le rôle du télésuivi dans l’éducation thérapeutique

Partager

Quand on pense télésuivi, on imagine directement un suivi à distance au long cours mais ce n’est pas le seul cas de figure ! En effet, le télésuivi peut jouer un rôle intéressant sur des périodes plus courtes à des finalités d’éducation thérapeutique.

l’éducation thérapeutique, élément essentiel de la prise en charge

Prenons l’exemple d’un patient qui vient d’apprendre qu’il est diabétique de type 1.

Sa vie, du jour au lendemain, va changer du tout au tout : il va devoir intégrer sa maladie et son traitement dans sa vie quotidienne. Pas facile les premiers temps car les contraintes sont fortes : devoir vérifier plusieurs fois par jour sa glycémie, adapter en fonction ses doses d’insulines, anticiper les évènements de la journée pour adapter son traitement… C’est à ce moment-là qu’une solution de télésuivi peut s’avérer intéressante !

En effet, un protocole personnalisé peut être mis en place autour du patient pour :

  • Contrôler durant les première semaines l’évolution de sa glycémie et son observance au traitement
  • L’aider à mieux comprendre sa maladie et adapter son mode de vie

Je m’explique : le patient peut être intégré dans un programme de télésuivi qui va lui demander chaque jour :

  • de remonter ses données cliniques (sa glycémie, les doses d’insulines qu’il s’est injecté, son poids…)
  • mais également lui proposer de répondre à un questionnaire d’auto-santé.

Ce questionnaire, mis en place par l’équipe de soins, va par exemple lui demander s’il a fait une hypoglycémie dans la journée. En fonction de sa réponse, le programme va alors entrer dans une interaction avec le patient et lui demander s’il avait fourni un effort particulier en amont (sport pas exemple) et si oui, lui envoyer un message pour mieux lui expliquer comment mieux anticiper la prochaine fois…

C’est un exemple bien entendu mais dans ce cas le télésuivi permet au patient de mieux comprendre en situation réelle l’application concrète des principes que son médecin lui a certainement expliqué en rendez-vous.

au plus près du patient

Le télésuivi devient ainsi une sorte de « coach personnel » pour aider le patient quotidien et en parallèle permet de remonter l’ensemble des informations au médecin qui pourra en rendez-vous réexpliquer en fonction des évènements le traitement à suivre ou même l’adapter si nécessaire. On n’envisage donc plus, dans ces cas-là, un télésuivi sur le long terme mais plutôt une prise en charge en télésuivi pendant quelques mois, le temps pour les patients de se familiariser avec leur maladie et leur traitement…

J’ai pris l’exemple du diabète, mais cela peut s’appliquer dans d’autres pathologies, c’est d’ailleurs le cas en Basse-Normandie dans le cadre du projet SCAD (Suivi Clinique A Domicile) où des insuffisants cardiaques sont suivi pendant 3 mois en sortie d’hospitalisation.

Caroline

Crédit photo : © athomass - Fotolia.com

Caroline Crousillat

Spécialiste de la communication digitale, je donne vie à Orange Healthcare sur les réseaux sociaux jours après jours. Geekette dans l'âme, je reste à l'affut de toutes les nouvelles applications des technologies dans la santé mais aussi dans d'autres domaines.