Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

3 cas d'usages de cloud computing en banque/assurance

3 cas d'usages de cloud computing en banque/assurance
2016-10-192016-11-09Infrastructure as a Servicefr
Trois cas concrets qui montrent très clairement que l'utilisation du cloud computing est réservé à des usages d’informatique industrielle et qu'ils pouvaient s’appliquer tout à fait à des secteurs comme ceux de la banque et de l'assurance.
Publié le 19 Octobre 2016 par Yann Gourvennec dans Infrastructure as a Service
Visuel d'illustration

En quelques années à peine, le cloud computing est passé à l'ère industrielle. Quoi de mieux, pour s'en rendre compte, que de prendre les exemples concrets (*) cités par Philippe Laplane, directeur d’Orange Cloud for Business, lors de la conférence du 20 septembre 2016 organisée à Paris par Revue Banque . Ces trois cas concrets ont montré très clairement que l'utilisation du cloud computing était réservée à des usages d’informatique industrielle et qu'ils pouvaient s’appliquer tout à fait à des secteurs comme ceux de la banque et de l'assurance.

Lors d'une des tables rondes de la conférence, François Charbonnier, coordinateur sectoriel de l'industrie et des finances à l’ANSSI, a déclaré : « le cloud est un outil, il est facile de mettre n'importe quoi derrière ce terme ». Il est aisé, en effet, de mélanger tous les aspects du cloud, et de perdre de vue que « derrière ce terme, il y a toujours les infrastructures ». Une infrastructure tellement cruciale, qu’Alain Berry d’Orange Business Services n'a pas hésité à la décrire comme étant « l'essence du XXIe siècle ». Celle-ci est encore plus importante lorsqu’elle s’applique à un secteur aussi sensible que la banque, fortement structuré notamment par les accords de Bâle III.

Le monde bancaire et celui des télécommunications répondent aux mêmes enjeux de sécurité et font partie du cercle des opérateurs d’importance vitale (OIV). Il est normal que les deux se rencontrent et se comprennent.

Philippe Laplane nous a présenté trois cas d’usage dans ce secteur de la banque / assurance :

Cas d’usage no. 1 : le cloud, terreau idéal du Big Data et de l’innovation

« Les Big Data nécessitent un stockage et une capacité de traitement importants afin de manipuler des masses volumineuses de données en temps réel », explique Philippe Laplane. Et le client n’a pas nécessairement ces capacités de stockage et de traitement au sein de ses propres data centers. A l’inverse, le prestataire cloud, dont le cœur de métier réside dans l’adaptation rapide aux évolutions du cloud, dispose d’une infrastructure ayant ces capacités de stockage et des logiciels de traitement Big Data.  


Dans ce cas d’usage du domaine de l’assurance auto, le prestataire cloud met à disposition immédiate de son client ces logiciels Big Data, mais également leur configuration. Il fournit donc à son client un savoir-faire et des compétences rares et pointues. Cet apport de technologie, allié à la connaissance client de l’assureur permet de servir le client final en personnalisant les offres d’assurance auto.

Bilan : ce projet en cours de développement doit passer à l’échelle industrielle dans les semaines à venir. La sous-traitance du stockage et du traitement de données par Orange Business Services permettra au client de gérer en temps réel plus de 5 millions de contrats d’assurance.

Cas d’usage no. 2 : de l’agilité en toute sécurité

Être agile dans un secteur aussi sécurisé que la banque n’est pas chose aisée. Amener le cloud dans le SI d’une banque est un défi. Orange Cloud for Business y répond en mettant à disposition de son client des catalogues de services. Ce catalogue permet de mettre en ligne les applications dont les utilisateurs ont besoin en agrégeant des clouds privés et publics. Ceci aboutit à la constitution d’un cloud hybride pouvant répondre aux différents besoins des clients de la banque

Bilan : à ce jour, 1 000 serveurs ont déjà été déployés ou migrés lors de la phase initiale des 6 mois. A terme, 11 000 serveurs virtuels seront déployés pour servir la banque.

Cas d’usage no. 3 : le logiciel SaaS

Orange Cloud for Business met à disposition d’une banque son service d’ITSM (IT Service Management), permettant d’orchestrer, provisionner et piloter l’ensemble des moyens d’une DSI. La banque avait comme contrainte d’empêcher toute fuite de données en dehors de la France. Orange Cloud for Business signe un partenariat avec ServiceNow afin d’exploiter le logiciel exclusivement en France sur les infrastructures Orange Cloud for Business. Le service est ainsi déployé dans la banque en respectant les règles de sécurité et de conformité exigées.

Bilan : pour ce type de solutions, Orange Cloud for Business servira à terme plusieurs dizaines de milliers d’utilisateurs dont plus de 1 300 gestionnaires des services IT. La banque citée dans ce cas d’usage est embarquée dans un projet qui s’étend jusqu’en 2019.

Yann

(*) pour des raisons de confidentialité, les noms des clients ne sont pas cités.

Pour aller plus loin

Protection des données : quand l'entreprise est l'unique responsable
Comment sécuriser un Cloud hybride en 4 étapes ?
Le cloud expliqué à votre DSI

Ajouter un commentaire

comments

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Email HTML

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Changer d'affichage