Le Cloud, pilier de la transformation digitale des entreprises

Partager

Didier Krainc, Directeur Général d’IDC France, est intervenu lors de la journée de clôture de la CloudWeek Paris. Pour lui, le Cloud est définitivement l’un des piliers de la transformation des entreprises. État des lieux.

SMAC : la transformation digitale en 4 lettres

Social, Mobilité, Analytique (Big Data) et Cloud. Pour Didier Krainc, tels sont les leviers de la transformation numérique des entreprises, qui pèse aujourd’hui « près de 14% des dépenses informatiques ». Selon une étude menée par le cabinet IDC, plus de la moitié des entreprises françaises (54%) a déjà engagé un processus de transformation numérique et 27% y songent. Pourtant, la France n’est pas en avance face aux autres pays européens : elle se situe en milieu de peloton au côté du Royaume-Uni, tandis que les pays scandinaves mènent la course en tête. En Norvège par exemple, « le numérique est le troisième secteur le plus important, après le pétrole et la pêche », indique la conseillère d’Ubifrance Frédérique Goudard au magazine Alliancy. Un modèle à suivre.

Pas de Cloud, pas de transformation

Pour Didier Klainc, « la transition numérique doit apporter de nouveaux services, de l’innovation et de l’excellence opérationnelle ». Et cela passe forcément par le Cloud. Véritable point névralgique de la transformation digitale, il permet de lier les trois autres composantes de l’entreprise digitale que sont les réseaux sociaux, la mobilité et le Big Data. L’enjeu du Cloud pour les entreprise n’est donc pas à négliger : c’est grâce au « nuage » et au SaaS (Software as a Service) que les outils informatiques peuvent être adaptés en fonction des besoins réels. Réduction des coûts et flexibilité des ressources : les bénéfices du Cloud ne sont plus à prouver.

Un nuage qui doit encore grandir

Le secteur est en constante évolution depuis plusieurs années en France. Aujourd’hui, le Cloud représente environ 7% de la dépense informatique française totale, soit 3070 millions d’euros :

  • 1704 pour le Cloud public hébergé en France
  • 710 pour le Cloud privé en France
  • 656 pour le Cloud privé hébergé en France

Pourtant, les entreprises françaises restent timides : d’après une étude menée par l’INSEE et Eurostat, seules 12% des sociétés de plus de 10 personnes ont acheté des services de Cloud computing en 2014, contre 19% en moyenne pour les autres pays européens. Les grandes entreprises sont cependant plus ouvertes à ce type d’usage : 36% des sociétés de plus de 250 salariés ont déjà eu recours au Cloud. La transition digitale de nos entreprises est bien en marche même s’il reste encore du travail à accomplir. Pourtant, pas d’inquiétude à avoir selon Marc Van Herrewghe, vice-président d’IDC cité durant la conférence : « les entreprises françaises ont peut-être commencé plus tard que les autres, mais ce sont elles qui ont le plus réfléchi à l’importance du numérique ».

Antonin

Pour aller plus loin :

Le Cloud, socle de la transformation digitale

Cloud et Big Data : nouvelles perspective, nouveaux métiers

De l’intelligence artificielle à l’intelligence humaine

Cloud : flexibilité et réduction des coûts

Antonin Lacaton

Amateur de vidéo et féru de technologie, je travaille actuellement au sein de l’équipe Marketing Opérationnel & Communication d'Orange Applications for Business.