de l'importance du respect dans le management de projet

Partager

Le respect est un élément clé du leadership, en particulier dans les projets où les équipes sont par définition assemblées de façon temporaire.

4 éléments me semblent primordiaux :

  1. savoir écouter
  2. proximité
  3. fournir des opportunités à ses équipiers
  4. reconnaître ses limites et demander conseil aux experts

1. le respect commence à mon avis par l’écoute

Je connais des chefs de projet qui parlent tout le temps. S’il est vrai que la communication est une partie majeure de notre métier de manager de projet, il est tout aussi vrai que la communication est bidirectionnelle. Il faut donc s’arrêter de temps à autre de parler pour pouvoir écouter, ne serait-ce que pour vérifier que le message que nous avons émis a bien été reçu et surtout compris.

En effet, se taire est nécessaire mais pas suffisant: le chef de projet doit non seulement écouter mais aussi rechercher le dialogue, susciter les commentaires, rechercher les critiques et valoriser les idées de ses interlocuteurs. De nombreux leaders parviennent à renforcer leur efficacité par à leur capacité à écouter et à poser les bonnes questions. Ils ne cherchent pas à donner des réponses à tout prix ni trop vite. Ceci pourrait même s’avérer être leur force principale.

2. pour recevoir des commentaires francs et sincères, il est nécessaire d’établir une relation de proximité

Je devrais dire de proximité et de confiance mais nous couvriront ce second aspect un peu plus loin. Proximité donc, avec ses équipes et ses clients, particulièrement dans le cas d’équipes géographiquement distribuées, multiculturelles, transverses aux organisations fonctionnelles... L’attitude de la porte ouverte et le management par la "promenade" dans les bureaux (le "management by wandering around") sont particulièrement efficaces pour briser les barrières. Les outils coopératifs peuvent aussi reproduire à distance une certaine forme d’ouverture et créer une proximité: messageries instantanées, "twitter", SMS, blogs…

3. reconnaître les contributions de chacun et en faire la publicité est très bienvenu

C’est la partie manager de Project Manager, qui devrait rappeler au chef de projet qu’il est en devoir de favoriser le développement des ressources qui lui sont confiées le temps d’un projet. Ce peut être en leur confiant des tâches qui challengent ou accroissent leurs compétences. De nouvelles compétences qui bénéficieront toujours à la société avec le temps, sur ce projet ou sur les suivants.

A l’inverse, s’accaparer les succès des autres ne saurait être une preuve de leadership et ne mènera pas le chef de projet bien loin. Enfin, il est important d’aider les membres de l’équipe projet à construire leur réputation car cela permettra aussi en fin de projet de faciliter leur transition vers leur prochain challenge.

4. nous n’avons pas la science infuse

Nous ne pouvons être experts en tout et ne devrions surtout pas tenter de l’être. La force du bon chef de projet, manager, directeur, leader est de savoir s’entourer des bonnes compétences puis d’apprendre à leur faire confiance en les supportant au mieux.

Michel

Crédit photo : © draganica - Fotolia.com

Michel Operto

I've been leading IT projects for more than 20 years at telecom and computer manufacturers: Thomson Sintra, Digital Equipment, NCR, Nortel Networks, Orange Business Services. My passion is Project Management and leadership and I run a blog on the PM best practices at http://dantotsupm.com/