Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

De la vraie granularité dans une sauvegarde virtuelle ... bonus part : Et en vrai ça donne quoi ?

De la vraie granularité dans une sauvegarde virtuelle ... bonus part : Et en vrai ça donne quoi ?
2010-02-102013-02-11virtualisationfr
Nous avons vu dans les épisodes précédents comment il était nécessaire de repenser la sauvegarde en environnement virtuel. Que par essence les machines virtuelles devraient être traitées pour ce qu'elles sont: des fichiers à plat. Nous avons également mis en avant les intérêts du...
Publié le 10 Février 2010 par Christian Chichkine dans virtualisation

Nous avons vu dans les épisodes précédents comment il était nécessaire de repenser la sauvegarde en environnement virtuel. Que par essence les machines virtuelles devraient être traitées pour ce qu'elles sont: des fichiers à plat.

Nous avons également mis en avant les intérêts du Disk to Disk to Tape (D2D2T) pour la souplesse et la granularité qui en découlent.
Il est temps d'envisager un cas concret d'application de ces concepts ... dans la vraie vie !
 
 
Le contexte :
 
Prenons une architecture centralisée hébergeant une plateforme de type VI 3.5 associée à une solution de stockage centralisé de type SAN avec deux catégories de stockage:
 
  • Production : Disques FC 10000 tours
  • Sauvegarde : Disques SATA 7200 tours
  • Production : 1,3 To utiles
  • Solution de backup :
    • Disk to Disk : VEEAM Backup and Replication V.4
    • Disk to Tape : Arcserve 12.1
Une répartition de l'ensemble des VMs sur 6 jobs simultanés (les tentatives avec un septième n'ayant pas montré d'amélioration des performances) en les groupant par type d'OS et en équilibrant les volumétries prises en charge par chaque jobs.
 
On obtient : 
 
  • Une fenêtre de sauvegarde qui passe de presque 12 heures à moins de 5 heures (D2D par rapport à la solution exclusivement à bandes utilisée auparavant).
  • Une volumétrie utile de 1,3 To réduite à moins de 600 Go (dé-duplication et compression native de VEEAM activées).
  • Un taux de traitement moyen de la donnée d'environ 240 MB/s pour un taux d'écriture sur disque moyen d'environ 2 Go par minute de données traitées (dé-dupliquées et compressées nativement).
  • Une seconde phase en D2T à partir des fichiers plats obtenus lors de la phase D2D d'environ 6h.
Conclusion :
 
Une fenêtre de sauvegarde divisée par deux, une sauvegarde de la sauvegarde exécutable en journée puisqu'elle n'adresse pas la production et l'ensemble de la plateforme et ses sept états antérieurs disponibles sur une seule bande LTO 4.
 
CA MARCHE !!! Alors pensez-y ...
Le contexte :
 
Prenons une architecture centralisée hébergeant une plateforme de type VI 3.5 associée à une solution de stockage centralisé de type SAN avec deux catégories de stockage:
 
  • Production : Disques FC 10000 tours
  • Sauvegarde : Disques SATA 7200 tours
  • Production : 1,3 To utiles
  • Solution de backup :
    • Disk to Disk : VEEAM Backup and Replication V.4
    • Disk to Tape : Arcserve 12.1
Une répartition de l'ensemble des VMs sur 6 jobs simultanés (les tentatives avec un septième n'ayant pas montré d'amélioration des performances) en les groupant par type d'OS et en équilibrant les volumétries prises en charge par chaque jobs.
 
On obtient : 
 
  • Une fenêtre de sauvegarde qui passe de presque 12 heures à moins de 5 heures (D2D par rapport à la solution exclusivement à bandes utilisée auparavant).
  • Une volumétrie utile de 1,3 To réduite à moins de 600 Go (dé-duplication et compression native de VEEAM activées).
  • Un taux de traitement moyen de la donnée d'environ 240 MB/s pour un taux d'écriture sur disque moyen d'environ 2 Go par minute de données traitées (dé-dupliquées et compressées nativement).
  • Une seconde phase en D2T à partir des fichiers plats obtenus lors de la phase D2D d'environ 6h.
Conclusion :
 
Une fenêtre de sauvegarde divisée par deux, une sauvegarde de la sauvegarde exécutable en journée puisqu'elle n'adresse pas la production et l'ensemble de la plateforme et ses sept états antérieurs disponibles sur une seule bande LTO 4.
 
CA MARCHE !!! Alors pensez-y ...

Ajouter un commentaire

comments

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Email HTML

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Changer d'affichage