Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Conjuguer l'innovation à la première personne du pluriel

Conjuguer l'innovation à la première personne du pluriel
2014-12-022014-12-02transformation digitalefr
Transformation digitale, intelligence collective, open innovation…autant de mots ressassés par les médias au point parfois d’être vidés de leur sens. Pourtant qui peut nier qu’ils recouvrent aujourd’hui notre réalité tant il semble impossible de prétendre innover en ignorant tous ces concepts ?
Publié le 2 Décembre 2014 par Françoise Valla dans transformation digitale
conjuguer l’innovation à la première personne du pluriel

Transformation digitale, intelligence collective, design, open innovation, créativité…autant de mots ressassés par les médias au point parfois d’être vidés de leur sens. Pourtant qui peut nier qu’ils recouvrent aujourd’hui notre réalité tant il semble impossible de prétendre innover en ignorant tous ces concepts ?

Et le monde de la santé est loin d’être à la traîne en matière d’innovations ; thérapeutiques bien sûr, mais également technologiques ou organisationnelles.

Les organisations de santé ont bien compris que l’innovation n’était pas spontanée mais qu’il était nécessaire de mettre en place programmes, formations et process pour inciter les collaborateurs à inclure de façon plus naturelle l’innovation dans leurs pratiques.

l’innovation au cœur de la santé


Ainsi le Memorial Hospital dans l’Indiana a mis en place des « Innovisit » pendant lesquelles les collaborateurs partent à la découverte d’entreprises d’autres secteurs confrontées à des problématiques similaires aux leurs. Les personnels concernés par le sujet préparent leur visite afin de pouvoir observer plus finement les pratiques d’autres professionnels et sont chargés de partager leur rapport d’étonnement avec leurs collègues lors de sessions dédiées les « Innovation cafés ». Des formations en créativité sont également proposées à l’ensemble des collaborateurs de l’hôpital.

Kaiser Permanente est un autre exemple d’organisation innovante avec la création d’un département de conseil interne, le Kaiser’s Innovation Consultancy, chargé d’accompagner la mise en œuvre d’innovations et de les essaimer en interne. Et pour diffuser ces innovations on ne lésine pas sur les moyens : interviews, vidéos, blogs, factsheets, conférences internes et externes, newsletters, information des dirigeants pour qu’ils puissent promouvoir l’innovation en interne mais aussi en faire un signe distinctif en externe :  ils innovent et cela doit se savoir.

le design thinking s’implante dans le monde de la santé


Une méthode issue du monde industriel : le design thinking s’est également implantée dans le monde de la santé et c’est tant mieux car elle garantit la prise en compte du point de vue du patient.

Ideo, le cabinet de conseil britannique, grand spécialiste du design thinking, a accompagné de nombreux industriels de la santé et leur site regorge d’innovations faites bien souvent avec l’utilisateur.

La Mayo Clinic, une référence elle aussi en matière d’innovation, a poussé l’engagement jusqu’à installer un laboratoire d’innovation –le Design Research Studio - dans lequel elle expérimente le parcours patient, l’accueil ou la délivrance des soins en plaçant le patient au cœur des problématiques et des solutions.

Sur ce modèle, le CHU de Strasbourg a créé la « fabrique de l’hospitalité » permet la co-création entre personnel hospitalier et patients pour améliorer la prise en charge des patients et de leur famille. Ce laboratoire inclut des méthodes issues du design, des sciences humaines et de la création artistique. Un des projets développés est la conception d’un espace d’accueil pour patients âgés atteints de maladies neurodégénératives. L’endroit inclut des espaces apaisants, rassurants ainsi que des repères graphiques utiles aux patients pour se situer dans l’espace et dans les différentes étapes de la journée.

Alors facile l’innovation en santé ?


En ce qui concerne l’innovation technologique, pas vraiment. Là peut-être plus qu’ailleurs étant donné l’importance des enjeux quotidiens de ces professionnels, elle se heurte à des résistances : réticence à modifier des usages anciens, temps d’adoption de nouvelles technologies qui ralentissent des pratiques déjà en flux tendus, peur d’être surveillé, peur que la technologie ne s’insère entre le professionnel de santé et le patient au détriment d’un dialogue de qualité. Pourtant, les patients eux sont ouverts et pourraient être les prescripteurs d’une entrée plus franche de technologies respectueuses et pertinentes au service de leur santé et de leur confort. C’est pourquoi plus que jamais, il semble nécessaire de les inclure au cœur des processus d’innovation.

Françoise.

 

crédit photo : © patpitchaya
 

Ajouter un commentaire

comments

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Email HTML

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Changer d'affichage