Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Le Conseil national des barreaux

Le Conseil national des barreaux
Sécuriser et développer la plateforme d’échanges entre les avocats et la justice

Enjeux
 

Le Conseil national des barreaux (CNB) souhaitait dématérialiser les procédures en mettant en place un réseau privé virtuel des avocats en correspondance avec le réseau privé virtuel de la justice. Il fallait aussi disposer d’une plateforme permettant à l’ensemble de la profession de sécuriser et développer ses échanges avec les juridictions, 24h/24.

« Orange, grâce à son expertise technique, a pu définir très précisément la nouvelle plateforme à Val de Reuil, et a pris en compte l’impérieuse nécessité de faire en sorte que la plateforme soit optimale dès le jour J de lancement. Le bilan est positif, nous avons réussi à augmenter la disponibilité de la plateforme et la fiabilité est au rendez-vous. »
Abel Jabol, Directeur des Systèmes d’Information, Conseil national des barreaux

Questions à Patrick Le Donne, Président de la commission Intranet et nouvelles technologies du CNB

Quel était le besoin du Conseil national des barreaux (CNB) ?
Notre besoin était imposé par la chancellerie : respecter la sécurité et la confidentialité dans le cadre des échanges entre les avocats et les juridictions.
Qu’avez-vous mis en place ?
Le CNB, suite à la loi du 18 novembre 2016, devait mettre en place un réseau privé virtuel des avocats en correspondance avec le réseau privé virtuel de la justice pour dématérialiser les procédures. Pour ce faire, nous devions disposer d’une plateforme qui permet à l’ensemble de la profession de sécuriser ses échanges et les conditions dans lesquelles elle travaille, et cela 24h/24.

Questions à Abel Jabol, Directeur des Systèmes d’Information

Pourquoi avoir choisi Orange Business Services ?
Pour trois raisons. D’abord, pour la sécurité parce qu’il fallait maintenir un haut niveau de sécurité dans les échanges. À cet effet, nous avons bénéficié d’un datacenter exclusivement français, Val de Reuil, équivalent Tier 4. Pour la fiabilité : nous avons désormais une plateforme privée en dual room. Et, bien sûr, pour la disponibilité des équipes : Orange a su nous accompagner de bout en bout.
Quels défis majeurs avez-vous eus à relever ?
Tout d’abord, l’important volume de données accumulées depuis plus de dix ans. Ensuite, le grand nombre de partenaires, notamment avec le Conseil d’État et Infogreffe. Enfin, nous avons dû faire attention au processus de virtualisation des serveurs afin de nous assurer d’être en conformité avec le haut niveau de sécurité exigé.
Quel bilan faites-vous aujourd’hui ?
Orange Business Services, grâce à son expertise technique, a pu définir très précisément la nouvelle plateforme à Val de Reuil et a pris en compte l’impérieuse nécessité de faire en sorte que la plateforme soit optimale dès le jour J de lancement. Le bilan est positif : nous avons réussi à augmenter la disponibilité de la plateforme et la fiabilité est au rendez-vous. C’est dorénavant plus de trois cent mille messages par mois qui sont échangés sur cette plateforme. Le CNB est désormais en capacité de suivre les évolutions technologiques. Nous avons de nombreux projets en relation avec la chancellerie qui sont à l’étude.

 

Résultats

  • Cloud computing
  • La mise en place d’une plateforme sécurisée et fiable pour les échanges entre les avocats et les juridictions du 1er et 2nd degré
  • Une infogérance exclusivement française avec un Datacenter à Val de Reuil équivalent Tier 4 et une plateforme entièrement dédiée en dual room
  • Un déploiement sans rupture de service lors de la mise en route, un impératif
  • Un gain de temps pour le CNB qui conçoit et propose des services innovants pour les avocats

Repères client

Le CNB représente 65 000 avocats exerçant en France dans 164 barreaux.

Il fournit entre autres des services applicatifs aux avocats dans le respect des dispositions légales.

Voir le site

 

 

Changer d'affichage