Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Travail en mobilité : aider les collaborateurs à prendre leur envol

Travail en mobilité : aider les collaborateurs à prendre leur envol
1 Septembre 2016dans L'info2016-09-012016-09-19l'infofr
Si le travail à distance séduit chaque jour plus de collaborateurs, certains restent réticents. Les raisons qu’ils invoquent constituent un enseignement utile pour cadrer sa démarche de mise en place du digital workspace.
Travail en mobilité : aider les collaborateurs à prendre leur envol
“18 % des cadres ne souhaitent pas travailler de chez eux ”
Source : « L’évolution des environnements de travail à l’ère de la transformation digitale », IDC pour Cornerstone On Demand, juillet 2016.
Si le travail à distance séduit chaque jour plus de collaborateurs, certains restent réticents. Les raisons qu’ils invoquent constituent un enseignement utile pour cadrer sa démarche de mise en place du digital workspace.



Une pratique généralement appréciée
Mise à profit des temps « perdus » dans les transports, amélioration de la productivité, plus grande liberté d’organisation personnelle… Les bénéfices d’un environnement de travail dématérialisé, accessible par interface mobile au bon moment où que l’on soit, sont désormais connus.

Globalement, les collaborateurs sont favorables au télétravail : 57 % d’entre eux souhaitent le voir ouvert à tous, même s’ils sont 75 % à penser qu’il doit être réservé à certains métiers ou fonctions¹.


Les réservés ont leurs raisons
Une récente étude sur « l’évolution des environnements de travail à l’ère de la transformation digitale », menée par IDC, s’est penchée sur les motifs des collaborateurs n’adhérant pas au télétravail. Au centre des préoccupations de ces salariés attachés à un mode de travail traditionnel :

  • la crainte d’une organisation complexe,
  • la difficulté à obtenir l’équipement adéquat,
  • la complexité de la législation sur le télétravail,
  • une culture du management vertical et du présentéisme fortement ancrée dans les mentalités.


À l’entreprise de jouer !
On le voit : la façon dont chaque entreprise encadre les nouveaux modes de travail y est donc pour beaucoup dans le succès du digital workspace :

  • politique d’équipement : les collaborateurs sont demandeurs d’outils simples, intuitifs, similaires aux applications qu’ils ont l’habitude d’utiliser dans leur vie à l’extérieur de l’entreprise,
  • pédagogie : les réticences sont en partie liées à une méconnaissance de l’espace de travail digital, son fonctionnement, sa simplicité et ses atouts,
  • cadre légal : si l’on me donne un smartphone pro qui me permet de lire mes mails à distance, cela veut dire que je suis censé le faire ? Au-delà de la mise à disposition de nouveaux outils, l’entreprise doit réaffirmer ou adapter les contrats de travail, les consignes et attentes vis-à-vis d’un collaborateur mobile… et communiquer les règles de façon explicite,
  • culture de travail : s’ouvrir aux modes de travail digitaux va de pair avec une plus grande marge de confiance et d’autonomie laissée aux salariés, voire avec une nouvelle appréhension des rapports hiérarchiques si l’on pense aux outils collaboratifs et participatifs.


¹   Source : « L’évolution des environnements de travail à l’ère de la transformation digitale », IDC pour Cornerstone On Demand, juillet 2016.

Pour aller plus loin

>> DRH : la transformation digitale a besoin de vous !
>> Le digital workspace, ce nouvel état d'esprit pour les collaborateurs !

 

Changer d'affichage