Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

IoT et cloud : ça converge !

IoT et cloud : ça converge !
2014-09-302014-09-30réflexionsfr
L’Internet des objets nous fait entrer de plain-pied dans l’ère du Big Data, posant clairement la question de la collecte et du traitement de gigantesques volumes de données. Quel rôle le Cloud peut-il jouer dans l’Internet des objets ? A quoi ressembleront les infrastructures de demain ?
Publié le 30 Septembre 2014 par Joel Aouizerate dans réflexions
Daniel KOFMAN, professeur à Telecom ParisTech et directeur du LINCS - IoT et cloud : ça converge !

L’Internet des objets nous fait entrer de plain-pied dans l’ère du Big Data, posant clairement la question de la collecte et du traitement de gigantesques volumes de données. Quel rôle le cloud peut-il jouer dans l’Internet des objets ? A quoi ressembleront  les infrastructures de demain ?

Ce sont les questions que j’ai posées à Daniel KOFMAN, professeur à Telecom ParisTech et directeur du LINCS (Laboratory of Information, Networking and Communication Sciences) lors du récent colloque « Sécurité de l’Internet des objets » organisé par la Chaire de CyberDéfense et Cybersécurité Saint-Cyr – Sogeti –Thalès ». Voici sa réponse en vidéo.

 


 Voir la vidéo sur Dailymotion

 

des Intranet des objets

 « Quand on parle d’IoT, on parle d’abord de capteurs.  On va mesurer tout ce qui se  passe dans la nature. On va générer des volumes d’informations gigantesques et donc le Cloud a un rôle à jouer. » explique Daniel KOFMAN.  Très hétérogène et difficile à intégrer, le volume de données sera tel que les formats actuels du Cloud devront évoluer. Selon Daniel Kofman, nous passerons de la centralisation des données dans les Datacenters à une forme d’architecture plus éclatée. Cette contrainte devrait  faire évoluer le Cloud tel que nous le connaissons, avec des données centralisées dans des Datacenters, vers une nouvelle forme d’architecture : « on sera confronté à une multitude d’Intranet des objets. Les objets communicants vont utiliser des protocoles différents, impossibles à intégrer (…) L’intégration se fera au niveau des données et des applications »

le smartphone, partie intégrante du cloud 

Pour illustrer son propos, Daniel KOFMAN prend l’exemple les applications de santé disponibles sur Smartphone. Selon lui, les objets chargés de mesurer notre état de santé ne vont pas communiquer directement avec le Cloud centralisé, mais plutôt avec le Smartphone, désormais en charge du traitement local d’une partie de ces données, Le smartphone devient alors « une partie intégrante du cloud » et fournit des ressources à ce dernier.
Sur le même modèle, le réseau reliant l’Internet des objets et le Cloud fournira également des ressources : « entre les deux, il y a un réseau avec des points de présence de plus en plus virtualisés. Ces points de présence fourniront également des ressources au Cloud ». Reste à maîtriser la complexité d’une telle évolution.

Joel

Ajouter un commentaire

comments

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Email HTML

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Changer d'affichage