Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Création de lien par les nouvelles technologies : « A la recherche du ePatient »

Création de lien par les nouvelles technologies : « A la recherche du ePatient »
2013-04-152014-04-02expérience clientfr
Le 9 avril 2013, Paris a été le théâtre d’une conférence aux tendances attentives des Français et des malades chroniques en termes de santé numérique et d’e-santé : LauMa Communications, Patient&Web et Doctissimo.fr présentaient « Á la recherche du ePatient ».
Publié le 15 Avril 2013 par Richard Billaudel dans expérience client
esante etude

Le 9 avril 2013, Paris a été le théâtre d’une conférence aux tendances attentives des Français et des malades chroniques en termes de santé numérique et d’e-santé : LauMa Communications, Patient&Web et Doctissimo.fr (1er site féminin et préféré des familles avec plus de 9 millions de visiteurs uniques chaque mois)  présentaient «   Á la recherche du ePatient ».

Les nouveaux canaux (web, mobilité, …) ont radicalement transformé les usages, tous domaines confondus, il était donc normal que les attentes en matière de santé numérique évoluent avec ces derniers. C’était l’objectif de cette conférence : présenter, au travers d’un étude réalisée par TNS Sofres, les pratiques, les usages, et les attentes en termes d’e-santé.

quelques constats…

Internet :

  • presque 50% des Français ont déjà utilisé Internet pour rechercher ou partager des informations sur la santé
  • 92% des recherches réalisées portent principalement sur une maladie ou un problème de santé
  • 63% de ces recherches s’orientent vers les traitements et les médicaments des utilisateurs du web santé ou les témoignages d’autres personnes

Mobilité :

  • 28% des Français utilisent un smartphone ou une tablette

Dans un précédent article, j’avais introduit la notion de création de lien par les nouvelles technologies et encore une fois, on constate que le développement des pratiques autour de la santé s’accompagne de nouveaux usages, parmi lesquels figure la notion d’échange et de dialogue. En trouvant de nombreuses informations sur la prise en charge de sa santé au travers d’échanges plus riches (pour 58% des Français),  le web enrichit donc la relation médecin-patient pour 1 internaute sur 2.

deux chiffres

  • 55% des internautes vont sur le web pour trouver les coordonnées d’un médecin ou d’un hôpital)
  • 61% des utilisateurs, les informations trouvées sont jugées claires et utiles

L’analyse précise que l’ensemble des Français n’a pas la même pratique de l’internet santé, en raison de la fracture numérique qui reste une réalité, mais aussi des habitudes des internautes, de leur âge et de l’utilisation qu’ils ont globalement d’internet.

Il est en revanche souligné que les plus communicants sur la toile, les « Communicants+ », sont des internautes santé en Affection de Longue Durée, échangeant ou dialoguant sur le web au moins 2 à 3 fois par semaine. Une étude Doctissimo présente un aspect communautaire important et fortement interactif : ces internautes recherchent d’abord des informations et des témoignages de leurs pairs avant le suivi d’un médecin ou d’un hôpital : près de 70% de ces Communicants+ disposent d’un profil Facebook, alors que 11% seulement suivent un médecin sur un réseau social.

De façon générale, il est constaté que les internautes santé sont une population en évolution. Les réserves traditionnelles sur le potentiel anxiogène de la toile sont dépassés par « un lien réaffirmé avec les professionnels de santé et le capacité d’orienter et d’accompagner le patient ». Le web facilite, et les nouvelles applications qui fleurissent sont accueillies positivement « à condition qu’elles répondent à des besoins évidents ». La msanté est une réalité : 1 français sur 5 a déjà téléchargé une app santé (2,3 apps santé téléchargées en moyenne)

Les nouvelles technologies, à condition qu’elles soient partagées par tous, semblent donc destinées à continuer à aider à la création de lien…

Richard Billaudel

crédit photo : Mopic - Fotolia.jpg

Etude TNS Sofres pour LauMa communication et Patients & Web, réalisée par téléphone entre le 4 et le 6 février 2013 : échantillon de 1 002 individus de 18 ans et plusLauMa communication représentatif de la population nationale.

Etude Doctissimo pour LauMa communication et Patients & Web, réalisée par internet entre le 4 et 21 mars 2013, 691 répondants dont 436 personnes touchées par une maladie chronique, dont 278 en ALD (Affection de Longue Durée avec une rise en charge à 100%)

Ajouter un commentaire

comments

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Email HTML

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Changer d'affichage