Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Le joint de culasse, le cloud et le cambouis

Le joint de culasse, le cloud et le cambouis
2012-04-102013-04-11réflexionsfr
La promesse du Cloud c'est avant tout celle de la simplicité. Pas pour tout le monde. En tous cas certainement pas pour ceux qui font commerce de la complexité. En l'occurrence, les canaux qui fournissent les solutions à ces entreprises : les SSII, intégrateurs, VARs et autres acteurs de...
Publié le 10 Avril 2012 par Martine Garrivet dans réflexions
le joint de culasse, le cloud et le cambouis

Le Cloud met aujourd’hui à la portée des PME des infrastructures IT performantes et sûres qui étaient jusque-là réservées à de grandes entreprises.

Car la promesse du Cloud c’est avant tout celle de la simplicité. Soulagées de toute la complexité et du lourd investissement que représente la mise en œuvre et l'exploitation d’une infrastructure IT, les PME/PMI peuvent aligner leur système d’information sur leurs exigences métiers à des coûts enfin abordables. Mais cette simplicité est-elle un moteur d'adoption si évident ?

Pas pour tout le monde. En tous cas certainement pas pour ceux qui font commerce de la complexité. En l’occurrence, les canaux qui fournissent les solutions à ces entreprises : les SSII, intégrateurs, VARs et autres acteurs de l’écosystème IT. Ceux qui ont vécu et vivent encore sur un savoir-faire qui consiste à gérer un univers complexes de réseaux, de machines et d'applications.

le bonheur des uns...

Cette complexité, ils ne l’ont pas créée. C’est la nature de la bête. On sait bien que, par exemple, plus de 8 projets IT sur 10 ne respectent pas soit les budgets, soit les délais, soit les fonctionnalités. Quand ils aboutissent ! Car près d’un tiers sont abandonnés en cours de route (Etude Standish Group 2009).

Dans un monde à ré-inventer, il est toujours rassurant de trouver des analogies. D'autres industries ont connu ce type de bouleversement dans leur longue marche vers la maturité. A commencer par l'automobile. Pendant une bonne partie du 20ème siècle, il était indispensable d'avoir de bonnes notions de mécanique avant de s'évader sur nos belles nationales. Et surtout de ne jamais partir sans sa manivelle.

le cloud, cousin éloigné du joint de culasse ?

Il n’était pas rare d’avoir à mettre les mains dans le cambouis, au sens pas propre du tout ! Les garages Gaudin étaient légions et régnaient sur les joints de culasse et les vis platinées. De nos jours la plupart des garagistes consacrent leur savoir-faire à optimiser les performances des véhicules : en prévenant les pannes plutôt qu'en les traitant et en entretenant les véhicules plutôt qu'en les réparant. La maturité de cette industrie, les progrès réalisés dans le domaine de la qualité et des processus de maintenance ont rendu cette transformation des rôles nécessaire et utile.

Mais pourquoi les professionnels de l'IT abandonnerait-ils un gâteau qui les fait vivre? Pour les mêmes raisons qui ont poussé le garage Gaudin à modifier ses prestations (enfin on l’espère pour lui et ses malheureux clients). Tout simplement parce que le gâteau s'émiette un peu plus tous les jours. Selon une étude récente de KMPG seulement 16% des entreprises européennes pensent avoir encore recours à des infrastructures « sur sites » à l'horizon de 2016.

valeur ajoutée, les mots-gagnants

Car, pour finir, ce sont les utilisateurs qui décideront du sort de la complexité. Et il y a fort à parier que ce sera pour l'exterminer. Les SSII, intégrateurs, VARs peuvent dire adieu à la manne de la complexité de gestion des infrastructures globales. Les fournisseurs IT pourront tout au plus ralentir le rythme d'adoption du cloud.

Dans un écosystème en pleine évolution grandiront et survivront ceux qui sauront tirer parti des bouleversements du cloud : déplacer leur valeur ajouté sur les application métiers, conseiller plus que maintenir, configurer plus qu'installer, et surtout garantir la qualité de service. Tiens ! C'est justement ce que promet le cloud computing....

Martine

credit photo : © pixarno - Fotolia.com

Ajouter un commentaire

comments

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Email HTML

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Changer d'affichage