Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Plus connecté pour consommer moins

Plus connecté pour consommer moins
18 Septembre 2014dans Tendances2014-09-182014-09-18tendancesfr
La maîtrise de la consommation énergétique concerne chaque concitoyen… mais doit aussi être portée, par les collectivités territoriales et les fournisseurs d’énergie ! Heureusement, les acteurs du secteur disposent d’un allié précieux : le M2M, impliqué dans de nombreuses solutions.

Les collectivités, un acteur de poids en matière d’économies d’énergie

 
Maîtriser la consommation énergétique est l’affaire de tous. Mais la loi de programmation sur la transition énergétique – et, avant elle, le Grenelle de l’environnement, ou la Conférence environnementale de 2012 – l’a bien rappelé : les collectivités territoriales sont en première ligne sur bien des chantiers ! 
 
Les objectifs nationaux se reportent au niveau local, comme l’atteinte des objectifs européens des « 3 x 20 » : 20 % d’émissions de gaz à effet de serre de moins par rapport aux niveaux de 1990, 20 % d’énergies renouvelables dans la consommation énergétique totale, 20 % de consommation d’énergie en moins par rapport aux projections pour 2020
 
Les moyens d’action sont nombreux, puisque les collectivités locales ont en particulier la responsabilité de :
  • mettre en œuvre le plan national de rénovation énergétique de l’habitat privé ;
  • inciter et accompagner les ménages dans leurs projets de rénovation énergétique, participer au financement de ces projets, engager les familles à économiser l’énergie à travers des gestes simples ;
  • lutter contre la précarité énergétique ;
  • mettre en place des solutions à haute performance énergétique (transports collectifs propres, réseaux de chaleur, etc) ;
  • favoriser les intiatives telles que le développement des éco-quartiers ou des énergies renouvelables, la réalisation de bilans carbone…
Et bien d’autres encore !
 

Smart metering : connecter pour mieux économiser 

 
La première et indispensable condition pour réduire la consommation énergétique est de pouvoir la mesurer avec précision. Grâce aux technologies M2M ou machine-to-machine, c’est désormais possible.
 
Avec le smart metering, le M2M s’invite dans les compteurs pour : 
  • permettre au consommateur (particulier ou entreprise) de connaître sa consommation en temps réel, via un site web ou son smartphone,
  • détecter au plus vite une consommation anormale, et identifier une fuite (de gaz, en particulier) ou un dysfonctionnement (d’un système de chauffage, de climatisation, ou d’un automatisme comme l’extinction des éclairages…),
  • avoir de véritables vertus pédagogiques, en permettant de mettre en évidence des consommations « cachées » (appareils qui fonctionnent en continu, appareils en veille, etc),
  • simplifier le relevé de consommation et éviter les estimations,
  • mettre en place des solutions de télédiagnostic pour optimiser les équipements et prévenir les pannes (pour les chaudières par exemple).
 

Smart metering : où en est-on en France ?

Linky est le compteur communicant du gestionnaire du réseau de distribution d’électricité en France : ERDF. Le programme a été déployé dès 2009 en Indre-et-Loire et dans la région lyonnaise, pour une expérimentation sur 265 000 foyers. Linky ambitionne de remplacer les 35 millions d’installations traditionnelles sur l’ensemble du territoire, à l’horizon 2021.
 
GrDF, distributeur de gaz naturel sur le territoire, propose de son côté Gazpar, son compteur de gaz communicant. Une phase d’expérimentation est prévue en 2015 et 2016, sur 140 000 compteurs. 11 millions d’exemplaires sont attendus ensuite à l’horizon 2022. 
 
Dans le secteur de l’eau, la Lyonnaise des eaux revendique déjà 3,8 millions de compteurs intelligents à télérelève longue portée, qui alertent immédiatement le consommateur en cas de fuite. C’est à travers le projet m2ocity qu’Orange s’est engagé, avec Véolia, dans la maîtrise des consommations d’eau. 
 
Bien que des systèmes de relève à distance des compteurs électriques existent déjà en Italie et en Suède, ils sont plus anciens et moins performants. Les Français seront donc équipés plus tard, mais plus efficacement !

 

Le smart metering est aussi à la portée des particuliers 

 
Les particuliers ont eux aussi un rôle essentiel à jouer. Par des gestes du quotidien comme baisser le thermostat de la chaudière, traquer les consommations cachées et inutiles, limiter ou optimiser les transports… Mais également grâce à l'usage des technologies M2M. En plus des compteurs intelligents qui permettent de connaître leur consommation heure par heure, il existe des boîtiers qui, branchés à une prise électrique, mesurent avec précision la consommation de l’appareil qui y est raccordé. Ou qui permettent un arrêt complet des appareils habituellement en veille.
 
Plus généralement, les solutions de domotique constituent un moyen d’optimiser sa facture énergétique : baisser ou allumer le chauffage depuis son smarphone, être alerté en cas de fuite ou de panne… les exemples sont nombreux. 
 
 
Pour aller plus loin 
 
 
 
Télécharger

Découvrir

Recevoir la newsletter

Tous les mois, les tendances et témoignages sur la transformation digitale des entreprises

S’inscrire maintenant
Changer d'affichage