Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Comment les nouveaux usages en mobilité redessinent votre espace de travail ? - Partie 2

Comment les nouveaux usages en mobilité redessinent votre espace de travail ? - Partie 2
7 Juin 2013dans Regards métiers2013-06-072013-06-13regards métiersfr
L’ancien modèle « un lieu, un terminal, un service » a vécu. Le postede travail est aujourd’hui mobile. Plébiscités par les salariés et portés par le développement exponentiel des smartphones et des tablettes, les nouveaux usages en mobilité dessinent un nouvel espace de travail.
usages en mobilité, jusqu’où irons-nous ?

usages en mobilité, jusqu’où irons-nous ?

 
L’ancien modèle « un lieu, un terminal, un service » a vécu. Le postede travail est aujourd’hui mobile. Plébiscités par les salariés et portés par le développement exponentiel des smartphones et des tablettes, les nouveaux usages en mobilité dessinent un nouvel espace de travail.

 

Un milliard de smartphones et 197 millions de tablettes devraient être achetés dans le monde en 2013*, selon Gartner. Des chiffres qui attestent que la mobilité va bel et bien repousser les frontières de l’entreprise et transformer l’espace de travail. Cette mobilité rend obsolète le concept de poste de travail unique où le PC était central. Entre ordinateurs portables, smartphones ou tablettes, les contenus se déclinent au fil de la journée, dans un espace pluriel, accessible à tout moment et en tout lieu. Les salariés eux-mêmes, avec l’adoption massive du BYOD (Bring your own device, « Apportez vos appareils personnels ») et l’explosion des usages data mobile, ont été les précurseurs du phénomène. « Les tablettes et smartphones, pierres angulaires de l’environnement de travail mobile, ont été introduits dans les entreprises par leurs collaborateurs. Leur croissance exponentielle a déclenché la mise en mobilité de nombreux process métier et accéléré la mutation du poste de travail. Et nous n’en sommes qu’au début », commente Jean-Luc Vallejo, directeur marketing de la ligne d’activité entreprise au sein d’Orange Business Services.

 

écrans flexibles


En situation de mobilité, les équipements évoluent très vite, comme les usages. Les tablettes numériques de dernière  génération deviennent outils de production. « Embarquant des suites bureautiques et dotées de claviers amovibles, les nouvelles tablettes Windows 8 prolongent l’activité de bureau sur des terminaux flexibles et mobiles. Le défi pour les entreprises sera d’étendre leurs services IT à ces systèmes hybrides afin d’exploiter au mieux leur potentiel, explique Muriel Provost, responsable tablettes B2B et emerging devices dans l’entité Group Devices. À l’instar des "phablettes" - sorte d’hybrides entre smartphones et tablettes -, de nouveaux formats vont émerger pour répondre à une diversité de besoins. On voit, par exemple, arriver sur le marché des tablettes durcies pour une utilisation en conditions difficiles. Demain, de nouveaux écrans flexibles pourraient apporter un maximum de confort et d’ergonomie. Dotés de connecteurs HDMI ou Ethernet, les claviers vont être plus intelligents. »


 

réinventer le quotidien


L’embarquement des process sur les équipements mobiles va de pair avec de nouveaux usages qui améliorent la productivité, les échanges entre les collaborateurs ou encore les relations avec les clients. Dirigeants, managers, force de vente, techniciens..., toute l’entreprise est touchée.

« Ce nouveau modèle apporte réactivité et confort à des populations comme les techniciens ou les commerciaux. À l’aide de leur tablette ou smartphone, ils peuvent signer des documents, effectuer du reporting, passer des commandes ou gérer leur planning en temps réel, sans impression, ni détour en fin de journée par le bureau. Cela conduit à repenser les backoffices. Ils doivent se  réorganiser pour gérer des procédures désormais dématérialisées », indique Matthieu Smessaert, responsable marketing développement mobile data à Orange Business Services.

 

2,4 milliards de tablettes,

téléphones portables et PC devraient être vendus dans le monde en 2013.

source : Gartner, 2013
 

13 %

des informations des entreprises sont stockées sur smartphones et tablettes au niveau mondial. de tablettes, téléphones portables et PC devraient être vendus dans le monde en 2013.

