Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Demain l' « Internet des Objets » : De quoi parle t'on ?

Demain l' « Internet des Objets » : De quoi parle t'on ?
2010-04-202013-02-11machine to machinefr
Après l'Internet des serveurs, puis celui des personnes, l'« Internet des Objets » (ou IdO) sera la réalité que nous construirons ensemble. Dans cette première partie nous évoquerons quelques notions autour de ce qui est pour l'instant un concept diversement partagé. Suivant...
Publié le 20 Avril 2010 par Charles Beuzit dans machine to machine

Après l'Internet des serveurs, puis celui des personnes, l'« Internet des Objets » (ou IdO) sera la réalité que nous construirons ensemble.

 

Dans cette première partie nous évoquerons quelques notions autour de ce qui est pour l'instant un concept diversement partagé.

A ce jour et dixit les contributeurs de Wikipédia : « Il n'existe pas de définition standard et partagée de l'IdO » toutefois une proposition est faite :

 

« Un réseau de réseaux qui permet, via des systèmes d'identification électronique normalisés et unifiés, et des dispositifs mobiles sans fil, d'identifier directement et sans ambiguïté des entités numériques et des objets physiques et ainsi de pouvoir récupérer, stocker, transférer et traiter, sans discontinuité entre les mondes physiques et virtuels, les données s'y rattachant » 

 

Suivant l'expert que vous interrogerez, celui-ci vous présentera ce « nouvel Internet »  avec des visions bien différentes : ....

Suivant l'expert que vous interrogerez, celui-ci vous présentera ce « nouvel Internet »  avec des visions bien différentes :

-         L'early adopter parlera de Nabaztag, de Wiscale, d'Arduino voir de Pachube

-         Le futurologue prédira un monde ubiquitaire pourvu d'intelligence ambiante & de systèmes pervasifs

-         Le technologue annoncera qu'avec IPv6 nous pourrons interconnecter sur toute la surface terrestre plus de 600 millions de milliards d'objets par millimètre carré, que l'on peut lire des tags RFID UHF 865MHz en masse, en mouvement et à travers la matière, ou que le ZigBee est le protocole !

-         Le marketeur annoncera que l'on peut faire du merchandising avec de la PLV intelligente et de l'analyse comportementale des clients 

-         L'informaticien parlera de « complex event processing » de middleware, d'object framework, d'API, et fera un parallèle avec le web : DNS=ONS, site=information services, moteur de recherche= discovery services 

-         Le businessman parlera de ROI, de diminution des vols, des contrefaçons, certains imagineront même des services à valeur ajoutée

-         Le logisticien parlera de réduction du NOSBOS (Not On Shelves But On Stock) et d'optimisation de la supply-chain

-         Le sociologue vous mettra en garde sur le risque concernant votre vie privée et de nos peurs de perdre le contrôle de nos « choses » avec suivant l'age la référence à 1984 d'Orwell ou Terminator

-         Le normatif évoquera des normes et standards tel qu'EPCGlobal qui se propose de gérer l'IdO

-         Rassurez-vous, l'expert en développement durable et celui du Cloud Computing ont aussi leur vision J

 

Pour être plus concret, imaginons un monde où un grand nombre des objets qui nous entourent seront « autonomes » car dotés :

-         D'un nom ð un tag avec un code unique

-         D'une mémoire ð pour stocker tout ce qu'il ne peut pas obtenir immédiatement du net

-         De moyen de communication ð si possible mobile et de faible consommation

-         De capteurs ð des sens, pour interagir avec son environnement

-         De comportements acquis ou innés ð pour agir selon une logique, un objectif donné par son propriétaire

Et bien sur comme toute chose ici bas, ces objets devront posséder une existence dématérialisée sur le réseau des réseaux.

 

Essayons maintenant de nous projeter dans un futur qui aurait intégré cet « Internet des objets » au quotidien :

-         Plus besoin de faire les courses pour acheter des produits courants (beurre, lait, mouchoir ...), votre  lieu d'habitation « sent » tous vos objets et les fait livrer dès que leur nombre passe sous un seuil défini par vous-même.

-         Lina « est ambassadrice » de mode, ses goûts vestimentaires sont suivis sur la toile et dans les soirées branchés, ses amies pointent leur téléphone portable vers elle et commandent directement des éléments de sa tenue vestimentaire. Bonne affaire pour Lina qui touche un pourcentage.

-         Luc veut jeter un vieil objet qui lui sert de sous-verre dans son bar. Il lit son identifiant puis sa fiche associée sur l'Internet de Objet : c'est un iPad !!! il y a une filière de déchets décrite et surtout il y a une communauté de vieux collectionneurs qui sont pré inscris pour l'acheter. Un bon deal pour s'acheter le nouvel objet pervasif J

Tout ceci peut paraître du domaine de la science-fiction et pourtant ...les fondamentaux sont prêts : technologie, business & usage

 

Dans le domaine B2B, nous observons dores et déjà une cristallisation des acteurs autour de certains projets, cela fera l'objet d'un prochain post.

 

A suivre dans un prochain article :

Demain l' « Internet des Objets » : un écosystème / une infrastructure en marche

2 Commentaires

  • 26 Avril 2010
    2010-04-26
    par
    ... En effet n'hésitez pas a apporter votre vision / votre domaine d'expertise ;-)
  • 20 Avril 2010
    2010-04-26
    par
    Voir à ce propos l'article dans le Mc Kinsey Quarterly : the Internet of things.

    Nous ne sommes pas arrivés au bout de nos surprises !

Ajouter un commentaire

comments

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Email HTML

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Changer d'affichage