Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Le chatbot, meilleur ami des clients ?

Le chatbot, meilleur ami des clients ?
2017-05-122017-07-18expérience clientfr
Imaginons le parcours d'un client lors de l'acquisition d'une machine à laver sur un site e-commerce. Décomposons-le en trois grandes étapes : l'achat, le suivi de la commande et l’après-vente. En quoi un chatbot peut-il lui faciliter la vie ?
Publié le 12 Mai 2017 par Amaury Orbaiceta Leoz dans expérience client
Le chatbot, meilleur ami des clients ?

Imaginons le parcours d'un client lors de l'acquisition d'une machine à laver sur un site e-commerce. Décomposons-le en trois grandes étapes : l'achat, le suivi de la commande et l’après-vente. En quoi un chatbot peut-il lui faciliter la vie ?
 

L'achat : trop de choix tue le choix ?

Pour le client

Face à une offre prolifique, le consommateur est aujourd'hui de plus en plus éclairé, souhaitant optimiser son achat en jouant sur tous les critères possibles. La force du chatbot est alors d'offrir une interface unique, en langage naturel, comme le ferait un vendeur dans un magasin physique. Indiquer : "Je cherche une machine à laver de moins de 42 centimètres de large, avec programme laine, à moins de 350 euros" sera toujours plus simple et plus rapide que de jouer avec le moteur de recherche multicritère, lequel pourrait bien d'ailleurs ne pas disposer de tous ceux importants pour le client. Un chatbot intégrant le catalogue de produits n'aura pas besoin de définir à l'avance tous les critères de choix possibles : il va directement chercher les informations en base de données.

Pour le commerçant

Une mise en avant de certains produits et de certaines caractéristiques est aussi plus facile, connaissant d'emblée les points cruciaux pour le client. Dans notre exemple, pour une recherche reposant sur un prix bas, mieux vaut mettre en avant les fonctions "économies" (cycle court, consommation d'eau…) que d'autres (design…). De même, en proposition de produit associé, un ciblage "entretien de la laine" sera plus pertinent.

Résultat :

  • Le client choisit son niveau d'accompagnement : il utilise ou non le chatbot, et avec ce dernier il précise plus ou moins sa demande ou compare lui-même les produits.
  • Pour les clients les plus utilisateurs du chatbot, le commerçant dispose d'informations enrichies : des critères précis pour chaque client, et statistiquement les critères clés qui ressortent le plus.
     

Le suivi de commande : comme je veux, quand je veux

Pour le client

Les échanges d'informations qui suivent l'achat, moins denses, sont parfois générateurs d'angoisse pour qui n'a pas déjà l'habitude des emails décrivant une à une les étapes administratives et logistiques : accusé réception de commande, validation / transfert au commerçant si c'est une place de marché, accusé de ce dernier, préparation… Ma commande est-elle bien prise en compte par le commerçant ? Quand va-t-elle être livrée (la date pouvant évoluer à chaque étape…) ? Comment puis-je modifier le créneau horaire annoncé… Là encore, le chatbot peut fluidifier cette étape clé. En facilitant la prise directe d'informations par le client et l'abonnement à certains types de notifications, on peut limiter cette profusion. On permet aussi au client de choisir comment être contacté quand le chatbot est multicanal (email, SMS, mais aussi Skype, Slack…).

Pour le commerçant

Paradoxalement, en le contactant moins, le commerçant peut en apprendre plus sur son client :

  • Niveau de stress : s'il il vient voir l'avancée de sa commande chaque jour, peut-être faut-il augmenter la fréquence des notifications ?
  • Quel canal de communication privilégier ? Il a commandé depuis le site web sur PC mais effectue le suivi depuis Facebook sur mobile, peut-être faut-il envoyer moins d'emails et le contacter directement sur Facebook, ou par SMS ?

Résultat :

  • Le client est plus zen.
  • Le commerçant bénéficie d'une image de modernité.
     

Le SAV : ici et tout de suite !

Pour le client

Un souci ? Ça n'arrive pas qu'aux autres… Grâce à la base de connaissances qui a pu être constituée, statistiquement, 2 recours sur 5 au centre de support peuvent être traités complètement par le chatbot. Et tout ça sans musique d'attente ni besoin de répéter 3 fois le modèle acheté ! Quant aux cas restants, tous les espoirs sont permis : une assistance plus rapide puisque les ressources sont moins sollicitées, plus précise car les équipes sont immédiatement de "niveau 2", et vraisemblablement plus détendue car libérée (délivrée) des étapes de type vérification des branchements…

Pour le commerçant

Un niveau 1 réduit et un niveau 2 moins sollicité et plus détendu ? Un rêve…

Résultat :

  • Le client est rassuré.
  • Le commerçant bénéficie d'une réputation d'efficacité.

En résumé, grâce aux chatbots, le client est chouchouté tout au long de ses multiples interactions avec le commerçant, lequel peut optimiser ses ressources. Baucoup plus qu'un ROI (Return On Investment), un véritable ROV (Return On Value) !

Amaury

Pour aller plus loin

Faire de vos clients les meilleurs ambassadeurs de votre marque

Chatbots : des robots au service du client

Expérience client : l'humain au coeur des services virtualisés

Changer d'affichage