Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Le PRA as a Service

Le PRA as a Service
2011-07-192013-04-10techniquefr
Le PRA as a service est un Plan de Reprise d’Activité utilisant les ressources d’un nuage informatique afin de mutualiser les ressources matérielles et logicielles nécessaires à l’élaboration d’un tel plan.La présence du PRA as a...
Publié le 19 Juillet 2011 par Arnaud Eonnet dans technique
le PRA as a Service

Le PRA as a service est un Plan de Reprise d’Activité utilisant les ressources d’un nuage informatique afin de mutualiser les ressources matérielles et logicielles nécessaires à l’élaboration d’un tel plan.

La présence du PRA as a service au sein d’un catalogue d’offre de Cloud Computing découle de la nature même du PRA. En effet, un PRA classique consiste déjà à rendre disponible sur un site distant tout ou partie d’un système d’information, dans l’éventualité d’avoir à le reconstruire en cas de sinistre du site principal.

la solution classique et le PRA au sein du cloud

La différence majeure entre la solution classique et le PRA au sein du cloud tient avant tout dans la mutualisation de l’infrastructure cible et de ses ressources, rendant ainsi plus aisée et plus flexible l’adaptation du PRA aux évolutions du SI.

Dans sa mise en œuvre, le PRA as a service s’orientera au maximum vers la virtualisation systématique de l’existant et bannira autant que possible la présence de serveurs physiques dormants, couteux et allant à l’encontre de la philosophie du cloud computing. On utilisera donc soit des solutions permettant de sauvegarder et de déplacer directement des machines virtuelles depuis l’hôte de production vers l’hôte de secours (e.g. SRM de VMWare), soit, sur des machines physiques, des agents effectuant une sauvegarde type bare metal de la machine pour l’implémenter au sein d’une machine virtuelle vide (e.g. Evault de i365).

Ainsi, pour le prestataire de services, une seule infrastructure de virtualisation sera à même d’être utilisée pour plusieurs plans de reprise tout en assurant au client que sa solution actuelle de PRA est déjà prête pour les futures évolutions de son système d’information.

cependant, la solution impose plusieurs contraintes pour l’hébergeur

  • ai-je les ressources suffisantes pour permettre à plusieurs plans de secours d’être déclenchés en même temps ?
  • suis-je assez régulièrement au courant des modifications effectuées par mon client au sein de son SI et ai-je su les reproduire sur le PRA ?
  • le lien réseau est-il suffisamment dimensionné pour sauvegarder toutes les données ?
  • que faire si ma propre infrastructure connait un sinistre ? Doit-il y avoir un PRA du PRA ?
  • comment recréer le réseau interne du SI ?
  • comment rendre accessible au client sa plateforme reconstituée sans compromettre la sécurité de mes autres clients ?

Bien sur ces interrogations seront partagées par le client, certaines sont communes à tous les types de PRA, d’autres à l’essence du Cloud Computing et il reviendra à l’hébergeur de gérer ces contraintes notamment en proposant des tests réguliers du PRA pour pouvoir se positionner comme le plus performant.

Il devra notamment ne pas simplement être le prestataire du sinistre mais aussi accompagner son client tout au long de la vie de son SI afin d’être près le jour J, si jour J il y’a.

Arnaud Eonnet

Photo : CrazyPhunk / Wikipedia

A

2 Commentaires

  • 24 Juillet 2014
    2014-07-24
    par
    Nico
    Ça m'a l'air nuageux comme solution, mais néanmoins PRA-tique
  • 19 Septembre 2012
    2014-07-24
    par
    Le cloud ouvre la voie d'un outil supplémentaire pour sauvegarder son SI. Mais le cloud est également en lui-même une nouvelle source de sinistre à inclure dans ses scénarios de PRA (en l'occurrence, probabilité et impacté de défaillance du prestataire, on se souviendra de MegaUpload).

Ajouter un commentaire

comments

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Email HTML

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Changer d'affichage