Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

BAaaS : les applications métier as a Service

BAaaS : les applications métier as a Service
2014-09-252014-09-25transformationfr
La progression du modèle XaaS (Anything as a Service) se confirme. Et la tendance devrait se poursuivre, puisque les différents modèles basés sur cette approche permettent aux entreprises d’accroître leur flexibilité, de...
Publié le 25 Septembre 2014 par Gordon Makryllos dans transformation
BAaaS : les applications métier as a Service

les avantages du transfert des applications métier dans le Cloud

La progression du modèle XaaS (Anything as a Service) se confirme. Et la tendance devrait se poursuivre, puisque les différents modèles basés sur cette approche permettent aux entreprises d’accroître leur flexibilité, de réduire leurs dépenses d’investissement (CAPEX) et d’accéder à de nouveaux services à la demande.

Le cabinet d’analyse Gartner prévoit que le modèle IaaS (Infrastructure as a Service) devrait connaître un taux de croissance annuel moyen de 41,3 % jusqu’en 2016. Il  devrait même atteindre 27,7 % pour le PaaS (Plate-forme as a service), sur la même période. Dans le même temps, le marché du Software as a Service (SaaS) devrait démontrer toute l’importance prise par la diffusion de services informatiques dans le Cloud, avec un chiffre d’affaires annuel moyen en progression de 19,5 %.

L’approche XaaS consiste à faciliter la vie de l'utilisateur tout en assurant une flexibilité accrue au fournisseur. Auparavant, les entreprises achetaient des licences logicielles et signaient des contrats à long terme. Désormais, l’agilité prime. Le recours à des services informatiques à la demande sous-entend un déploiements rapide, sécurisé, rentable et centré sur les besoins. Le Cloud a grandement contribué à cette évolution des mentalités, en favorisant le développement d’une culture informatique axée sur les exigences et les besoins spécifiques des entreprises et des organisations.

au-delà du logiciel et de l’infrastructure

Comme le savent tous les utilisateurs d’équipements mobiles, nous sommes entrés dans l’ère des applications. La diffusion de nos films, musiques, jeux, magazines et livres préférés, directement sur nos smartphones ou nos tablettes, depuis le Cloud, est désormais complètement entrée dans les mœurs. À tel point que nous en oublions presque nos anciennes pratiques !

A l’heure où nous nous procurons à la demande nos applications personnelles, depuis le Cloud, n’est-il pas temps de faire de même avec les applications métier ?

Cette année, les applications métier « as a service » (BAaaS) sont en passe de devenir la prochaine innovation majeure en matière de fourniture d’applications. À l’heure où les entreprises sont plus que jamais à la recherche de performance économique, le transfert de certaines applications métier dans le Cloud et la mise en place de l’utilisation à la demande permettent de s’affranchir d’une partie des coûts d’acquisition et d’exploitation.

Aujourd'hui les process et les besoins exprimés par les utilisateurs sont en constante évolution, à tel point que de nouvelles fonctionnalités peuvent être requises dans des délais très courts.
Acheter des applications métier clé en main, susceptibles de devenir rapidement obsolètes constituent donc désormais un risque.

Dans un premier temps, l’offre SaaS s’est construite autour d’applications métier telles que les ERP (outils de planification des ressources de l'entreprise), les progiciels de gestion de la relation client (CRM) et les progiciels de gestion des ressources humaines (HRM), accessibles à la demande et depuis le Cloud. Logiquement, la prochaine étape du développement du modèle BAaaS repose sur la fourniture d’autres applications clés telles que les outils de Business Intelligence (BI), les outils de sécurité et les applications de gestion des installations.

comment expliquer une telle popularité ?

Au-delà de ses atouts financiers, le modèle BAaaS propose des outils qui ont l’avantage d’être utilisables à partir de n’importe quel appareil, au moment et à l’endroit où l’utilisateur final le souhaite. Si l’on considère le nombre important d’applications à usage personnel téléchargées depuis le Cloud via les mobiles, on comprend aisément que les utilisateurs soient familiarisés avec cette logique d’accès à la demande. Il n’y a donc aucune raison de ne pas étendre cette pratique à l’univers professionnel.

L’exploitation d’applications métier de ce type est également facilitée en termes de mises à jour. Les entreprises définissent les termes du contrat avec leur partenaire BAaaS. Il se charge ensuite de l’ensemble des mises à jour et des évolutions. Aucun matériel, logiciel ou  capacités supplémentaires ne sont requis, même en cas de redimensionnement de la base utilisateurs. C’est un modèle de simplicité.

la transformation de la DSI

Le passage à un modèle BAaaS impacte significativement les directions des systèmes d’information. Dans un contexte où le rôle du DSI devient stratégique pour l’entreprise, le BAaaS se présente comme un facilitateur. Face à des budgets souvent resserrés, le DSI est contraint de faire plus avec moins : il doit adopter une vision plus stratégique tout en étant innovant, agile et préparé à l’adoption de nouvelles technologies.

Aujourd’hui, les attentes des différentes parties prenantes (clients, partenaires, collaborateurs, cadres dirigeants) continuent de croître. Il s’agit de leur fournir, où qu’ils se trouvent, davantage d’applications, plus rapidement et avec une plus grande fiabilité. Ceci en maintenant un niveau de sécurité renforcé sur le réseau.

Au sein de l’entreprise, la direction des services informatiques est devenue une salle des machines et aussi une entité dotée de clients. Elle se doit d’innover, de mener une réflexion stratégique et de faire progresser l’organisation. Le BAaaS doit être appréhendé comme un service Cloud susceptible de faciliter et de donner davantage de sens à la mission du DSI.

Gordon Makryllos

crédit photo : © monicaodo - Fotolia.com

Ajouter un commentaire

comments

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Email HTML

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Changer d'affichage