Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Management : le mythe de la culture Agile

Management : le mythe de la culture Agile
2013-12-182014-09-19management de projetfr
Récemment, j’ai assisté à l’agile tour Toulouse et deux sessions m’ont interpellé : La très bonne keynote de pablo pernot "la horde agile" La table ronde "Au-delà de l'agilité, la culture"* De là, une discussion initiée à la table...
Publié le 18 Décembre 2013 par Benjamin Cabanne dans management de projet
management : le mythe de la culture Agile

Récemment, j’ai assisté à l’agile tour Toulouse et deux sessions m’ont interpellé :

De là, une discussion initiée à la table ronde s'est engagée avec plusieurs personnes : qu'est-ce la culture agile? Et surtout, est ce que la culture agile existe? Peut-on implanter cette culture agile en lieu et place de la culture d'entreprise pour que la greffe prenne?

définissons la culture agile

Commençons par définir la culture : en sociologie, la culture est définie par "ce qui est commun à un groupe d'individus" et comme "ce qui le soude"; en philosophie, la culture désigne ce qui est différent de la nature, c’est-à-dire ce qui est de l'ordre de l'acquis et non de l'inné.

Dans nos projets actuels, nous ressentons une sensibilité commune des personnes qui pratiquent l'agilité. C'est bien de vouloir son projet agile, mais est-ce suffisant de se référer au manifeste agile pour être agile? Est-ce suffisant de mettre en pratique des valeurs et des principes agile? Est-ce qu'un coach doit convertir la culture du groupe à l'agilité pour réussir sa mission? NON!

Ce que nous explique Pablo dans la horde agile, c'est que les hordes de chasseurs cueilleurs se sont construites au fil du temps, qu'elles ont construit leur culture sur des pratiques et des croyances transférées entre individus par du story telling. Et que finalement, aujourd'hui, être chasseur cueilleur n'est plus seulement notre culture mais notre nature.

Dans un groupe, avant d'avoir une culture ou une nature, des pratiques se mettent en place. Ces pratiques sont appliquées/testées puis validées et entérinées. Des pratiques on passe aux principes puis des principes aux valeurs et ces valeurs sont les fondements de la culture du groupe qui deviendra la nature des générations suivantes.

culture du groupe VS culture agile

Pour revenir à nos projets, nous savons tous que pour qu'un groupe adhère à un changement, il faut qu'il émerge de cette équipe, même si l'impulsion vient d'ailleurs.  Pour pouvoir être agile, une équipe doit aussi faire agile et mettre en place des pratiques, des principes et des valeurs. Est-ce que ces principes et valeurs sont les mêmes pour tout le monde? In fine est-ce que je peux appliquer la culture agile en l'état?

Les pratiques agiles peuvent être identiques, mais la culture du groupe doit prendre en compte et absorber ces pratiques pour qu'elles deviennent principes et passent dans la culture du groupe. Si c'est le cas, alors c'est gagné. Si les pratiques sont imposées sans prendre en compte la culture du groupe, il y aura un fort risque de rejet ou de distorsion de la méthode.

Pour conclure, OUI il existe une culture agile qui est portée par des pratiquants expérimentés et ceux-ci doivent l'insuffler mais pas l'imposer dans les projets. Le groupe sera mature quand les pratiques seront devenues principes puis valeurs, l'agilité pourra s'intégrer dans sa culture. Finalement, pensez-vous que ce groupe mature pourra ensuite se passer du coach tel que nous le connaissons?

Benjamin

* Participaient à cette table ronde : C.Aubry, A.Boutin, JF Jagodzinski, F.Aimetti et Y. Ameur animé par E. Gaillot et mis en image par R. Couturier.

Crédit photo : © niyazz - Fotolia.com

6 Commentaires

  • 17 Janvier 2015
    2015-01-17
    par
    Rozenn
    Dans notre groupe nous debutons l'agilité et c'est évident que l'imposer serait la saboter. Nous agissons et laissons les uns et les autres adhérer. Les réfractaires au changement en une vision optimiste nous forcent à nous adapter et à trouver différentes animations pour développer l'agilité..
  • 17 Janvier 2015
    2015-01-17
    par
    Rozenn
    Dans notre groupe nous debutons l'agilité et c'est évident que l'imposer serait la saboter. Nous agissons et laissons les uns et les autres adhérer. Les réfractaires au changement en une vision optimiste qui nous forcent à nous adapter et à trouver différentes animations pour développer l'agilité..
  • 17 Janvier 2015
    2015-01-17
    par
    Rozenn
    Dans notre groupe nous debutons l'agilité et c'est évident que l'imposer serait la saboter. Nous agissons et laissons les uns et les autres adhérer. Les réfractaires au changement en une vision optimiste nous forcent à nous adapter et à trouver différentes animations pour développer l'agilité..
  • 3 Janvier 2014
    2015-01-17
    par
    David Brocard
    Intéressant ton article
    Oui on ne décrète pas une Culture et on n'impose pas sinon c'est l'échec assuré
    En fait, c'est toujours une histoire de conduite du changement Au départ, certains pionniers expérimentent de meilleures façon de faire, preuves à l'appui.
    Petit à petit s'est créé le métier de coach pour accompagner les équipes à changer leurs (mauvaises) habitudes (en de meilleures) car tous s'accordent à dire qu'il n'y a aucune raison que l'agilité nuise, du moins, sur le papier. Il s'agit alors de mener une bonne conduite du changement, c'est-à-dire amener les gens à adhérer eux mêmes aux nouvelles pratiques par des résultats factuels. Le coaching agile est en fait à la croisée des chemins entre conseil et coaching. Le premier vise à enseigner de nouvelles pratiques, le second à développer le potentiel et l'autonomie de chacun et de l'équipe (pour résumer). "Ami coach, s'ils résistent, réagit avec tout le tact qui est dû à ton métier de coach (j'entends par là, la discipline de coaching, indépendamment de l'IT)
    Si malgré des expérimentations significatives, ils refusent à adhérer, passe ton chemin camarade. Tu as fais ton travail de consultant, il ne te reste alors plus que celui de coach."
    In fine c'est le groupe, ses équipes qui décideront de ce qui est le mieux pour eux, pas nous. Et que dire de la relation commerciale qui nous unit ! "Finalement, pensez-vous que ce groupe mature pourra ensuite se passer du coach tel que nous le connaissons?"
    Sans aucun doute. C'en est même l'essence et l'ironie de notre métier : plus on est bon, plus on part vite ! Mes deux centimes...
  • 19 Décembre 2013
    2015-01-17
    par

    Oui, effectivement, ce qui est vraiment mis en avant en agile, c’est le passage de connaissance via du story telling ou de l’exemple par la pratique.

Pages

Ajouter un commentaire

comments

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Email HTML

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Changer d'affichage