Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Green IT : le B.A.BA de l'analyse de cycle de vie

Green IT : le B.A.BA de l'analyse de cycle de vie
2014-02-262014-09-19green ITfr
L’analyse de cycle de vie s’impose comme référence aujourd’hui parmi toutes les approches envisagées et développées ces 20 dernières années, et les quelques-unes décrites dans notre précédent article « évaluation environnementale : de l’expérience Coca Cola à une norme internationale »
Publié le 26 Février 2014 par Marion Michot dans green IT
green IT : le B.A.BA de l’analyse de cycle de vie

L’analyse de cycle de vie s’impose comme référence aujourd’hui parmi toutes les approches envisagées et développées ces 20 dernières années, et les quelques-unes décrites dans notre précédent article « évaluation environnementale : de l’expérience Coca Cola à une norme internationale ». Elle est normalisée par l’ISO 14044.

les principes fondateurs

Deux caractéristiques sont essentielles à l’analyse du cycle de vie :

  • couvrir toutes les étapes du cycle de vie du système étudié, elle est pour cette raison également connue sous le terme d’approche du « berceau à la tombe » (from craddle to grave),
  • prendre en compte plusieurs critères (qualité de l’eau, épuisement des matières premières, etc.) et ne pas se limiter  à un seul impact, par exemple le CO2.

Le bénéfice d’une approche multi-étapes et multi-critères est d’éviter les effets de transfert de pollution à la fois entre les différentes étapes du cycle de vie et entre les différents impacts.

les principales étapes

1. définition du périmètre

L’analyse de cycle de vie est applicable à un produit comme à un service, que l’on peut décomposer lui-même en un ensemble de produits et d’activités associées.

La définition du périmètre constitue la première étape de l’étude.

exemple : l’analyse de cycle de vie d’une livebox, de ses accessoires, des opérations de refurbish

2. définition de l’« unité fonctionnelle »

Elle vient compléter le périmètre et désigne l’usage qui va être analysé et permettra de quantifier l’ensemble des ressources mobilisées pour le rendre.

exemple : une livebox utilisée pendant 5 ans en France, à raison de 4,5 heures par jour

3. inventaire et calcul des impacts

Un aperçu de cette étape est illustré dans le graphique ci-dessous :

green_it_le_b_a_ba_de_lanalyse_de_cycle_de_vie

Le périmètre et l’unité fonctionnelle permettent de recenser les flux de ressources injectées dans le système étudié, à chaque étape du cycle de vie. C’est l’inventaire du cycle de vie.

Enfin, grâce à différentes bases de données et outils disponibles, les flux identifiés dans la phase d’inventaire sont traduits en impacts pour l’environnement.

4. interprétation des résultats

L’interprétation des résultats doit s’assurer que l’étude produite répond à ses objectifs initiaux et met en évidence les impacts significatifs du système étudié.

Une étude réalisée par l’ADEME en 2008 sur un téléphone portable propose les résultats d’impact sous cette forme :

green IT : le B.A.BA de l’analyse de cycle de vie

unité fonctionnelle : utilisation durant 2 ans en Europe, sans consommables, ni pièces de maintenance, à raison de 5,5 heures d’appels entrants et sortants par mois

la fabrication représente plus de 70% des impacts du téléphone pour l’ensemble des impacts pris en compte dans l’étude et presque 100% pour certains d’entre eux, dont l’épuisement des ressources naturelles et l’eutrophisation de l’eau.

Pour finir, l’interprétation des résultats peut faire appel à des « analyses de sensibilité » qui consistent à faire varier certains paramètres et hypothèses pour mesurer leur influence sur les résultats.

La même étude de l’ADEME propose de visualiser différentes études de sensibilité pour le téléphone portable sous cette forme :

green_it_le_ba_ba_de_lanalyse_de_cycle_de_vie

l’empreinte violette correspond à l’impact associé à l’unité fonctionnelle dans le scénario de référence et pour un écran de 15cm2, l’empreinte rose à celui, plus important pour l’ensemble des impacts, associé pour un écran de 20cm2.

utiliser les résultats d’une analyse de cycle de vie

Les résultats de ce type d’étude peuvent être utilisés dans plusieurs buts comme :

  • l’aide à la définition ou l’amélioration des performances environnementales de produits ou de services
  • support à la communication des performances environnementales
  • aide à la définition de politiques publiques, comme l’étiquetage environnemental

La réalisation d’une analyse de cycle de vie reste aujourd’hui souvent une démarche longue et qui peut s’avérer relativement coûteuse. Si la norme établie prévoit un cadre commun pour ce type d’étude, les objectifs définis pour l’étude conditionneront aussi pour beaucoup les modalités de réalisation de l’étude et sa complexité.

Orange réalise ce type d’étude depuis plusieurs années maintenant. Notre dernier épisode vous donnera un aperçu des travaux et contributions du groupe sur ces sujets.

Marion Michot
Orange Consulting

Crédit photo : © dashadima - Fotolia.com

Ajouter un commentaire

comments

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Email HTML

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Changer d'affichage