Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Chiffrer ou ne pas chiffrer, bonne question

Chiffrer ou ne pas chiffrer, bonne question
2009-05-282013-02-11nouvelles technologiesfr
Faut il chiffrer, au risque de se faire repérer par les autorités, ou laisser tout passer en clair, et espérer (ou prier) que dans la masse... c'est une bonne question qu'il faut se poser assez rapidement. Heureusement, qu'il y a une alternative la dissimulation des données. Vous passez...
Publié le 28 Mai 2009 par Philippe Maltere dans nouvelles technologies
Je dois vous le dire tout de suite, je n'ai jamais rien compris à la mode. Tout est tellement volatile, changeant. Je prends un exemple au hasard, tenez le chiffrement. Dans le monde occidental, jusqu'à peu de temps, il se portait très court 128 bits, voire pas du tout. Puis d'un seul coup, la mode a changé, et il se porte de plus en plus long. Bizarre, non ? Heureusement, certains pays ne sont pas si futiles, et pour eux la mode n'a pas changé, il se porte toujours ultra court, et il est même malséant d'en porter, prenez exemple des pays orientaux.
Et c'est ça qui pose problème aux entreprises établies dans ces pays. Faut il chiffrer, au risque de se faire repérer par les autorités, ou laisser tout passer en clair, et espérer (ou prier) que dans la masse... c'est une bonne question qu'il faut se poser assez rapidement. Heureusement, qu'il y a une alternative la dissimulation des données. Vous passez pour un bon élève aux yeux des autorités, et hop toutes les informations confidentielles passent sans être inquiétées.

Faut il être David Copperfield pour réussir cela ? Un petit peu... En fait, il existe plusieurs méthodes de dissimulation, certaines sont vieilles comme le monde, et d'autres suivent l'évolution des techniques. Je vous parlerai des méthodes non technologiques plus tard. Parlons de la technique star de dissimulation : la stéganographie. Cette technique a beaucoup fait parlé d'elle au lendemain des attentats du 11 Septembre, le FBI la pointait du doigt car elle avait servi à transmettre des plans aux terroristes, et la décrivait comme le « grand satan » (non, je dois confondre). Il est vraiment étrange que le FBI fasse tant de bruit pour cette technique qu'il découvrait apparemment, pas très récente, et qui en plus depuis des décennies fait en général partie du cursus moyen en informatique (ils ont peut être séché les cours, qui sait).

En fait, cacher des messages à l'intérieur d'un autre, d'un fichier, d'un programme, ou d'une image n'est vraiment pas nouveau. La stéganographie la plus utilisée est celle qui cache des informations à l'intérieur d'une image, d'ailleurs 95% des programmes utilisent cette technique. Comment cacher du texte à l'intérieur d'une image ? Une première technique consiste à traduire le spectre de couleur par des courbes (comme le son) en y insérant des infimes variations que l'œil humain ne pourra voir. Une autre, est de modifier légèrement chaque pixel. Bien sûr, la capacité d'absorption d'une image peut être variable, mais pas infinie loin de là. Mais comme toute utilisation de la technologie, la stéganographie peut être aussi détecté de façon automatique. Certains programmes ont un fort taux de réussite à ce jeu.

Il faut donc en user, mais surtout pas en abuser. Mais on peut insérer aussi simplement des données dans autre chose que des images. Faire une concaténation de fichiers pour se camoufler est très simple et efficace. Nous parlerons d'une autre façon technique de dissimuler les informations dans un prochain article.

8 Commentaires

  • 8 Juin 2009
    2009-06-08
    par
    Oui, mais, comme vous le comprendrez je ne peux le dire.

    La stéganographie permet de passer un volume restreint d'informations, mais cela peut être suffisant parfois.
  • 8 Juin 2009
    2009-06-08
    par
    Super information....

    Merci beaucoup
  • 8 Juin 2009
    2009-06-08
    par
    Il est clair que la stéganographie est repérable... lorsque l'on la cherche. Le BaBa est de ne jamais envoyer le même document. Et pas seulement des images, mais aussi des binaires, textes, peut être caché des informations dans des formats type word, ... (lecture hexa).
    La stéganographie est limité dans le volume à dissimuler.
  • 2 Juin 2009
    2009-06-08
    par
    Merci pour vos suggestions, nous transmettons vos commentaires aux personnes concernées
  • 29 Mai 2009
    2009-06-08
    par
    Bonjour Monsieur,
    je n'ai jamais rencontré cet outil au-delà du proof of concept ou du hobby de spécialiste...

    Connaissez-vous un seul cas d'utilisation de stéganographie à l'échelle d'une entreprise moyenne ou grande ?

Pages

Ajouter un commentaire

comments

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Email HTML

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Changer d'affichage