Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Le Flat design, plus qu'une tendance graphique

Le Flat design, plus qu'une tendance graphique
2015-08-122015-08-11contact multicanalfr
L’interface graphique est le lien de communication direct entre la marque et le client. C’est un peu la partie visible de l’iceberg ! Dernièrement, la plupart des interfaces graphiques se sont simplifiées, avec notamment la disparition du relief.
Publié le 12 Août 2015 par François Babin dans contact multicanal

L’interface graphique est le lien de communication direct entre la marque et le client. C’est un peu la partie visible de l’iceberg ! Dernièrement, la plupart des interfaces graphiques se sont simplifiées, avec notamment la disparition du relief. Ces nouvelles interfaces épurées, aux formes simples, aux aplats de couleurs vives et aux typographies fines définissent ce qu’on appelle le flat design. Cette considération du client dans le processus de création a pour objectif de privilégier l’expérience, c’est à dire de lui apporter une pleine satisfaction, tant en terme d’utilisabilité que de ressenti émotionnel.

Hier, le skeuomorphisme

Pour comprendre cette évolution (quasi révolution chez les designers), il faut remonter aux débuts des usages mobiles et tactiles, concrétisés par l’arrivée de l’iPhone d’Apple en 2007. A cette époque, l’interface graphique de l’iPhone fait la part belle au skeuomorphisme, c’est à dire que l’interface cherche à reproduire fidèlement l’apparence réelle d’objets physiques ou de matériaux, par exemple l’application bloc note qui ressemble à un post-it.

L’objectif des cette représentation visuelle est de permettre aux éléments graphiques d’avoir une forte affordance, comprenez une grande capacité à suggérer leur propre utilisation. Ce style s’avéra très efficace, les usagers de ces nouveaux smartphones adoptant rapidement ces nouvelles interfaces avec le succès qu’on leur connaît.

Pourquoi le flat design aujourd’hui ? 

En 2012, Windows Phone, qui n’a d’autre choix que de se démarquer pour exister face à la concurrence, propose une interface flat design qui sera rapidement suivie par les deux mastodontes que sont Google et Apple, confirmant alors cette tendance naissante.

Mais le flat design est plus qu’un simple parti pris de designer, c’est aussi et surtout la réponse graphique aux nouveaux usages et aux contraintes qui en découlent.

En effet, la multiplication des supports aux résolutions et tailles d’écrans variées a contraint les concepteurs à proposer des interfaces pouvant s’adapter à chaque support. Ce design modulable, appelé responsive design, est simplifié par la souplesse qu’autorise le minimalisme du flat design.

Le flat design a également permis de rendre les interfaces plus claires et lisibles en s’affranchissant de tous les éléments perturbateurs qui polluaient la lisibilité. Concrètement, ce qui était jusqu’alors représenté de manière ostentatoire et qui poussait au second plan le contenu éditorial, doit aujourd’hui être subtilement suggéré à l’utilisateur qui doit tout de même bien comprendre les possibilités d’interactions.

Pour conserver cette compréhension de l’interface tout en réduisant l’impact visuel des éléments structurants, ergonomes et designers ont été mis à contribution. L’ergonome devant plus que jamais maîtriser les comportements cognitifs des utilisateurs et les designers devant manier avec subtilité les typographies, les couleurs et les espacements pour conserver le bon équilibre visuel.

Et demain ?

Des variantes graphiques vont bien évidemment apparaître puis disparaître comme toute tendance s’appuyant sur un effet de mode, mais on peut tout de même affirmer que cette discrétion du graphisme au profit du contenu est une avancée qui démontre une certaine maturité des supports web et mobile.

« La simplicité est la sophistication suprême » Leonardo da Vinci

François Babin

crédit photo : ra2 studio - Fotolia.jpg

3 Commentaires

  • 12 Août 2015
    2015-08-12
    par
    Szymanski marc
    Merci François pour ce bel article qui résume très bien les origines et les choix d'utilisation du flat.
    J'aurai cependant aimé y trouver plus de détails sur les différents types de flat design afin de montrer pourquoi Orange a choisi un flat ultraminimaliste.
    Et demain ? Les évolutions du flat sont déjà apparues depuis l'arrivée du matériel design de google.
    Le matériel design garde les grands principes du flat. Sur les couleurs par exemple. mais il est multidimensionnel et prend en considération l'axe Z. De plus côté UI et UX le matériel tente de marier les mondes réel et numérique.
  • 15 Septembre 2014
    2015-08-12
    par
    BPO Ocean Indien
    Le flat design, une tendance qui se renforce. ça c'est certain. Car avec le succès toujours croissant des terminaux mobiles, la praticité de ce type de design a l'approbation de tous.
  • 5 Septembre 2014
    2015-08-12
    par
    Call Center
    Effectivement, la tendance est au flat design, à la simplicité et à la subtilité. Et parce que les entreprises veulent proposer un site adapté aux terminaux mobiles, le responsive design va certainement renforcer le succès du flat design.

Ajouter un commentaire

comments

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Email HTML

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Changer d'affichage