Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Comment faire pour être visible sur les «applications stores» ?

Comment faire pour être visible sur les «applications stores» ?
2012-12-032013-02-11social CRMfr
Ça y est, je viens de terminer mon application ! Comme un gamin qui vient de terminer son château de sable, j'ai envie que le monde entier vienne me voir et trouve que c'est la meilleure œuvre jamais construite !
Publié le 3 Décembre 2012 par Aurélien Cunin dans social CRM
application store visibilité

Ça y est, je viens de terminer mon application ! Comme un gamin qui vient de terminer son château de sable, j’ai envie que le monde entier vienne me voir et trouve que c’est la meilleure œuvre jamais construite !

Mais, justement, le plus dur reste à faire… dans la jungle des 600 000 applications disponibles sur iOS ou Android, comment faire pour être vu et générer des utilisateurs ? Que mon application concerne du service client, du m-commerce, de l’information pour la marque, ou un jeu pour donner du fun à mes clients, j’ai besoin de capter et de séduire un minimum d’audience.

la course au Top 10

Malheur à toutes les applications qui ne figurent pas dans le Top 10, puisque cela forcera l’utilisateur à dérouler une page pour les voir. C’est en partie cette contrainte qui condamne les applications de la longue traîne à devenir des « applications zombies »… Et c’est d’autant plus vrai avec la nouvelle version d’iOS 6, qui n’affiche plus que deux applications sur une même page sur iPhone et six sur iPad !

Pour être vu et reconnu dans les applications stores, il n’y a qu’un seul objectif à poursuivre : figurer en bonne place dans le Top de votre catégorie. Du coup, il peut être judicieux de choisir une catégorie où la concurrence est plus faible, afin d’avoir plus de chance d’émerger. Mais bien sûr, la meilleure solution reste encore d’accrocher le Top 10 toutes catégories confondues…

En France, le nombre de téléchargements nécessaires pour figurer au Top 10 de l’App Store est d’environ 10 000 par jour ! Suivant la catégorie, ce nombre peut varier de quelques milliers (jeux, réseaux sociaux, divertissements) à quelques dizaines (météo, finance).

le bouche à oreille reste la meilleure solution

Le bouche à oreille reste le meilleur facteur de téléchargement d’une application aujourd’hui. Plus de 50% des téléchargements font suite à une discussion avec un ami, un post sur les réseaux sociaux, un conseil trouvé sur internet.

Autant dire que vous allez devoir vous appuyer au maximum sur votre community manager ! C’est lui qui pourra vous aider à être au centre des discussions sur les réseaux sociaux les plus réactifs (Twitter, Facebook, You Tube étant nettement moins exploité) Néanmoins, afin de ne pas lui mettre trop de pression, il existe cinq astuces pour l’aider à populariser votre application. En dehors d’un bon tweet de remerciement personnalisé …

1 – créer un cercle vertueux

Une application populaire aura réussi à mettre en place sa propre dynamique de notoriété. Je découvre, j’aime, je propage. Ce sont les 3 réactions que vous devrez provoquer chez l’utilisateur. Une application qui exploite un grand nom de marque mais qui ne sert pas à grand-chose ne sera ni utilisée, ni relayée, et disparaîtra rapidement du Top 10.

Aujourd’hui, de nombreux facteurs sont pris en compte dans l’algorithme de classement de Google Play, et pas uniquement les téléchargements :
- la note
- le nombre de commentaires
- le taux d’usage après 30 jours
- le taux d’ouverture après téléchargement
- le taux de désinstallations sous 30 jours
- la croissance des téléchargements en 30 jours

Il est donc très important de donner une raison aux utilisateurs de ne pas désinstaller l’application et de provoquer un usage récurrent, en leur apportant du nouveau contenu chaque jour, par exemple.

2 – utiliser toutes ses munitions au même moment !

Le moment de la sortie de votre application est la seule et courte période de visibilité qui vous sera offerte par les applications stores. C’est le moment de coordonner toutes les opérations marketing ! Campagnes de publicité, relations presse, réseaux sociaux… tout doit être coordonné au moment de la sortie de votre nouvelle appli. En revanche, il faut conserver un budget marketing minimum, à distiller tout au long de la vie de l’application, pour permettre de redynamiser régulièrement les usages et d’aller chercher de nouveaux utilisateurs.

3 – bien choisir ses supports médias

Il est recommandé d’utiliser un budget marketing à peu près équivalent au budget de développement, pour maximiser ses chances de populariser une application. Mais comment répartir ce budget ? Les médias classiques (Télévision, Radio, Print) sont encore redoutablement efficaces, mais nécessitent des budgets élevés. Ces campagnes coûtent rarement moins d’une dizaine de milliers d’euros, voire beaucoup plus pour avoir un écho massif au moment de la grand messe du 20h.

Le SMS est lui aussi un moyen de popularisation très efficace, avec jusqu’à 10% de taux de retour. Il a l’avantage du ciblage, que vous pourrez affiner pour améliorer votre taux de retour. Comptez environ 0,30€ par contact, et vérifier quand même que votre ciblage n’est pas trop restrictif, si vous voulez avoir le nombre de téléchargements suffisant pour accrocher un Top 10.

Les bannières WEB, mobiles et les placements dans les jeux sont beaucoup moins coûteux, mais bien moins efficaces. Avec un coût pour mille contacts d’environ 4 centimes, ils conviennent aux campagnes à faible budget. Malheureusement, ces publicités comptent pour moins de 5% dans les raisons qui ont poussé à un utilisateur de smartphone à télécharger une appli.
Euh… je cliquais sur quoi déjà ?

4 – faire réagir ses utilisateurs

Un moyen totalement gratuit d’améliorer son classement est de convaincre ses utilisateurs de laisser un commentaire positif, mais surtout une bonne note dans l’application store. Comme c’est souvent les plus mécontents qui s’expriment, pourquoi ne pas donner aux satisfaits une bonne raison de prendre la parole ? Vous pourrez par exemple proposer à vos utilisateurs de partager leurs pseudos dans leurs commentaires, afin que les autres puissent les ajouter comme amis, et avoir accès à plus de contenus, à des bonus… Il peut être également utile de rappeler aux utilisateurs qu’ils peuvent noter leur application préférée, par une pop-up qui se déclenche à la dixième utilisation, par exemple.

5 – tenter des Paris innovants

Pourquoi ne pas tenter une pointe d’innovation pour aller chercher encore plus d’audience ?
Les QR Codes par exemple, ces petits labyrinthes carrés qui peuvent être scannés avec un Smartphone et redirigent automatiquement vers un lien URL ou une application… Eh bien, si vous avez déjà payé une campagne d’affichage, une newsletter ou un mailing, profitez-en pour y ajouter un QR Code qui mène à votre application et la curiosité fera le reste !

Enfin, n’hésitez pas à lire quelques « post-mortems », ces testaments de développeurs indépendants qui vous livrent gratuitement les études de cas de leurs applications. Parce que la survie dans les app stores, c’est un peu comme à Koh Lanta, on a beau être fougueux, on peut parfois avoir besoin des conseils des anciens !

Alors, combien de personnes sont allées voir votre château de sable finalement ?

Aurélien Cunin

crédit photo - javier brosch -Fotolia.jpg

Ajouter un commentaire

comments

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Email HTML

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Changer d'affichage