plupart... Tout est réuni pour faire un cloud santé en France

Caroline,

Crédit photo : © ra2 studio - Fotolia.com

Caroline Crousillat

Spécialiste de la communication digitale, je donne vie à Orange Healthcare sur les réseaux sociaux jours après jours. Geekette dans l'âme, je reste à l'affut de toutes les nouvelles applications des technologies dans la santé mais aussi dans d'autres domaines.