Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

A quoi ressembleront les réseaux WAN du futur ?

A quoi ressembleront les réseaux WAN du futur ?
2015-10-302016-04-05économie des télécomsfr
Le modèle traditionnel du réseau WAN entreprise est remis en question au profit des réseaux WAN hybrides. Tour d’horizon.
Publié le 30 Octobre 2015 par Thomas Sourdon dans économie des télécoms
A quoi ressembleront les réseaux WAN du futur ?

Le modèle traditionnel du réseau WAN entreprise est remis en question au profit des réseaux WAN hybrides. Tour d’horizon.

L’amélioration de la performance du réseau Internet, associée à l’augmentation du volume de données échangées sur les réseaux WAN des entreprises et la proportion croissante du trafic destiné à Internet, sont à l’origine de l’apparition de nouveaux réseaux WAN: les réseaux WAN hybrides qui mixent les réseaux WAN et le réseau Internet sur un même site (site hybride) ou sur un même réseau (réseau hybride).

Les principaux avantages des réseaux hybrides sont :

  • la performance grâce à la connectivité locale à Internet qui permet une évasion directe des flux « Internet as a destination »,
  • la garantie des flux « Intranet » en termes de disponibilité, de performance et de sécurité,
  • la haute disponibilité grâce à la redirection des flux intranet sur Internet via un tunnel IPsec, en cas de panne de l’accès MPLS,
  • la rentabilité grâce à la redirection des flux intranet non sensibles sur Internet via un tunnel IPsec, on parle alors « d’Internet as a transport ».

les intégrateurs réseaux deviennent des opérateurs virtuels

Ces nouveaux réseaux hybrides étaient jusqu’à présent adressés par les intégrateurs qui déploient des équipements de sécurité sur les sites de l’entreprise.

Deux principaux modèles existent :

  • le modèle overlay : dans ce cas, l’intégrateur construit un réseau privé virtuel, basé sur la technologie IPsec, qui utilise de multiples réseaux de transport (MPLS, Internet) et de façon agnostique de l’opérateur ou de fournisseur d’accès Internet.
  • le modèle local browsing & offloading : dans ce cas l’équipement de sécurité de l’intégrateur permettra une sortie locale des flux Internet (split tunneling) et la répartition du trafic Intranet entre le tunnel IPsec et l’accès WAN MPLS.

L’équipement de sécurité déployé permet également d’activer des services à valeur ajoutée : compression et performance applicative, caching, deep packet inspection, fonction UTM…

Les intégrateurs réseaux, aidés par les évolutions techniques des constructeurs, deviennent donc de nouveaux opérateurs alternatifs et proposent des solutions performantes et adaptables aux besoins spécifiques des clients. Néanmoins, leur capacité de déploiement et de support reste limitée à un faible volume de parc, et les solutions proposées apportent de la complexité technique et opérationnelle. Ces solutions sont adaptées pour du « sur-mesure ».

l’émergence des réseaux hybrides d’opérateurs

Les opérateurs se sont positionnés plus tardivement sur les réseaux hybrides en proposant des évolutions de leurs offres WAN répondant aux nouveaux besoins des entreprises, tout en conservant les avantages qui ont fait leur succès : engagement, interlocuteur unique…

Là aussi, plusieurs modèles existent :

  • le modèle local browsing & offloading, le même que pour les solutions Intégrateur, qui permet une sortie internet locale, une haute disponibilité et un partage de charge IPsec/MPLS.
  • le modèle distributed Internet access ; dans ce cas, l’accès Internet est positionné en cœur de réseau de l’opérateur : les sites conservent un unique accès au réseau WAN.
  • le modèle cloud connector, pour répondre spécifiquement au déplacement des applications dans le cloud. Dans ce cas, l’accès aux ressources Cloud public se fait en cœur de réseau de l’opérateur via des passerelles d’interconnexion avec les fournisseurs de service.

Ces offres sont packagées et dimensionnées pour répondre aux besoins de la plupart des entreprises, industrialisées pour pouvoir être déployées et exploitées à grande échelle, et totalement intégrées dans les offres WAN actuelles. Dans un futur proche, les apports de la virtualisation des réseaux permettront l’activation à la demande de services évolués, sans intervention humaine, sans changement de matériel et dans un parcours totalement digital.

un modèle extrême et disruptif : l’entreprise sans WAN

 

 

 

 

En regardant encore un peu plus loin vers le futur, un nouveau modèle alternatif peut se développer : l’entreprise sans WAN. Dans ce modèle, l’entreprise utilise exclusivement le réseau Internet pour communiquer, la totalité de ses applications et de ses données étant déplacées dans un cloud public.

 

 

 

 

Des évolutions d’architectures, de nouveaux acteurs alternatifs, un modèle disruptif… les réseaux WAN d’entreprise vivent la plus grande évolution depuis les années 2000 lors de l’apparition du protocole MPLS.

Ajouter un commentaire

comments

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Email HTML

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Changer d'affichage