Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

La Grande Révolution des Systèmes d'Information est engagée Chap 2

La Grande Révolution des Systèmes d'Information est engagée Chap 2
2010-05-172013-02-11transformationfr
Le responsable du déclenchement de la révolution informatique. Nous avons tous une part de responsabilité : les utilisateurs métiers, finaux, les constructeurs hardware, les éditeurs de software, les sociétés de...
Publié le 17 Mai 2010 par Philippe Bourhis dans transformation
Chapitre 2
Le responsable du déclenchement de la révolution informatique

Dans toute la très courte histoire de l'informatique mondiale, nous avons tous une part de responsabilité : les utilisateurs métiers, finaux, les constructeurs hardware, les éditeurs de software, les sociétés de services.
Nous avons tous été aveuglés par la puissance des technologies toujours aussi attirantes les unes que les autres, par la puissance de nos datacenters que nous voulions toujours aussi performants en architecture, en architecture de secours, en puissance électrique, en surface, .... Cette course à l'armement nous a conduits en 10.000 jours au bout du modèle !
Les datacenters étaient des signes de puissance informatique, des signes extérieurs de richesse informatique pour une entreprise ! Les banques, grande consommatrice d'IT, se sont lancées dans une compétition effrénée en bâtissant des datacenters toujours plus grands, plus puissants, plus sécurisés. Les fameux mégas bunkers !  

Qui n'a pas acheté à prix d'or des suites logiciels complexes, utilisant beaucoup de ressources humaines pour les installer et les administrer ? Une fois installée sur les systèmes d'informations, nous n'utilisions que 40 ou 50% du potentiel de ces logiciels et nous complétions les 40 à 50% restants par d'autres logiciels ....

La rivalité des Directions métiers a conduit celles-ci à développer leurs propres systèmes d'information et leurs propres infrastructures et donc à multiplier les technologies, les applications, et donc toutes les infrastructures idoines avec des bataillons d'équipes pour les administrer.
Ce qui a conduit à multiplier les systèmes d'information au sein des entreprises et donc à multiplier les couts.

icones_(2)_5x2.gifLa course à la croissance et à l'acquisition de nouveaux marchés par les entreprises au niveau national et international par de la croissance externe, ont généré des projets informatiques colossaux ; nécessitant des investissements lourds.

Sur la lancée de ces grands chantiers, les entreprises ont vite constaté que leurs collaborateurs devenaient de plus en plus des informaticiens au détriment de leur mission et métiers de base.

La grande époque et la poussée de l'outsourcing a apporté plus de bien que de mal sur toute cette évolution.
L'outsourcing a permis de rendre apparent des mécanismes de mutualisation sur les SI, de mutualisation sur les collaborateurs, d'engagement de résultat (impossible à mettre en place en interne dans une entreprise).
Malheureusement l'outsourcing s'est emballé sur les Mégas deals notamment en mettant en danger certaines sociétés de services car ces mégas deals ont généré des projets titanesques.  Le modèle de l'outsourcing a évolué vers des alliances technologiques, vers des joints venture à forte valeur ajoutée pour les 2 acteurs (client-fournisseur).

Bref, l'utilisateur final (direction métier) doit de plus en plus rendre des comptes sur ses coûts vs son chiffre d'affaire métier et se recentrer sur son métier, le constructeur hardware doit appréhender de plus en plus la diminution électrique des datacenters et donc des serveurs et donc de la climatisation, les éditeurs de software doivent revoir leur business model pour permettre aux utilisateurs finaux de ne payer leurs licences que sur le temps d'utilisation qui en est faite, identique au business modèle des constructeurs.
La course à la réduction énergétique a commencé, et ce n'est que le début  d'un long voyage chez les plus grands consommateurs électriques que sont les datacenters.
Aujourd'hui, l'ensemble des datacenters uniquement aux Etats-Unis consomme plus que l'ensemble des avions civils et militaires en service au monde.... !!
Je vous laisse imaginer la Chine dans ce contexte qui est 4 fois plus peuplé que les Etats-Unis.   

Nous avons tous commencé à nous remettre en cause : les métiers de l'entreprise, les constructeurs informatiques, les éditeurs de software, les opérateurs, les architectes en systèmes d'information et en réseaux.

Les grands consommateurs de systèmes d'information repensent totalement leurs infrastructures, leurs datacenters. Microsoft quitte les régions saturées en consommation électrique (Silicon Valley) pour des régions moins dense en industrie en bâtissant des centrales hydroélectriques afin de produire sa propre électricité et peut être un jour être un nouveau fournisseur d'énergie électrique ... Google, constant dans son originalité, cherche à installer un méga datacenter au Pole Nord afin de réfrigérer en free cooling ses vastes datacenters.
Orange a fait le choix du tout nucléaire en se connectant à un réacteur nucléaire de type EPR(-80% de déchets qu'une centrale nucléaire actuelle) pour produire sa propre électricité également à destination de ses mégas campus d'infrastructures informatiques.  

Une nouvelle ère a commencé. Il y aura un Avant 2010 (point de départ de la 1ère Révolution Informatique) et un Après 2010 !  Le monde du Cloud Computing a commencé et qui va modifier tous nos modes de fonctionnement, de management, tant chez les clients que chez les fournisseurs.

1 Commentaire

Ajouter un commentaire

comments

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Email HTML

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Changer d'affichage