Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

L'IoT : ami ou ennemi de la consommation d'énergie ?

L'IoT : ami ou ennemi de la consommation d'énergie ?
2 Décembre 2016dans Tendances2016-12-022016-12-02tendancesfr
Les objets connectés font quelques promesses en matière de réduction de la consommation d’énergie. Capables de nous aider à rationnaliser nos besoins énergétiques, ils n’en sont pas moins des devices consommateurs d’électricité, eux-mêmes. Au final la balance est–elle équilibrée ?
IoT et smart metering
Les objets connectés font quelques promesses en matière de réduction de la consommation d’énergie. Capables de nous aider à rationnaliser nos besoins énergétiques, ils n’en sont pas moins des devices consommateurs d’électricité, eux-mêmes. Au final la balance est–elle équilibrée ?

 

La révolution est en marche
Smart Meters, Smart Grids, Smart Cities… l’intelligence va se glisser à chaque étape de la chaîne de l’énergie : de la production à la consommation des ressources. En s’appuyant sur les données, ils contribuent à une amélioration de la connaissance des dépenses énergétiques et à une réduction de la consommation.

D’après les premières estimations de l’ADEME, les économies d’énergie réalisées devraient être comprises entre 8 % et 15 %(1).


L’écologie en trompe-l’œil ? 
De 14 milliards à l’heure actuelle, le nombre d’objets connectés dans le monde devrait atteindre entre 20 et 50 milliards d’unités à l’horizon 2020 selon les estimations. En répercussion à cette augmentation du nombre de capteurs produisant de la donnée, la consommation énergétique risque d’augmenter très fortement.

En effet, les objets connectés fonctionnent en continu pour produire des données et les transmettre en temps réel. On estime que 80 % de la consommation énergétique des objets connectés est dédiée au maintien de leur connectivité au réseau(2). L’AIE, ou Agence Internationale de l’Énergie, rappelle que le parc mondial d’appareils connectés a consommé 616 TWh au cours de l’année 2013. À titre de comparaison, c’est plus que la consommation annuelle d’électricité de tout le Canada.

Afin de ne pas se laisser submerger par les besoins électriques de la révolution des objets connectés, il devient nécessaire d’en augmenter la performance énergétique. À l’instar des constructeurs de smartphones, qui se sont engagés dans une démarche de réduction de la consommation de leurs produits, les objets connectés doivent désormais intégrer l’éco-conception.


Zoom sur le réseau LoRa d’Orange
C’est avec l’ambition de devenir l’opérateur de référence de l’IoT qu’Orange déploie un réseau national entièrement dédié aux objets connectés à faible consommation de bande passante et à faible consommation énergétique.

Basé sur la technologie LoRa (Low Range), ce réseau bas débit permet à Orange d’accompagner les projets de ses clients entreprises, collectivités territoriales et partenaires sur tout le territoire français.

D’ici à la fin du mois de janvier 2017, le réseau LoRa® d’Orange couvrira ainsi 120 agglomérations - environ 2 600 communes - en offrant une connectivité en extérieur, mais également à l’intérieur des bâtiments.


En savoir plus sur le réseau LoRa
 

¹  Source : « L'énergie, fer de lance de la maison connectée », Les Echos, 2014.
²  Source : « More Data : Less Energy », Agence Internationale de l’Énergie, 2014.

          

Pour aller plus loin

>> Le digital se met au vert !

>> Internet des objets : boostez votre potentiel

 

Changer d'affichage