Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

L'entreprise hors les murs : comment intégrer le travail en mobilité

L'entreprise hors les murs : comment intégrer le travail en mobilité
27 Mai 2015dans Témoignages2015-05-272015-05-27témoignagesfr
71 % des salariés se disent plus efficaces dans un tiers-lieu qu’au bureau*. L’entreprise a un rôle à jouer pour intégrer cette tendance, mais elle n’est pas seule à innover pour proposer des alternatives. Nathanaël Mathieu, président de LBMG Worklabs, spécialiste du coworking apporte son éclairage.
71 % des salariés se disent plus efficaces dans un tiers-lieu qu’au bureau*. L’entreprise a un rôle à jouer pour intégrer cette tendance, mais elle n’est pas seule à innover pour proposer des alternatives. Nathanaël Mathieu, président de LBMG Worklabs, spécialiste du coworking apporte son éclairage.


Sur site / hors site : les lignes bougent

Nomadisme, coworking, télétravail… L’habitude prise par les collaborateurs du travail en mobilité est là pour durer. Une part grandissante de la population active travaille désormais en dehors des murs de l’entreprise, et déclare aimer ça ! Selon une étude du centre Michel Serres réalisée en 2014, 71 % des salariés se disent plus efficaces dans un tiers-lieu qu’au bureau.

En retour, les entreprises commencent elles aussi à s’intéresser à cette réalité. Bien intégrés, ces nouveaux modes de travail représentent une opportunité pour challenger son fonctionnement. Aujourd’hui, un bureau en Ile-de-France est inoccupé 30 à 40 % du temps**. Le travail en mobilité offre une variable d’ajustement pour une meilleure allocation de l’immobilier des entreprises tant que pour réaliser des gains d’efficacité ou de bien-être aux collaborateurs.
 

Un mouvement de fond que l’entreprise ne gère pas seule

Le rôle de l’entreprise dans l’accompagnement de cette mutation de la relation des salariés au travail est central, et il ne se résume pas à un simple achat de tablettes pour les collaborateurs ! La réflexion à mener est plus profonde et touche par exemple à :

  • l’identification précise des besoins, pour définir les applications métiers et les documents qui peuvent avantageusement être accessibles en mode Cloud, disponibles à tout moment, à tout endroit,
  • l’optimisation des forfaits 4G selon les besoins des collaborateurs,
  • la négociation avec les partenaires sociaux pour instaurer les conditions du télétravail…


Un chantier global à mener bien accompagné, mais qui se déroule également en dehors de l’entreprise.
 

Les tiers-lieux au renfort des grandes entreprises

Nathanaël Mathieu est président de LBMG Worklabs, entreprise spécialisée dans le télétravail, le coworking et les télécentres. Il explique comment ces espaces adaptent leur offre aux besoins des grandes entreprises.

« Les espaces de coworking étaient initialement créés pour des indépendants souhaitant mutualiser les équipements et ne plus rester isolés. Mais la réalité aujourd’hui, c’est que 10 à 15 % des personnes qui viennent travailler dans des tiers lieux sont des salariés d’entreprises ».

Les espaces de coworking adaptent leurs services pour gagner ce nouveau public. « Nous devons répondre à des exigences plus fortes de confidentialité, de conformité aux contraintes réglementaires et au droit du travail. Des horaires étendus, un maillage territorial plus dense pour permettre aux entreprises de déployer le télétravail pour toutes leurs implantations ».

Tel est notamment le pari fait par EDF, en partenariat avec Neo-Nomade, 1er portail français de réservation de tiers-lieu, pour faciliter le travail en mobilité d’un de ses départements.
 

                                     

Une ouverture à double sens


Le cow                orking, ce ne sont pas seulement des tiers-lieux qui accueillent des salariés en mobilité, ce sont aussi des entreprises qui ouvrent leurs bureaux à des travailleurs externes, jouant parfois le rôle de véritables petits incubateurs de talents.

Au milieu de la cafétéria, des open spaces et de la cantine, on peut désormais trouver des bureaux de coworking, comme chez IBM, Accenture ou Trivago. Gain pour l’entreprise : la création de lien social avec ses partenaires et le développement de l’innovation collective.

« Les locaux de l’entreprise peuvent devenir un hub de collaboration optimisé », explique Nathanaël Mathieu, « un lieu où la créativité est stimulée, avec des espaces de travail collaboratif, des salles de réunion, des bureaux partagés sur le mode du flex 


Ainsi la question de l’intégration du travail en mobilité peut être, pour l’entreprise, le point de départ d’une réflexion sur sa transformation digitale, et plus largement sur la réorganisation de ses process de travail. Elle recèle des gains réels en termes d’efficacité, d’agilité des équipes, et d’innovation ouverte. 


*Source : Étude « Quel bureau demain ? », 2014, centre Michel Serres
**Source : « Plus de bureaux ! Vers la révolution des pratiques managériales », 2014, Gérard Rodach et Romée Dauptain

Pour aller plus loin

>> L’espace de travail digital : des opportunités pour votre activité

>> Coworking : les entreprises ont une carte à jouer
 

Changer d'affichage