source : Gartner, 2013
source : rapport ISTR, 2012

 

simplifier et fluidifier


« Travailler en mobilité ne signifie pas que l’on doive se couper d’une partie de l’information. Nous pouvons, par exemple, permettre à n’importe qui de rejoindre une vidéoconférence à tout moment et en tout lieu à l’aide de son smartphone ou de sa tablette. Cela offre du confort, fait gagner du temps et beaucoup d’efficacité. Business Together est une de nos solutions de collaboration qui permet cet usage en mobilité », ajoute Roméo Verdier, responsable marketing stratégique au sein d’Orange Business Services. De nombreux services et applis sont développés en mode cloud, ce qui dispense l’utilisateur ou le  gestionnaire d’installer et de paramétrer les logiciels sur les smartphones ou tablettes. Ils enrichissent considérablement les fonctionnalités tout en simplifiant les process de maintenance, entre autres. Enfin, plébiscités par les collaborateurs, les messageries instantanées, réseaux sociaux et outils collaboratifs appartenant au grand public sont de plus en plus pris en charge par les équipements mobiles professionnels. Ce qui évite leurs usages hors du cadre défini par l’entreprise et limite ainsi les risques liés à la sécurité des données.
* enquête « Wite 2.0 », réalisée en 2013 dans le cadre d’un chantier conduit par Atos, Télécom ParisTech, Citica et Chronos

 

 

 


du temps de présence au temps de travail

 


« Si le travail ne constitue que 25 % des motifs de déplacement, il représente 45 % des kilomètres parcourus et l’essentiel des problèmes de circulation*. Le temps perdu en transport reste considérable ; son impact économique, social et  environnemental est fort. Parallèlement, si 77 % des personnes interrogées déclarent travailler aux heures usuelles, elles sont également 63 % à le faire le soir au moins une fois par semaine, voire pendant les jours fériés (41 %) et les congés (17 %)**. Le temps de travail se désynchronise, et cela en partie pour se libérer des contraintes de transport. Cette  désynchronisation est née grâce au développement des outils de la mobilité : ordinateurs portables, smartphones, tablettes. Deux sphères s’interpénètrent, avec des moments de présence au bureau et d’autres en mobilité, des temps consacrés à l’entreprise et d’autres au privé (sphères familiales, sociales, etc.), le tout entremêlé. Cependant, le travail effectué à distance de l’entreprise induit une nouvelle façon d’aborder les principes de gestion du personnel. Nous passons ainsi d’un management « à la tâche » à un management « au projet » fondé sur la confiance et les objectifs. Nous pouvons aussi parler du passage du management de la présence au management de la mobilité. Ce changement ne se réalise pas sans résistances. On constate, par exemple, une peur, de la part des managers, de perte de contrôle et d’isolement des salariés. Mais ceux-ci= ont déjà recours au travail à distance quand c’est nécessaire et pratique (entre deux rendez-vous, lorsqu’ils sont confrontés à des problèmes de transport, etc.). Ces nouveaux modes de management et de gestion de son quotidien par les travailleurs passent par un apprentissage de la mobilité et des moyens alloués à sa mise en oeuvre. En accédant à une double appréhension maîtrisée de la gestion du temps et des outils numériques, les individus trouveront une nouvelle part d’autonomie au sein d’organisations plus souples et plus réactives. »
par Julie Rieg, directrice des études chez Chronos, cabinet d’études sociologiques et de conseil en innovation

* Certu, avril 2011
** enquête « Wite 2.0 », réalisée dans le cadre d’un projet de recherche conduit par Atos, Télécom ParisTech, Citica et Chronos : www.wite2-0.fr

 

 

 


vers l’ultramobilité


Si les usages en mobilité s’inventent et se réinventent chaque jour, c’est en (grande) partie grâce aux performances croissantes des réseaux. Le déploiement de la 4G s’annonce comme l’un des accélérateurs de la transformation de l’environnement de travail. Avec des débits maximaux théoriques atteignant 150 Mbit/s, dix fois plus rapides que la 3G (1), la 4G d’Orange ouvre l’ère de l’ultramobilité. Orange Business Services a lancé une première offre data compatible 4G sur le marché des entreprises, suivie de neuf offres incluant l’accès au réseau 4G et H+ (2) (3). « Les performances de la 4G offrent un confort d’usage en mobilité pour des services très consommateurs en bande passante comme la vidéoconférence HD. Elle apporte également de la fluidité à des services qui exigent une forte interactivité comme les outils collaboratifs, indique Valérie Cussac, directrice data mobile entreprise chez Orange Business Services. La 4G facilite l’accès nomade à son environnement de travail dans le cloud, ainsi que l’utilisation d’applications métier en mobilité, n’importe où et n’importe quand. Les frontières avec l’Internet fixe vont s’amenuiser, offrant ainsi une expérience "sans couture" aux utilisateurs. »

 


de l’hygiène en mobilité


L’essor de l’Internet mobile très haut débit, la 4G, l’avènement du poste de travail mobile, certes, révolutionnent les usages, mais génèrent également de nouveaux risques. Un défi pour le DSI, les RH et les utilisateurs finaux, qui sont au centre de l’échiquier d’une IT encline à la consumérisation. « Il existe une "hygiène informatique" à respecter, qui permet de réduire significativement le niveau de risque », affirme Nicolas Furgé, directeur des services de sécurité d’Orange Business Services. La mise en place de chartes d’usage en est l’un des moyens. Signées par les collaborateurs, elles stipulent leurs droits et leurs devoirs, et proposent des actions simples face à des risques comme la perte ou le vol. Le verrouillage du terminal, l’antivirus et le firewall sur le terminal, les fonctions de  blocage et d’effacement des données en cas de vol ou perte sont pris en compte.

