Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Comment optimiser son coût de stockage?

Comment optimiser son coût de stockage?
2009-11-202013-02-11bonnes pratiquesfr
Publié le 20 Novembre 2009 par Blogger Anonymous dans bonnes pratiques

 

Lors de la mise en place d'une architecture de virtualisation de matériel (consolidation de serveurs ou Postes de travail), le coût de l'infrastructure de stockage est la principale ligne budgétaire de ce type projet.
 
C'est ainsi que les acteurs (Vmware, Microsoft, Citrix pour les principaux) et les constructeurs (Netapp, EMC, ...) rivalisent d'ingéniosités pour nous faire faire baisser les couts et démocratiser ce type de projet.
 
Afin d'optimiser les coûts du stockage, les leviers technique sont les suivants :
La qualité du stockage (le type d'attachement, le type de disque, le contrôleur)
L'optimisation de l'espace disque utilisé
LA QUALITE DU STOCKAGE :
 
LE TYPE D'ATTACHEMENT : (voir note sur le type d'attachement)
LES SOLUTIONS D'ATTACHEMENT SONT  PRESENTEES DANS L'ORDRE DE COUT DECROISSANT)
  • Les  attachements « Fibre Channel» (FC) sont généralement dédiés aux serveurs hébergeant les VMS (Hosts) néssécitant des accès disques à a haute performance. Les attachements « Fibre Channel» seront fortement préconisés pour la virtualisation de serveurs de Messagerie et de base de données. 
  • Les attachements en iSCSI (internet SCSI) sont généralement suffisants pour les besoins les plus courants.
  • Les  attachements NFS (Network File System ou NFS)  pour optimiser le stockage des référentiels (Modèle de VM, Librairie de logiciel).
En synthèse : Ne pas hésiter à mixer les types d'attachements en analysant les besoins.
 
LE TYPE DE DISQUE :
  • Les disques sata sont à proscrires pour l'hébergement de machines virtuelles, à dédier pour l'hébergement d'ISO, de template ou pour un environnement de maquette.
  • Les disques FC majoritaires dans l'équipement des baies. Il faudra préférer des disques 15k tours au 10K. Ces derniers ont un temps d'accès plus faible.
  • Un nouveau type vient de faire sont apparition, les SSD. Très prometteur mais très couteux.
En synthèse : Ne pas hésiter à mixer les types de disque en fonction de ces besoins.
 
LE CONTRÔLEUR :
C'est lui la tête pensante. Il détermine la vitesse de traitement des IOs (en adéquation avec le types de disque)  et le type d'attachement. Il est l'élément le moins évolutif dans une baie de stockage.
 
En synthèse : Ne jamais sous dimensionné un contrôleur 
 
 
L'ESPACE DISQUE
l y a 2 pistes principales pour optimiser la consommation de l'espace disque :
 
AVEC LES TECHNOLOGIES DES EDITEURS : 
 
Les technologies des éditeurs se concentrent autour de la réduction de l'espace du disque virtuel.
 
On peut citer :
  • Le Thin provisionning pour VMware, Expandable pour Microsoft. Ces deux technologies fonctionnent sur le même principe : le disque virtuel grossis à la demande, l'espace disque n'est plus alloué entièrement.
  • Référence au disque parent permettant à un disque virtuel de faire référence à un autre disque et ainsi écrire uniquement le delta entre les deux disques (Microsoft).
 
AVEC  LES TECHNOLOGIES DES CONSTRUCTEURS DES BAIES DE STOCKAGE
 
Les technologies des constructeurs de baies se concentrent autour  de la manipulation des données du volume.
 
La plus populaire de ces technologies est la déduplication. Elle permet à un intervalle déterminé de supprimer les blocs de données en les remplaçants par un pointeur.
Certain constructeur annonce jusqu'à 70% de gain de place. Cela peut permettre un redimensionnement à la volée de la partition hébergeant les Machines Virtuelles (ex : dans le cas d'un stockage nfs ou de  lun avec Vmware Vsphere 4).
 
En synthèse : Très utile et cela demande peu de moyen pour les mettre en œuvre, mais  le revers de la médiale une diminution des performances. Il ne faut pas hésiter à faire quelques benchmark avant leurs mises en oeuvre.

 

Ajouter un commentaire

comments

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Email HTML

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Changer d'affichage