Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Quelle stratégie pour les groupes médias à l'ère du numérique ?

Quelle stratégie pour les groupes médias à l'ère du numérique ?
2013-11-222014-09-19actualitésfr
A l'occasion du cercle premier consacré à l’évolution des groupes médias à l’ère du numérique, Thierry Bonhomme a ouvert cette matinée en nous faisant part de la signification du mot « crise » en chinois. Il s’agit de l'association des deux idéogrammes Wei (menace) et Ji (opportunité).
Publié le 22 Novembre 2013 par Olivier Rubellin dans actualités
quelle stratégie pour les groupes médias à l’ère du numérique ? Olivier Rubellin

A l'occasion du cercle premier consacré à l’évolution des groupes médias à l’ère du numérique, Thierry Bonhomme a ouvert cette matinée en nous faisant part de la signification du mot « crise » en chinois. Il s’agit de l'association des deux idéogrammes Wei (menace) et Ji (opportunité). Une fois ce message d’optimisme lancé, la discussion sur l’impact du numérique sur les groupes médias a démarré. Voici un petit compte rendu de ces échanges.

Alain Weill : « l'avenir de la presse écrite est de trouver sa voie vers le payant »

Alain Weill, PDG de NextRadioTV rappelle qu’il n’y a plus un métier qui n’est pas concerné par le digital. Si l’on regarde la restauration, des sites comme lafourchette.com ont propulsé ce secteur dans le numérique. J’ai retenu trois points clés de son intervention :

  • Les groupes médias doivent renforcer leur savoir-faire. La stratégie Internet de NextRadioTV repose sur 01net et BFMTV.com, des médias qui proposent du contenu gratuit pour ensuite monétiser leur audience. Le groupe vise la même rentabilité à 5 ans sur le digital qu'aujourd'hui pour la radio (30%).
  • Il éstime que l'avenir de la presse écrite est de trouver sa voie vers la création de contenu digital payant.
  • La 4G aux USA profite largement aux groupes médias comme CNN par exemple. Les devices, grâce aux alertes des applications mobiles encouragent les internautes à aller plus loin dans la consommation de l’information en allumant ensuite la radio et la TV.

monétisation de l'audience : faut-il aller vers de nouveaux modèles économiques ?

Sur la question de la monétisation de l’audience, Raphael de Andreis (CEO Havas media France) émet une hypothèse : il y aura dans quelques années d’un côté le règne du direct avec des programmes premium regardés en groupe et de l’autre côté de "l’audience planning", c’est-à-dire une audience personnalisée en fonction des profils définis, ce qui représente pour l'annonceur un achat de bonne impression.                                                                                                                                

Au tour de Simon Baldeyrou (CEO de Deezer) de parler de la notion d’audience. Rappel : le modèle économique de Deezer est basé à 90% sur l’abonnement. Pour lui, la meilleure façon de monétiser l’audience est d’avoir la connaissance la plus parfaite des informations qui transitent sur son site :

  • lors de la création de compte (obligatoire) : nom, âge, genre, et géolocalisation
  • en analysant les usages des utilisateurs : construction de playlists, écoute radio,  recherches sur des artistes à quels moments de la journée, sur quels devices ?
  • Deezer a donc la possibilité de proposer aux maisons de disques et artistes les profils de leurs fans leur permettant de monter des opérations en fonction de ces informations.

médias et événements sportifs : les enjeux de l’expérience spectateur dans les stades connectés

Le digital a fait grandement évoluer l’expérience client dans les stades de sports. Alex Loth (DSI de la Fédération Française de Tennis) explique que le client est un consommateur et veut profiter pleinement de l’événement. Les stades sont aujourd’hui dans une logique client-centrique.

Le besoin d’une connectivité parfaite est nécessaire pour que le client accède aux différents services digitaux pendant un match comme la billetterie mobile, les réseaux sociaux, ou la consommation de contenus sur place.

A la question « quelle sera l’expérience utilisateur s’il regarde un match sur le court Suzanne-Lenglen alors qu’il est sur le central avec sa tablette ? » Alex Loth répond que les spectateurs viennent pour le spectacle et que les usages sont créés par les spectateurs, donc qu’il serait une erreur de ne pas aller dans le sens de l’innovation.

Olivier Rubellin

Ajouter un commentaire

comments

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Email HTML

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Changer d'affichage