 


l’apprentissage du nomadisme


La réussite de la mutation du poste de travail en espace de travail est aussi affaire de formation. Une prise en main rapide des  nouveaux terminaux et applications simplifie le déploiement et assure une bonne appropriation des outils par  ’utilisateur final. Grâce à leur approche de coaching digital, les experts d’Orange Business Services accompagnent de bout en bout le projet de mobilité, de la définition des procédures à la hotline au quotidien. Via des actions de formation et d’information, ces spécialistes interviennent en amont, pendant et après le déploiement. Ils fournissent ensuite sur le terrain une assistance aux utilisateurs. Un atout de taille pour des entreprises aux environnements de travail pluriels dans des écosystèmes toujours plus complexes.

 


séparés pour mieux s’aimer


Pour répondre au développement du Bring your own device, des offres privilégiant la mutualisation des coûts entre l’entreprise et l’utilisateur existent. Orange Business Services travaille, en outre, sur des solutions d’étanchéité qui compartimentent des espaces persos et pros sécurisés bien distincts sur un même terminal. En ligne de mire : un nouvel équilibre utilisateur-entreprise.

1- débit maximal théorique, avec un terminal LTE catégorie 4 : premiers smartphones disponibles à partir du deuxième trimestre 2013

2- pour plus de détail sur ces offres, rendez-vous sur www.orange-business.com/fr/4G

3- 4G et H+ avec équipement compatible, et uniquement dans les zones ayant fait l’objet d’un déploiement technique à date,
couverture sur orange.fr
pour la 4G : Paris (quartier Opéra), Marseille, Lyon, Lille, Bordeaux, Nantes, Chartres, Orléans, La Rochelle, Dunkerque, Nancy, Metz, Grenoble, Clermont-Ferrand et Annecy

 



 

réflexion sur la gestion du temps de travail


« Si l’on connaît bien le rôle des ergonomes en matière d’aménagement des espaces, il faudra désormais compter avec des ergonomes d’un autre type : les ergonomes temporels. Le travail mobile nécessite de repenser les processus de l’entreprise, pour la prise en compte des tâches effectuées à des horaires désynchronisés. Cela implique qu’une réflexion soit menée sur la gestion du temps de travail. »


Julie Rieg, directrice des études chez Chronos, cabinet d’études sociologiques et de conseil en innovation

 

 


7,5 %

du trafic Internet se fait désormais depuis les mobiles ou tablettes
 


240 millions

d’usagers d’appareils mobiles en Allemagne, en Espagne, en France, en Italie et au  Royaume-Uni
 


les moins de 35 ans

représentent plus de 35 % des usagers d’appareils mobiles européens
 

source : étude comScore, mars 2013, « Tendances clés du digital en France et leur impact pour l’avenir »

 

 

 

Orange Business Services et Microsoft, un partenariat gagnant-gagnant

 

Depuis près d’une décennie, Microsoft et Orange Business Services se sont associés pour proposer des solutions mobiles aux entreprises. En 2012, Microsoft a effectué un virage technologique avec Windows 8 et Windows Phone 8, qui équipe cinq produits de la gamme d’Orange (quatre terminaux Nokia et HTC ainsi qu’une tablette Samsung). La forte compatibilité qui existe entre Windows 8 sur les PC et tablettes et Windows Phone 8 sur mobile facilite le portage d’applications d’entreprise. Les exigences de Microsoft et d’Orange Business Services en matière de sécurité sont aussi une réponse claire aux priorités business qui nécessitent souvent des connexions privées sécurisées. Le savoir-faire d’Orange répond à ces besoins par les performances de son réseau et son expérience d’intégrateur de solutions d’IT. Sans oublier les offres de device management
exploitant les possibilités de Windows Phone 8. Avec l’essor du cloud, une bonne connectivité des devices acquiert une place de plus en plus fondamentale. Ainsi en est-il de la dernière version d’Office Together, qui est notre offre de collaboration et de communication dans le cloud, qui ajoute au savoir-faire bureautique de Microsoft la valeur ajoutée des services d’Orange. L’offre est ainsi adaptée aux spécificités de chaque entreprise, et le déploiement est accompagné. Par ce partenariat, c’est finalement une proposition globale que nous sommes en mesure d’offrir pour être toujours plus près de vos besoins professionnels.

 

Changer d'affichage