Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

La réalité virtuelle, nouvel allié des kinésithérapeutes ?

La réalité virtuelle, nouvel allié des kinésithérapeutes ?
2017-06-132017-06-13transformation digitalefr
À la veille de la deuxième édition de Viva Technology, salon dédié à l'innovation et à la croissance des startups, je fais un zoom sur la startup KineQuantum qui révolutionne la kinésithérapie active avec une solution innovante en réalité virtuelle.
Publié le 13 Juin 2017 par Allyson Kilbrai dans transformation digitale
Démonstration de KineQuantum dans le service de rééducation d'un hôpital

À la veille de la deuxième édition de Viva Technology, salon dédié à l'innovation et à la croissance des startups, je fais un zoom sur la startup KineQuantum qui révolutionne la kinésithérapie active avec une solution innovante en réalité virtuelle.

 

La VR au service des kinésithérapeutes

Au-delà de l’univers du jeu vidéo, la réalité virtuelle (VR) offre de nombreuses possibilités dans des domaines professionnels variés : immobilier, tourisme, formation, … mais quelles sont ses applications en e-santé ? Réponse avec Lucas Vanryb, président et co-fondateur de KineQuantum, une start-up à l’origine de la première solution de bilan et de rééducation en VR. Focus sur les apports de cette nouvelle technologie pour les kinésithérapeutes et leurs patients.

 

Pourquoi utiliser la réalité virtuelle en kinésithérapie ?

 

De nombreux patients, en particulier ceux atteints de maladies chroniques, développent au fil du temps un syndrome de peur du mouvement, aussi appelé « kinésiophobie ». La réalité virtuelle leur permet de dépasser leur appréhension. Comment ? En focalisant l’attention du patient sur l’objectif de l’exercice de rééducation, celui-ci en oublie son mouvement et fait ainsi une pause dans sa douleur. Cette nouvelle technologie immersive permet à ce dernier de ne plus vivre sa rééducation comme un moment pénible et rébarbatif, mais comme un véritable instant ludique. Des études américaines ont ainsi démontré que l’utilisation de la réalité virtuelle diminuait la sensation de douleur de 50% !

 

Comment avez-vous eu l’idée de créer KineQuantum ?

 

Nous sommes 4 co-fondateurs et amis. C’est notre kinésithérapeute qui a eu l’idée de créer KineQuantum alors qu’il effectuait un bilan cervical. Pourtant recommandé par la Haute Autorité de Santé, le bilan des cervicales est toutefois peu réalisé car laborieux et peu précis. Il consiste à attacher un laser sur la tête d’un patient face à un tableau blanc, à lui faire effecteur des mouvements les yeux fermés, puis à noter manuellement son erreur de repositionnement tête-cou sur le tableau. Notre kinésithérapeute venait alors de recevoir un masque de réalité virtuelle pour son usage personnel, il a rapidement fait le rapprochement entre ses deux passions : la kinésithérapie et le jeu vidéo. Aujourd’hui, il est maintenant possible de réaliser un bilan cervical complet en moins de 5 minutes avec KineQuantum !

 

Il s’agit d’une technologie encore très récente, comment réagissent les kinésithérapeutes que vous rencontrez ?

 

Nous avons d’excellents retours de la part des masseurs-kinésithérapeutes avec qui nous travaillons. Nos premiers résultats sont très concluants, la plupart ont rapidement trouvé comment l’intégrer dans leur pratique et nous communiquent des retours vraiment positifs de la part de leurs patients. D’ailleurs, nous ne l’avions pas anticipé mais les patients âgés sont apparemment nos plus grands fans ! Nous échangeons très régulièrement avec nos kinés équipés pour créer une véritable communauté autour de KineQuantum et enrichir notre solution pour la rendre toujours plus efficace. Dans cette même optique, nous initions actuellement des travaux avec des hôpitaux et des centres de recherche spécialisés.

 

Aujourd’hui, quelles pathologies êtes-vous en mesure de rééduquer ?

 

Nous avons commencé par les cervicales mais nous proposons à présent tant des exercices en neurologie (héminégligence, jeux cognitifs), que dans le domaine de l’équilibre (posturographie et vestibulaire) ou encore pour le membre supérieur. Ingénieur de formation, j’ai à cœur de continuer à développer constamment de nouveaux exercices pour permettre aux kinésithérapeutes toujours plus d’efficacité !

 

Viva Technology se tiendra les 15, 16, et 17 juin 2017 à la porte de Versailles, à Paris

 

Pour aller plus loin

 

Changer d'affichage