l’homme augmenté est en marche

Partager

J’ai assisté il y a quelques semaines aux matins de l’innovation organisés par l’ESSEC-ISIS qui avait pour thème le transhumanisme, et je ne vais pas vous le cacher, j’ai découvert une façon de voir l’application des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans le monde de la santé que je ne connaissais pas.

Transhuma… quoi ?


Evidemment, on va commencer par faire le point sur ce « gros mot » qu’est « transhumanisme ». Le transhumanisme, c’est un mouvement culturel et intellectuel qui pousse l’usage des sciences et des technologies pour améliorer les caractéristiques physiques et mentales des êtres humains. Les penseurs transhumanistes prédisent ainsi que les êtres humains pourraient être capables de se transformer en êtres dotés de capacités telles qu'ils mériteraient l'étiquette de « posthumains »… tout un programme non ?

Est-ce aussi farfelu que cela en à l’air ? Quand on relit la déclaration d’Eric Schimdt ou que l’on voit la mode actuelle autour du quantified self… pas tant que ça…

Google et la transhumanité


Avoir choisi en introduction une citation de l’ex-PDG de Google n’est pas un hasard. En effet, l’ambition transhumaniste du géant de l’Internet est de plus en plus affichée.

Google glass, avec la réalité augmentée, Google car, pour la conduite autonome, ou encore Calico qui a pour objectif de « tuer la mort » sont autant de projets menés par le Groupe afin d’améliorer la qualité et de prolonger la durée de vie humaine. Google est même allé jusqu’au séquençage de l’ADN au travers de sa filiale 23and Me, dirigée par la femme de Sergei Brin, le cofondateur.

La firme californienne a par ailleurs recruté Ray Kurzweil, un des gourous du transhumanisme, persuadé qu’avec l’intelligence artificielle nous deviendrons immortels.

même Barack Obama s’y met


Dernière annonce en date de Barack Obama : ''Nous sommes en train de construire Iron man''.

 

Annoncé non sans un certain humour, il s’agit pourtant d’un projet très sérieux baptisé TALOS (Tactical Assault Light Operator Suit) commandé par l'Armée de Terre et le Pentagone visant la création d’un exosquelette pour les soldats. Les militaires financent en effet et depuis longtemps des recherches concernant l’usage des robots pour aider les soldats sur le champ de bataille. Le DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) est ainsi l’une des agences les plus en pointe sur le domaine du transhumanisme appliqué à la défense.

vieillesse et maladie, les ennemis des transhumanistes


Au-delà des travaux de Google et de l’Iron Man d’Obama, ce qui me semble le plus intéressant dans les notions de transhumanisme, c’est le nouveau regard que l’on peut avoir du toutes les dernières tendances en matière d’utilisation des TIC dans la santé.

Le transhumanisme part du fait que certains aspects de la condition humaine tels que le handicap, la souffrance, la maladie, le vieillissement ou la mort subie sont inutiles et indésirables. Et si on regarde bien, aujourd’hui les technologies sont de plus en plus à notre service pour lutter contre ces aspects. 

L’homme augmenté est en marche… Montres, capteurs, bracelets et même pansements communicants sont autant d’objets qui se multiplient et se démocratisent. La technique nous aide donc déjà à nous améliorer ou à minima à mieux nous connaître…

Caroline.

 

crédit photo : © Anastasia Popova - Fotolia.com
 

Caroline Crousillat

Spécialiste de la communication digitale, je donne vie à Orange Healthcare sur les réseaux sociaux jours après jours. Geekette dans l'âme, je reste à l'affut de toutes les nouvelles applications des technologies dans la santé mais aussi dans d'autres domaines.