Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Coworking : le travail change de forme

Coworking : le travail change de forme
9 Août 2016dans Pratique2016-08-092016-09-12pratiquefr
Le télétravail comporte de nombreux avantages pour les collaborateurs, même s’il peut également générer un sentiment d’isolement. Partant de ce constat, des groupes d’indépendants ont eu l’idée de se réunir pour travailler ensemble : le coworking était né !
Coworking : le travail change de forme
Le télétravail comporte de nombreux avantages pour les collaborateurs, même s’il peut également générer un sentiment d’isolement. Partant de ce constat, des groupes d’indépendants ont eu l’idée de se réunir pour travailler ensemble : le coworking était né !


Coworking / travailleurs : la tendance se développe dès 2000
Le concept du coworking a commencé à se développer à San Francisco il y a une quinzaine d’années et s’est rapidement étendu, séduisant de nombreux travailleurs de la Côte Ouest des États-Unis. Basé sur le partage de l’espace de travail, il ne tardera pas à s’exporter en France avec l’ouverture, en 2007, de la Boate à Marseille et de la Cantine à Paris. Aujourd’hui, l’Ile-de-France accueille 30 % des espaces de coworking français et la capitale se hisse à la 3e place des villes comptant le plus de bureaux à partager, derrière New-York et Barcelone1.

Entre 2013 et 2015, le nombre d’espaces de coworking a été multiplié par 3 dans l’Hexagone, passant de 120 à 360. Et le succès auprès des travailleurs ne semble pas se démentir, puisque l’enquête menée par les organisateurs de la conférence Social Workplace, révèle que plus de 65 % des gérants d’espaces de travail partagés s’attendent à une augmentation de leurs revenus en 20162.

Un modèle qui ne manque pas d’arguments
Initialement pensés pour les travailleurs indépendants et les start-up, les espaces de coworking ne cessent d’évoluer pour répondre aux besoins de toutes les entreprises à la recherche d’une certaine forme de souplesse.

Ces tiers lieux de travail offrent de multiples avantages, à commencer par des baux de durée variable et des prix compétitifs, bien que les tarifs diffèrent d’une ville à une autre. À titre d’exemple, il faut compter en moyenne 200 € par mois et par poste de travail à Paris.

Au-delà de l’espace de travail, ils constituent également des lieux de vie et de convivialité. Que l’on soit freelance ou collaborateur en mobilité, ils favorisent la sociabilisation et permettent de rencontrer des personnes issues d’univers métiers différents… voire de mener à bien de nouveaux projets.

Certains de ces lieux mêlent d’ailleurs business et convivialité en organisant des déjeuners, des ateliers de réflexion ou d’autres activités de groupe afin de faire naître une véritable dynamique au sein de ces espaces. À Nantes, les espaces de coworking ont même décidé de s’unir pour créer un véritable réseau favorisant les échanges.

Paris n’est pas en reste non plus et la mairie de la capitale a décidé de financer à hauteur de deux millions d’euros 14 espaces de coworking réunissant étudiants et entrepreneurs3.

1   Source : Le coworking dans les grandes métropoles, La Fonderie Ile-de-France, février 2016.
2   Source : Enquête globale sur le Coworking, Social Workplace, novembre 2015.
3   Source : La Mairie de Paris va financer 14 espaces de coworking, JDD, juin 2015.



Pour aller plus loin

>> Le télétravail fait parler de lui !
>> Coworking : les entreprises ont une carte à jouer

 

Changer d'affichage