Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Le glossaire du M2M

Le glossaire du M2M
15 Septembre 2014dans Pratique2014-09-152014-10-28pratiquefr
Il s’en créé régulièrement de nouveaux, leur sens est parfois très proche et vous les rencontrez de plus en plus fréquemment.
Le glossaire du M2M
Il s’en créé régulièrement de nouveaux, leur sens est parfois très proche et vous les rencontrez de plus en plus fréquemment. Eux, ce sont les mots du M2M, ou machine-to-machine.
 

Big data

Le Big data, ou mégadonnées en français, désigne un ensemble de données hétérogènes provenant d’internet et dont le volume est colossal. L’essort des technologies machine to machine a constitué un accélérateur de cette production massive de données, à l’image des objets connectés fournissant en permanence des informations. Parvenir à les traiter permet aux entreprises de disposer d’outils puissants d’aide à la décision, mais aussi de créer de nouveaux services (analyse des déplacements des populationsdéveloppement de la e-médecine...).

Le Big data pour vos clients

Domotique

Parmi les secteurs les plus impactés par les technologies M2M figure l’habitation, qui a été gagnée par la domotique. Elle regroupe l’ensemble des technologies de l’information et de la communication qui permettent d’automatiser ou de prendre le contrôle des appareils électriques dans les bâtiments. Cette discipline concerne principalement 3 domaines :

  • la sécurité,
  • la gestion de l’énergie, 
  • la communication.

Interopérabilité

L'interopérabilité représente la capacité des matériels et des logiciels différents, à fonctionner ensemble. On parle d’interopérabilité lorsque des systèmes hétérogènes sont en mesure d'échanger des données et de permettre le partage d’informations.

M2M
Le M2M, ou machine-to-machine, désigne l’ensemble des technologies basées sur les réseaux sans fil et filaire, qui permettent des communications entre machines. Dans ce cas, aucune intervention humaine n’est nécessaire pour que les informations soient échangées. Les secteurs des transports et de la santé sont aujourd’hui deux des secteurs les plus porteurs pour ces technologies.

NFC
« La NFC, ou Near Field Communication », repose sur une technologie de communication sans fil à courte portée (moins de 10 cm). La plupart du temps, elle intègre un smartphone ou une carte bancaire, pour permettre d’effectuer des paiements sans contact. 5,9 millions de smartphones NFC seraient en circulation en France*. Le développement de cette technologie a fait passer la validation de son titre de transport dans le bus ou le métro, le démarrage de sa voiture sans clé de contact ou le déverrouillage de la porte de sa chambre d’hôtel au rang de gestes du quotidien. 

Internet des objets
L'internet des objets représente l’extension d’internet à des objets ou à des lieux, dans le monde physique. Il repose sur la mise en réseau de ces objets et permet, via des systèmes d’identification électronique sans fil, qui permettent d’identifier et de communiquer numériquement avec eux. Ces objets qui entrent dans le quotidien ont pour vocation de mesurer et d’échanger des données entre les mondes physiques et virtuels.

Quantified Self
Le quantified self est un mouvement qui consiste à améliorer la connaissance de soi, grâce à la mesure des données relatives à notre corps. Via l’utilisation de capteurs intégrés à des objets connectés ou d’applications web et mobile, la collecte, l’analyse et le partage de données devient à la portée de tous.

Smart metering
Le smart metering, ou comptage intelligent, repose sur la technologie des compteurs communicants. Cet équipement va mesurer la consommation en énergie ou en eau d’un foyer, d’un bâtiment ou d’une entreprise, en temps réel, et la transmettre au fournisseur. On estime que les compteurs intelligents permettront une réduction de 8,7 % des consommations énergétiques, à l’horizon 2020.

Wearables
Le terme de wearables recouvre l’ensemble des équipements connectés "intelligents" qui se portent à même le corps. Ils peuvent être portés sous la forme d’un accessoire (montre, bracelet de fitness, lunettes, bijou…) ou être intégrés dans des vêtements. Ces technologies sont le plus souvent utilisées pour enregistrer, communiquer ou échanger des informations et connaissent un succès important dans les domaines de la santé et du bien-être.

 

* Source : Association française du sans contact mobile, mars 2014

 

Pour en savoir plus   

>> Innovez et gagnez en compétitivité avec le M2M

>> Un monde sans bouchons grâce aux technologies M2M

 

Changer d'affichage