Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Pourquoi construire un data center dans le grand nord ?

Pourquoi construire un data center dans le grand nord ?
2013-08-202013-08-20datacenterfr
Facebook vient d'ouvrir son premier Datacenter européen et a choisi de l’implanter sur le cercle polaire arctique. Le datacenter de Luleå, situé dans le nord de la Suède, bénéficie d’un impressionnant indicateur d'efficacité énergétique de 1,07 (en anglais PUE ou Power Usage Effectiveness).
Publié le 20 Août 2013 par Anthony Plewes dans datacenter
pourquoi construire un data center dans le grand nord ?

Facebook vient d'ouvrir son premier Datacenter européen et a choisi de l’implanter sur le cercle polaire arctique.
Le datacenter de Luleå, situé dans le nord de la Suède, bénéficie d’un impressionnant indicateur d'efficacité énergétique de 1,07 (en anglais PUE ou Power Usage Effectiveness).

Facebook estime que ce sera l'un des data centers le plus efficient au monde sur le plan énergétique et proposera un indicateur de PUE en ligne afin que vous puissiez constater par vous-même de son efficacité (pas encore disponible).

Le Data Center de Luleå fonctionne à 100%  grâce à l’énergie hydroélectrique disponible dans la région et Facebook estime que ce mode d’approvisionnement est tellement fiable qu'il est en mesure de réduire le nombre de générateurs de secours de 70%.
Le data center utilise un système de refroidissement de type free cooling permettant de refroidir les serveurs, l’excès de chaleur est utilisé pour chauffer les bureaux locaux de Facebook.

passer à la conception durable

Fait intéressant, l'accent sur ​​la pérennité des data centers de Facebook pourrait être en partie le résultat d'une campagne de Greenpeace qui a mené en 2010 Facebook à construire un datacenter qui utiliserait l'énergie d'une centrale à charbon. La campagne a débouché sur l’objectif déclaré par Facebook d’«alimenter l'ensemble de nos activités avec une énergie propre et renouvelable».

Facebook n'est pas le seul géant de l'Internet américain présent dans le nord scandinave. Google met en place un centre de données en Finlande et vient de racheter la totalité de la production d'un parc éolien suédois, qui sera opérationnel en 2015. Google qui est aussi très axé sur la réduction de son PUE, a atteint un PUE trimestrielle moyen de seulement 1,1 sur l'ensemble de ses sites - ce qui est très impressionnant. En 2008,  le PUE moyen s'élevait à environ 1,2.

Le Data Center Hamina de Google est situé dans le golfe de Finlande et utilise un système de refroidissement à l’eau de mer innovant. Le système utilise des échangeurs de chaleur pour extraire la chaleur produite par les serveurs qui réchauffe de l'eau de mer. Après avoir remixé l'eau chauffée avec de l’eau de mer fraiche pour rééquilibrer les températures, elle est rejetée dans le Golfe.

reconvertir des friches industrielles

Fait interessant, Google n'a pas entrepris la construction d'un nouveau data center, il est en fait installé dans une papeterie abandonnée. Il s'agit, bien sûr, d’un bon moyen de réduire les émissions de carbone.

La reconversion d’anciens bâtiments en data centers éveille les vocations. La société Ubiquity Critical Environments, une filiale de Sears Holdings, qui détient les magasins Sears et K-Mart, veut transformer les bâtiments vacants en « moteurs de l'Internet ».

Depuis que la vente en ligne a bouleversé le commerce de proximité, des centaines de milliers de mètres carrés d'espaces commerciaux se sont libérés en périphérie des villes et dans les centres commerciaux. Ubiquity a déjà annoncé son premier projet avec la conversion d’un magasin Sears au sud de Chicago près de l’autoraute Chicago Skyway en un data center en colocation. Le magasin de 38.000 m2 fermera ses portes fin Juin et sera transformé en data center.

réhabiliter des locaux souterrains

Les anciens locaux d'archivage alimentent aussi le business autour des data centers.
Iron Mountain célebre pour la conservation de documents papier et de bandes magnétiques aux Etats-Unis a ouvert un data center dans ses locaux à 67 mètres sous terre dans une ancienne mine de calcaire en Pennsylvanie.
Le principal argument de vente - comme pour les construction en zone Arctique - est la température ambiante faible, de l'ordre de 11 ° C et un approvisionnement abondant en eau froide, ce qui permet de minimiser les coûts de refroidissement des serveurs.

Malgré toutes ces innovations en matière de puissance et de refroidissement, la consommation d'énergie des centres de données grimpe inexorablement. Une étude récente a fixé les besoins en énergie des data centers à travers le monde à 38GW en 2012, une hausse massive de 63% par rapport au 24GW déjà nécessaires en 2011.

DatacenterDynamics (DCD) Intelligence, qui a réalisé l'étude annonce une nouvelle hausse de 17% en 2013 à 43GW. A titre de comparaison, la production totale d'énergie renouvelable en 2012 était de 1,470 GW, dont 39% d’énergie éolienne.

Seriez-vous prêts à installer votre data center sous des latitudes plus fraiches ? Ou bien avez-vous  déjà reconverti un ancien bunker souterrain en data center?

Anthony

Cet article a été publié dans sa version originale (en anglais) ici.

crédit photo : © victor zastol'skiy - Fotolia.com

Ajouter un commentaire

comments

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Email HTML

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Changer d'affichage