Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Mieux percevoir, mieux fonctionner… vers une réelle transhumanité

Mieux percevoir, mieux fonctionner… vers une réelle transhumanité
2014-05-272014-05-27relation patientfr
Continuons notre « étude » du transhumanisme et passons au niveau de l’usage des TIC pour mieux percevoir et mieux fonctionner.
Publié le 27 Mai 2014 par Caroline Crousillat dans relation patient
mieux percevoir, mieux fonctionner… vers une réelle transhumanité

Continuons notre « étude » du transhumanisme et passons au niveau de l’usage des TIC pour mieux percevoir et mieux fonctionner.

Pour rappel, vous pouvez visionner la conférence de mon collègue Benjamin Sarda sur laquelle se base cet article ICI.

mieux percevoir, les promesses de la réalité augmentée


William Gibson, auteur visionnaire de Science-Fiction, donnait dans ses livres les premiers exemples de réalité augmentée. Mais ce qu’on appelle réalité augmentée, qui trouve des applications dans de multiples domaines, depuis la chirurgie jusqu'à l'orientation dans l'espace, est aujourd’hui surtout une réalité commentée, qui ajoute de l'information sur une image.

Dans le domaine médical, la promesse de valeur peut pourtant être énorme pour des technologies réellement immersives. Augmenter le contraste des veines par exemple pour faciliter les prises de sang des infirmières ou encore montrer au chirurgien où se situent tendons et os pour qu’il puisse appréhender au mieux ses voies d’insertion peuvent être des exemples concrets pertinents.

Mais là encore, on est encore loin de ces technologies et du coup, l’offre de service reste faible : pour un chirurgien par exemple, est-ce un réel apport d’avoir de l’info affichée sur un écran devant son œil via des xxxglass ou que la même info soit diffusée sur un écran dans la salle d’opération ???

mieux fonctionner : la vraie transhumanité


Bizarrement c’est ce domaine, le plus osé puisqu’il vise à aider l’homme a mieux assurer ses fonctions vitales, qui est le plus avancé. Que ce soit en terme technologique (on est aujourd’hui capable de produire des circuits sur silicone souple et donc de créer de tatouages avec puce RFID ou d’implanter un cœur artificiel) que pratique, c’est un domaine que les soignants ont pris en main car l’intérêt pour leurs patients est énorme.

Un des plus beaux exemples est le cas du diabète. Aujourd’hui grâce à des pompes à insuline et/ou des lecteurs de glycémie, on permet à des diabétiques de T1 de quasiment vivre une vie normale. Preuve s’il en est, la quinzaine de cyclistes diabétiques qui l’année dernière, grâce aux technologies, ont pu parcourir 2100km de Bruxelles à Barcelone sans le moindre coma hypoglycémique…

 


On envisage même d’aller plus loin et de créer, en mixant ces deux capteurs, un pancréas artificiel, donc de suppléer l’organisme dans une fonction hormonale…  A moindre mesure on supplée déjà l’organisme avec le cœur artificiel Carmat qui a fait la une de l’actu récemment puisqu’on est capable de recréer une forme, une mécanique et une cinétique du corps humain.

De là à tous devenir des Robocop, je ne dis pas, mais il faut avouer que l’offre de valeur de la technologie est vraiment intéressante dans ces cas là . Alors qui sait demain nous ne seront peut-être pas tous des posthumains mais nous seront peut-être des postpatients ? Qu’en pensez-vous ?

Caroline.

 

crédit photo : © ra2 studio - Fotolia.com
 

Ajouter un commentaire

comments

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Email HTML

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Changer d'affichage