L'ETSI prépare la mise à jour de sa cartographie des normes Cloud

Partager

L’ETSI a lancé, depuis février 2015, la Phase 2 du comité de coordination cloud  « Cloud Standards Coordination (CSC) Phase 2 » . Objectifs : mise à jour de la cartographie des normes cloud, meilleure compréhension des besoins clients et étude de la relation entre open source et normalisation. Voici les nouveaux objectifs fixés par la Commission Européenne concernant ces travaux ainsi que les premiers résultats obtenus au sein de l’ETSI « CSC Phase 2».

Pour rappel, L’ETSI (European Telecommunications Standards Institute) présentait en 2013 le résultat des travaux de la CSC Phase1 menés à la demande de la Commission Européenne concernant l’établissement d’une cartographie des normes Cloud. Cette étude portait notamment sur les domaines relatifs à l’interopérabilité, la portabilité et la sécurité des données.

Retour sur les résultats de la « Cloud Standards Coordination » (CSC) Phase 1 :

Les premiers travaux de l’ETSI « Cloud Standards Coordination » ont principalement abordé l’établissement d’une feuille de route en matière de normes Cloud. Le rapport de l’ETSI CSC, rendu public en Décembre 2013 à Bruxelles expliquait que le paysage normatif pour le Cloud était jugé complexe mais non chaotique et ne correspondait en aucun cas à une « jungle ».

Pour autant, d'importantes lacunes ont été identifiées dans les domaines suivants :

  • l'interopérabilité,
  • la sécurité,
  • la vie privée,
  • les accords de niveau de service (SLA),
  • la réglementation des aspects juridiques et de gouvernance.

Présentation de la CSC Phase 2 :

Compte tenu de la dynamique du marché du Cloud Computing et de la normalisation, l’ETSI a lancé en Février 2015 une nouvelle étude afin de compléter le travail mené lors de la Phase 1. L'objectif principal de ces travaux est de produire un aperçu réactualisé du paysage normatif concernant le Cloud Computing.

Cette Phase 2 va permettre donc d’actualiser les travaux de la Phase 1 mais va également développer deux nouveaux axes :

  • Une meilleure prise en compte du point de vue et des besoins des utilisateurs du Cloud (les PME, les administrations …) couvrant différents secteurs de l’industrie. En effet, lors de la Phase 1, les principaux participants provenaient de l'industrie du Cloud Computing, et en particulier les fournisseurs. 
  • L'interaction entre la normalisation et le monde de l'Open Source. Le travail accompli lors de la Phase 1 n'a pas abordé la relation avec l’Open Source, élément important qui contribue au Cloud Computing. Le travail consistera à faire l’inventaire des projets Open Source en cours et une analyse de leur contribution potentielle aux normes.

Focus sur l’enquête menée afin de mieux comprendre les besoins utilisateurs :

La CSC Phase 2 a lancé une enquête pour évaluer la maturité des normes Cloud et déterminer comment elles répondent aux priorités des clients du Cloud.  L’objectif : recueillir les commentaires de la communauté Cloud en termes d’avantages, de défis et de domaines de préoccupations concernant l'adoption du Cloud Computing.

Le résultat de l'enquête constituera la matière première pour évaluer la maturité perçue des normes Cloud. Cette enquête permettra aussi de comprendre l'intérêt et les besoins des parties prenantes en matière de certification. L’analyse des réponses a déjà démarré et se concrétisera par la rédaction d’un premier rapport d’ici peu.

Olivier Le Grand

En  collaboration avec Jamil Chawki

credit photo: jpgon _ fotolia.com

Pour aller plus loin :

Découvrez Le cloud expliqué à votre DSI

Olivier Le Grand

J'assure, depuis 2010, la coordination des activités de normalisation relative aux réseaux du futur au sein d’Orange Labs. Impliqué activement dans les travaux de normalisation du cloud, je suis depuis 2012 éditeur de la future norme concernant l’architecture du cloud menée conjointement par l’UIT-T et l’ISO/IEC JTC1.
De 2008 à 2012, j'ai présidé le groupe de travail de l’UIT-T relatif à la définition d’architectures pour les réseaux de nouvelle génération et IPTV.
J'ai travaillé pendant 10 ans dans le domaine des architectures de commande pour les réseaux à haut débit au sein d'Orange.