Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

M-Santé et maladies chroniques, que d’économies !

M-Santé et maladies chroniques, que d’économies !
2013-08-052014-04-02santé mobilefr
Les systèmes de santé de l’Union Européenne font face à une révolution sans précédent. La combinaison de l’augmentation du nombre de malades chroniques et du vieillissement généralisé de la population pèse sur les dépenses de santé de chaque Etat
Publié le 5 Août 2013 par Caroline Crousillat dans santé mobile
m-Santé et maladies chroniques, que d’économies !

Les systèmes de santé de l’Union Européenne font face à une révolution sans précédent. La combinaison de l’augmentation du nombre de malades chroniques et du vieillissement généralisé de la population pèse sur les dépenses de santé de chaque Etat, d’autant plus au vu du contexte de restriction budgétaire et de baisse de la démographie médicale.

Face à ce challenge, les Etats doivent faire preuve d’inventivité et innover dans la manière de gérer leur système de santé et plus globalement la santé de leurs citoyens. La prévention, le traitement à distance des maladies chroniques et l’amélioration de la communication entre les différents acteurs du parcours de soins sont autant d’axes qui peuvent contribuer à la réduction des dépenses tout en garantissant un meilleur suivi des patients.

Le dernier rapport de PricewaterhouseCoopers (PwC) commandité par la GSMA s’intéresse justement au potentiel de la m-Santé dans ce contexte.

99 milliards d’économies !

Selon PwC, la m-santé pourrait permettre à l’Europe d’ici 2017 d’économiser 99 milliards d’euros en dépenses de santé.
Comment ?  Simplement car :

  • les solutions de m-santé influent sur le comportement et le style de vie des personnes suivies en les responsabilisant.
    Du coup, elles font plus attention à leur santé, évoluent vers un style de vie plus « sain » et développent moins fréquemment de maladies chroniques.
  • elles permettent également aux malades chroniques d’être suivi à distance.
    Ils se déplacent donc moins à l’hôpital, sont suivis de plus près et sont donc pris en charge en amont en cas de décompensation ce qui réduit le coût des traitements et la durée d’hospitalisation.
  • elles permettent enfin aux professionnels de santé d’avoir plus d’informations et donc d’adapter plus finement les traitements proposés.

Ainsi, 185 millions de patients pourraient bénéficier des solutions de m-Santé et 98% d’entre eux pourraient, dans une logique de prévention, améliorer leur style de vie et donc améliorer leur état de santé !

la m-Santé peut aider à anticiper la prise en charge de  815 000 patients !

Intéressons-nous maintenant uniquement aux maladies chroniques.

Selon l’OCDE, 30 millions d’Européens sont diabétiques. 1 personne meurt du diabète toutes les 8 secondes dans le monde, soit plus que le sida et la malaria réunis.

Mal gérée, cette maladie et surtout ses complications peuvent générer de nombreuses hospitalisations et dépenses de santé. Mais en amont, le diagnostic de la maladie est aussi en question car 40% des diabétiques de type 2 ne sont diagnostiqués que 7 ou 8 ans après que la maladie se soit développée, ce qui impacte leur prise en charge.

Les solutions de m-santé peuvent ainsi avoir un rôle à jouer en apprenant aux personnes à risque à détecter les symptômes plus tôt.
PwC estime que 815 00 patients à risque de développement d’une maladie chronique pourraient ainsi détecter les symptômes en amont. Les patients éviterait les complications et seraient pris en charge précocement, réduisant de facto la nécessité d’une hospitalisation et permettant d’économiser 3.7 milliards d’euros en dépenses de santé. On pourraient également économiser 472 000 jours pour les professionnels de santé en leur permettant de traiter moins de complications.

Dans la deuxième partie de cet article, nous ferons un focus plus complet sur l’apport de la santé mobile à la gestion du diabète, ainsi que sur le mHealth Grand Tour

Caroline,

Crédit photo : © Pavel Ignatov - Fotolia.com

Ajouter un commentaire

comments

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Email HTML

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Changer d'affichage