Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Travail à distance : du nouveau  !

Travail à distance : du nouveau  !
6 Février 2013dans Regards métiers2013-02-062013-02-11regards métiersfr
À l’instar des centres de coworking, ces nouveaux lieux de partage et d’échange d’informations soulèvent un intérêt réel auprès des TPE-PME comme des grandes entreprises.
travail à distance : du nouveau  !

À l’instar des centres de coworking, ces nouveaux lieux de partage et d’échange d’informations soulèvent un intérêt réel auprès des TPE-PME comme des grandes entreprises.

 

Les premiers centres de coworking, appe­lés également espaces de télé­travail, ont vu le jour aux États-Unis il y a moins de dix ans. On en compte désormais 2 200 dans le monde, et près de 160 en France. Leur nombre est en forte croissance – près de 50 % en plus chaque année. « Les télécentres répondent aux be­soins d’employés de PME ou de gran­des entreprises, des entrepreneurs ou des travailleurs indépendants, souligne Baptiste Broughton, cofondateur de LBMG Worklabs, une entreprise de services spécialiste du télé­travail et des nouveaux espace de travail à distance. Ils y trouvent des open spaces avec des pos­tes de travail, des techno­logies innovantes, comme la télé­présence, des sal­les de réunion… Ils sont accueillis par des équipes spécialisées et louent les services à l’acte ou par abonnement. »

 

une émergence mondiale
Le phénomène, à ses débuts circonscrit aux pays fortement industrialisés, est désormais planétaire, comme le précise Karim Sy, fondateur de Jokkolabs, une structure à l’origine de la création de centres de coworking en France, où un projet est en voie d’achèvement à Nanterre, ainsi qu’à Dakar, au Sénégal. « En Europe, ces tiers lieux permettent aux salariés nomades de bénéficier d’accès à leur univers applicatif et aux ressources internes de leur entreprise. En Afrique, ils contribuent à fédérer des énergies, à rassembler des talents en leur offrant les moyens techniques dont ils ne peuvent disposer ailleurs. »

 

En France, les périphéries des grandes métropoles ont vu les premières structu­res se constituer. « Elles permettent de limiter les temps de transport et d’offrir des points de rendez-vous pour maintenir en contact les populations nomades avec leur maison mère via Internet, les systèmes de télé­présence ou de visio­conférence, reprend Baptiste Broughton. C’est aussi une alternative intéressante pour les entreprises qui peuvent ainsi éviter d’investir des capitaux dans l’achat ou la location de mètres carrés de bureau, toujours chers dans les grandes villes. »

 

garanties de confidentialité plébiscitées
Des projets sont aujourd’hui en cours dans des espaces moins fortement urbanisés. Le département de la Seine-et-Marne envisage la création d’un réseau de télécentres sur son territoire. Une étude de marché, la première en France, a été lancée afin de valider la pertinence économique du projet : 27 grandes entreprises ont été interrogées, ainsi que 150 TPE-PME. Les réponses montrent que près du quart des TPE-PME et 16 % des grandes entreprises sont intéressées par l’ouverture de télé­centres. En tête des conditions posées par les entreprises à l’utilisation de ces espaces de coworking par leurs salariés : les garanties de confidentialité.

« C’est une demande de pré­requis légitime, souligne Axel Haentjens, vice-président Cloud Computing d’Orange Business Services. L’intégrité des données de l’entreprise doit être préservée, et l’évolution de collaborateurs dans des espaces partagés ne doit pas remettre en question ce principe. Dans ce cadre, les solut­ions cloud offrent les garanties attendues par les modèles d’organisation qui intègrent le travail des salariés dans des télé­centres. » Le poste de travail virtualisé offre ainsi de parfaite condition de sécurité. « Selon le profil de l’utilisateur, on définit un format de poste de travail virtuel, poursuit Axel Haentjens. Il est délivré sans transfert de données, et seules des images d’applications sont utilisées : la sécurité est donc optimale. »

 

cartographie en cours
Si le réseau des télé­­centres se densifie en France – plus d’une centaine de projets sont actuellement en cours –, leur cartographie restait néanmoins à réaliser. Ce qu’entreprend de constituer LBMG Work­labs avec son site neo-nomade.com. Un site conçu afin de per­mettre aux nomades et aux télé­travailleurs de trouver et de partager des espa­ces de travail. Lieux en libre accès, espaces collaboratifs, centres de coworking sont ainsi répertoriés. Une application Android peu même être télé­chargée. Elle est dotée d’un système de géo­localisation qui indique où se trouvent les tiers lieux les plus proches. Le mouvement ne fait donc que commencer…

 

coworking
Type d’organisation du travail regroupant deux notions : un espace de travail partagé ainsi qu’un réseau de travailleurs encourageant l’échange et l’ouverture.

 

tiers lieux
Lieux coopératifs de travail, de formation et d’échange.

 

télécentre
Espace public où les utilisateurs ont accès à des ordinateurs, à Internet, ainsi qu’à des technologies de l’information et de la communication.

 

espace collaboratif
Lieu de partage d’informations.

 

25%
des grandes entreprises d’Ile-de-France autorisent le télétravail ailleurs qu’au domicile de leurs salariés.
Source : LBMG Worklabs.
 

Télécharger

Découvrir

Recevoir la newsletter

Tous les mois, les tendances et témoignages sur la transformation digitale des entreprises

S’inscrire maintenant
Changer d'affichage