Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Les communications unifiées sans terminal audio de qualité, c’est comme…

Les communications unifiées sans terminal audio de qualité, c’est comme…
2013-06-202013-11-18bonnes pratiquesfr
C'est comme, c'est comme... me connaissant je vais forcément prendre une comparaison culinaire simple. Pour moi c'est comme avoir une superbe baguette craquante sortie de la boulangerie bourrée de promesse sans avoir de quoi tartiner quelque chose dessus !
Publié le 20 Juin 2013 par Roméo Verdier dans bonnes pratiques
les communications unifiées sans terminal audio de qualité, c’est comme…

C’est comme, c’est comme… me connaissant je vais forcément prendre une comparaison culinaire simple. Pour moi c’est comme avoir une superbe baguette craquante sortie de la boulangerie bourrée de promesse sans avoir de quoi tartiner quelque chose dessus ! Je sens à la fois son potentiel et le gâchis de ne pas exploiter pleinement ce potentiel. Pour les communications unifiées c’est pareil. Bien sûr que la qualité des équipements mis en place dans le datacenter, le service d’hébergement et la qualité du réseau sont importantes. Mais le terminal audio/vidéo mis à notre disposition pour communiquer et collaborer tous les jours est en fait certainement un des maillons les plus importants de la chaine que compose une solution de communications unifiées.

De quoi parle t – on ?

Vous n’avez jamais vécu la situation suivante ? Vous savez le cas où vous rentrez en conférence téléphonique, vous êtes entre 8 et 14 participants (quand ce n’est pas 20) dont 5 participants dans une salle et les autres au téléphone. Ah ça y’est vous voyez de quoi je veux parler, vous vous êtes forcément retrouvé dans l’une des situations suivantes ou toutes à la fois lors d’une conférence :

  • On n’entend pas la personne qui parle dans le fond de la salle ;
  • Dans la salle beaucoup de bruits de claquement sur la table ou de stylo qui parasite la communication ;
  • Une personne au téléphone qui a une voix grésillante ou une voix de robot ;
  • On a aussi notre Jean – Michel Mangemicro qui parle toujours trop près du micro ;
  • Souvent également nous retrouvons notre commercial dans la rue ou dans le métro avec les bruits ambiants ;

Dans la majorité des cas c’est le terminal utilisé qui nuit à la qualité de votre conférence.

 

Un terminal ? Des terminaux… par type de métier ?

Mais comment faisait – on avant ? Avant, nous avions uniquement un téléphone de bureau et nous faisions des réunions physiques. Puis les comportements et situations de travail ont complètement changés. Plus de mobilité, plus de travail asynchrone, à distance, l’arrivée du télétravail, l’usage de terminal personnel pour le travail, etc… Vous comprendrez en fait que ces situations de travail touchent beaucoup de métiers. Il faudrait donc plus parler de contexte ou de situation de travail que de métier. Citons quelques – unes de ces situations pour les illustrer voire les équiper comme il se doit :

  • « je travaille tous les jours à mon bureau » : Je l’équiperais bien d’un bon casque/micro de qualité avec un confort d’écoute lui permettant de moins se fatiguer et annuler le bruit environnant de son openspace. De plus si il veut s’isoler un court instant, lui permettre une portabilité à 20 mètres entre lui et son système de communication pourrait être un plus.

 

  •  « je télé-travaille la majorité du temps » : Je l’équiperais d’un duo de choc. Un casque/micro pour le bureau qu’il pourrait emporter pour chez lui si il n’est pas en mesure de s’isoler dans une pièce fermée. Si il peut travailler de chez lui, seul ou dans une pièce fermée, une mini pieuvre audio personnelle réduit tout simplement le niveau de fatigue et améliore la prise de son pour les collaborateurs qui vont l’entendre.

     
  • « je me déplace très souvent » : Le bon mix pour lui sera un kit oreillette sans fil qui fasse la convergence entre son poste de travail (que ce soit un ordinateur portable ou une tablette) et son téléphone mobile. Et pour toutes les situations de travail où il peut retrouver un peu de confort, je l’équiperais également d’une mini pieuvre personnelle pour les mêmes raisons citées précédemment.

Dans la majorité des cas, un collaborateur communiquera à travers plusieurs types de terminaux qu’ils soient personnels ou partagés. Il ne faut donc pas raisonner :

1 collaborateur=1 terminal MAIS 1 situation de travail = 1 terminal.
 

Qu’est – ce que l’intelligence contextuelle ?

Ces équipements deviennent finalement de véritables compagnons de travail et peut être plus que vous ne l’imaginez. Oui, ces équipements interagissent à la fois avec vos systèmes de communication - ils font passer la voix et la vidéo, transmettent des ordres « décrocher/raccrocher/mise en attente, muet etc… ou des signaux de présence – mais interagissent également avec vous.

Imaginez la situation suivante : vous recevez un appel sur votre mobile alors que votre oreillette est dans votre poche.  Vous la saisissez et la positionnez dans votre oreille, et par ce geste l’appel est décroché automatiquement. Les capteurs de lumière et/ou de position (gyroscope) qui peuvent être dans votre oreillette captent votre intention de prendre l’appel et décrochent donc pour vous.

Ce cas illustre l’intelligence contextuelle. Ces terminaux deviennent de plus en plus intelligents et apportent des informations de contexte aux systèmes de communications unifiées dans le but de vous rendre de plus en plus service. Bientôt votre oreillette vous parlera, vous annoncera qui vous appelle, vous lui ordonnerez de transférer l’appel sur votre messagerie et de lui transmettre un message que vous dicterez (tout ceci potentiellement pendant une conférence et sans coupure ;-)). Je vous invite à rechercher sur Google pour voir le potentiel qui approche : mots clés « contextual unified communications, context-aware smarter communications ».

Roméo Verdier

Lire la version anglaise : unified communications without high-quality audio is like…
 

crédit photo : © jillchen - Fotolia.com

Ajouter un commentaire

comments

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Email HTML

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Changer d'affichage