Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

2014, l’e-retail sera mobile

2014, l’e-retail sera mobile
2014-01-292014-02-17point de ventefr
Le cabinet Forrester Research : les marchands ont tout intérêt à investir dans le mobile, le m-commerce est la priorité des retailers en 2014.
Publié le 29 Janvier 2014 par Soraya Benali dans point de vente
m-commerce, retail

Le cabinet Forrester Research a mené une enquête auprès des distributeurs américains, ils ont répondu au sondage annuel « Predictions 2014: US Retail eBusiness » en partenariat avec Shop.org. Un constat : les marchands ont tout intérêt à investir dans le mobile, le m-commerce est la priorité des retailers en 2014. Dès à présent, découvrons les principaux résultats du rapport.

il est temps de mettre les bouchées double sur les offres mobiles

Cela fait plusieurs années que nous entendons la même sérénade : « le commerce mobile va exploser, il faut investir », sans distinguer réellement de véritable exemple de réussite.

Pourtant, à en croire les prédictions de l’étude, le marché du m-commerce va continuer à croitre en 2014. Selon Forrester, les retailers ont tout intérêt à  adopter des stratégies digitales, à renforcer leur positionnement sur les sites et applications mobiles.

Un exemple, les distributeurs doivent étudier la possibilité d’intégrer les données du stock du magasin ou/et les plans de leurs magasins dans leurs applications mobiles, pour aider les clients à trouver ce qu’ils cherchent. L’un des premiers usages en magasins d’un consommateur, est de comparer les prix sur internet et de commander en un clic chez un pure-player. Proposer de nouveaux outils numériques c’est stimuler, garder le client pendant qu’il est en magasin…

Somme toute, chaque entreprise sait qu’elle devra avoir une solution mobile pour exister dans le e-commerce.

une offre mobile pour exister…

En effet, les tendances au lendemain de Thanksgiving 2013, jour du Black Friday et du Cyber Monday sont une forte indication de ce qui est à venir. Les ventes en ligne ont non seulement battu des records, mais les ventes via le mobile ont explosé ! Selon le cabinet d’étude ComScore, 1 achat sur 5 effectué sur le web a été réalisé via un téléphone mobile. Et 17% des achats en ligne ont été fait via une tablette ou un smartphone. Adobe Digital Index confirme ces chiffres : 18,3% des ventes du Cyber Monday ont été enregistrées sur les téléphones mobiles, soit une hausse de 80% sur l’année passée.

L’augmentation des ventes des smartphones et des tablettes ne va pas inverser cette courbe, l’analyste Forrester encourage donc les distributeurs à investir autant qu’ils le peuvent dans le m-commerce. Les entreprises doivent penser aux offres mobiles qui font sens dans leur business.

Un exemple : créer une application mobile pourrait faire sens pour les pharmacies, pour réaliser des ventes flash susceptibles de générer des revenus pour leurs points de ventes.

D’autant plus qu’en 2014, les entreprises peuvent s’attendre à encore plus d’opportunités de publicité via les mobiles. D'après le cabinet Gartner, les dépenses publicitaires devraient frôler les 18 milliards de dollars d'ici la fin de 2014, pour atteindre la barre des 41,9 milliards de dollars en 2017.

Tout le travail est d’optimiser le parcours client et de créer une expérience utilisateur unique pour permettre aux mobinautes des achats instantanés grâce à quelques clics…

Les scénarios les plus simples à envisager passent par la multiplication des outils numériques en magasin : les bornes interactives, exploiter tout le potentiel mobile (SMS, géolocalisation, NFC, qrCode…).

m-paiement, le virage à ne pas rater

Autres grandes tendances, l’utilisation du mobile wallet (« portefeuille mobile ») va augmenter aux Etats-Unis, la tendance se confirme avec le nombre d’utilisateurs chinois qui ne cessent de croitre. Mi-novembre 2013, ils étaient plus de 100 millions d’utilisateurs de l’application de paiement mobile chinoise Alipay Wallet. Les acheteurs utilisent ce m-paiement pour acheter des produits, payer des factures, recevoir des réductions, gérer leurs données financières en ligne…

Vu la force croissance, les entreprises vont devoir s’adapter et offrir de meilleurs mécanismes de paiement, car les nouvelles technologies font tomber les barrières de l’e-commerce mondial. Avec la montée de nouveaux consommateurs (Brésil, Russie, Inde et Chine), les entreprises doivent saisir cette opportunité et permettre  aux consommateurs d’acheter directement. Certes, ce n’est pas une mince affaire, mais l’occasion est énorme… et la récompense sera conséquente !

Autre indication, le marché du e-commerce B2B va croitre plus vite que le marché B2C. Selon Forrester et le cabinet Hybris, 50% des entreprises B2B vendent actuellement en ligne leurs services & solutions…Cet accent mis sur le marché B2C va influencer le marché B2B et créer des opportunités pour les entreprises, prêtes à les saisir. On imagine la même tendance pour le mobile ?

et nous en France ?

Qu’en est-il du marché français ? Est-ce qu’on doit s’attendre aux même chiffres, aux mêmes tendances. Réponse demain le 30 janvier avec un bilan de la FEVAD sur le e-commerce et les cyberacheteurs.

sources :

http://www.internetretailer.com/2014/01/27/2014-e-retail-will-be-more-mobile-and-more-global

http://www.businessnewsdaily.com/5687-retail-predictions.html

2 Commentaires

  • 30 Janvier 2014
    2014-01-30
    par

    Bruno,

    pour certaines entreprises, ce n'est pas évident...il faut les motiver avec des chiffres, des résultats, des usages, non ?

  • 29 Janvier 2014
    2014-01-30
    par
    Bruno Fridlansky
    En fait, qu'est ce qui ne sera pas mobile demain .... ?
    Bruno

Ajouter un commentaire

comments

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Email HTML

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Changer d'affichage