Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

BYOD et politiques d'équipement : plus de hiérarchie ?

BYOD et politiques d'équipement : plus de hiérarchie ?
2012-10-242013-02-11mobilitéfr
Les employés possèdent à titre privé un équipement souvent plus performant que celui fourni par l’entreprise. Un directeur ne disposant pas de smartphone peut se trouver face à un salarié utilisant son propre iPhone à des fins professionnelles.
Publié le 24 Octobre 2012 par Sylvie Guegan dans mobilité
BYOD et politiques d'équipement : plus de hiérarchie ?

Les employés possèdent à titre privé un équipement souvent plus performant que celui fourni par l’entreprise. Un directeur ne disposant pas de smartphone peut se trouver face à un salarié utilisant son propre iPhone à des fins professionnelles.

besoins métiers et attribution d’équipements

Les mécanismes d’attribution des équipements sont donc aujourd’hui bousculés par ces nouveaux comportements. Les différences statutaires vont partiellement s’effacer, sous l’effet de déploiements de flottes de smartphones en entreprise et dans un avenir plus lointain - ou pour des populations ciblées - de tablettes.

Celles-ci sont encore aujourd’hui des éléments de distinction dans la mesure où leur coût d’acquisition est sensiblement plus élevé que celui d’un smartphone.

Ainsi, subventionnées par les Länders, des tablettes ont été déployées à l’ensemble des effectifs de BearingPoint Deutschland fin 2010. Puis, le besoin métier s’impose comme critère à part entière dans l’élaboration des politiques d’équipement :

  • Quels besoins de communication par fonction et par nature d’activité ?
  • Quels besoins selon les modes de travail et d’interactions entre employés (ex : mobilité, collaboration et mode projet) ?

Un travailleur en situation fréquente de mobilité a besoin d’équipements complets et avancés pour pouvoir organiser son travail. De même, à mesure que le mode projet se démocratise au sein des organisations, les besoins évoluent et dépendent davantage du métier que de la position dans l’entreprise.

bonnes pratiques

Dans ce cas, donner la main aux managers directs et les responsabiliser constitue
une bonne pratique. Ils se trouvent au plus près du collaborateur - qui pourra mieux faire entendre sa voix - et ont la meilleure connaissance du besoin réel.

Ainsi, la direction informatique de La Poste Courrier a souhaité impliquer ses salariés futurs utilisateurs dans le choix des solutions logicielles métier ainsi que dans le choix des équipements hardware. Chez Orange, le manager est désormais décideur dans le choix de l’équipement, avec pour référence la segmentation qui précédemment était assez rigide. L’employé à équiper fait son choix dans un catalogue de mobiles pré-établi, qui prend en compte les besoins et usages multimédias.

Ces nouveaux équipements vont changer notre façon de travailler. Si ce sujet vous intéresse, je vous conseille le dernier livre blanc d’Orange Business Services qui reprend ces chiffres et nous décrit plus avant nos usages : Dilemme pro/perso et accélération des usages de communication.

Sylvie

Crédit photo : © julien tromeur - Fotolia.com

Ajouter un commentaire

comments

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Email HTML

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Changer d'affichage