Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Les serious games : nouveaux outils ludiques au service de la santé

Les serious games : nouveaux outils ludiques au service de la santé
2014-10-212014-10-21hôpital numériquefr
Quand on dit « jeu vidéo » beaucoup pensent à un loisir ou à un divertissement mais depuis quelques années le jeu vidéo devient un outil pour le traitement ou la formation médicale. C’est l’émergence de ce que l’on appelle les serious games.
Publié le 21 Octobre 2014 par Lahiru Weladawe dans hôpital numérique
les serious games : nouveaux outils ludiques au service de la santé

Quand on dit « jeu vidéo » beaucoup pensent à un loisir ou à un divertissement mais depuis quelques années le jeu vidéo devient un outil pour le traitement ou la formation médicale. C’est l’émergence de ce que l’on appelle les serious games. Pour ceux qui ne le savent pas encore, les serious games (ou jeux sérieux) utilisent les techniques d’un jeu vidéo classique pour transmettre un message purement pédagogique, voire thérapeutique.

Tetris pour le traitement de l’amblyopie


Depuis plusieurs années, les scientifiques ont montré que la pratique du jeu vidéo pouvait avoir des effets bénéfiques sur notre santé. À titre d'exemple, des chercheurs québécois ont utilisé le jeu mondialement connu, Tetris, pour traiter l'amblyopie (ou "syndrome de l'œil paresseux"). Le traitement classique de ce trouble consiste à couvrir l’œil fort afin de permettre à l’œil faible de faire tout le travail. Après avoir estimé qu’une des solutions pour améliorer la vision chez le patient était de forcer les deux yeux à coopérer en même temps, ils ont eu l’idée d’utiliser le jeu Tetris et ont  mis en place un système permettant à un œil de voir les objets qui tombent et l’autre le sol grâce à un visiocasque. L’expérience, citée par Radio-Canada, s'est révélée concluante puisque les 18 participants ont connu, après deux semaines, une amélioration spectaculaire de leur vision. Traiter une maladie grâce à un jeu vidéo ce n’est pas une mauvaise idée non ?!

Les serious game, outil de formation médicale


Le jeu vidéo peut également être utile au personnel médical.

Une étude de l’Université de Rome, publiée dans la revue Plos One, a montré que jouer à la Wii quotidiennement peut permettre aux chirurgiens d’améliorer leur technique.
En effet, la pratique du jeu vidéo, en améliorant la représentation visuelle de l'espace et la coordination oculomanuelle, a permis aux chirurgiens de l’étude d’améliorer leurs performances lors de simulations de laparoscopie, opération permettant d’accéder à la cavité abdominale sans ouvrir les patients grâce à une caméra.
Les résultats de l’expérience, testée sur 42 participants, sont sans appel : les médecins qui ont passé du temps avec la console de Nintendo ont une meilleure coordination oculomanuelle et une meilleure précision dans leurs mouvements que les autres.

Par ailleurs, des serious games sont également mis en œuvre pour l’apprentissage de gestes médicaux complexes et de savoirs techniques. On citera pour exemple PULSE, qui met infirmiers et médecins en situation de soigner des patients virtuels. A eux de faire les bons choix pour les sauver...
 



Même si on se doute bien que le jeu vidéo ne pourra jamais remplacer les techniques médicales classiques, il reste un bon outil d’accompagnement pour traiter certains troubles mais également un outil de formation qui suscite l’intérêt. L’apprentissage médical par simulation devrait ainsi se développer dans les prochaines années car, comme précise le rapport de la HAS, il est plus sûr (objectif éthique : « jamais la première fois sur le patient ») et permet aux professionnels de se confronter à des cas moins courant. Intéressant non ?

Lahiru.

crédit photo : © Jasmin Merdan - Fotolia


 

 

Ajouter un commentaire

comments

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Email HTML

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Changer d'affichage