Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Stratégies SI et développement des entreprises à l'international

Stratégies SI et développement des entreprises à l'international
13 Janvier 2015dans L'info2015-01-132015-01-19l'infofr
Chaque année, BearingPoint réalise un Observatoire du Développement International, mené auprès de grands groupes français présents à l’international.
“64 % des entreprises font des infrastructures technologiques un élément majeur d'implantation et de croissance”
5ème Observatoire du Développement International, BearingPoint, 2014

Chaque année, BearingPoint réalise un Observatoire du Développement International, mené auprès de grands groupes français présents à l’international. En 2014, la 5ème édition de l’étude* se concentrait sur le rôle des technologies dans le développement des entreprises à l’international.

Jean-Michel Huet, Associé Développement International et marchés émergents chez BearingPoint rappelle les raisons de ce choix : "parfois sous-estimée dans le rôle du développement de l'écosystème, la technologie si elle est maîtrisée, peut être un axe de différenciation fort".


technologies : un indispensable support au développement à l’international
Les entreprises françaises font de l'international une priorité. Les technologies y jouent un rôle clé :

  • les 3/4 des répondants à l’enquête déclarent être confrontés à des enjeux SI significatifs dans leur déploiement à l’étranger,
  • pour près de 70 % des entreprises, un développement international impose des remises en cause du développement SI,
  • 64 % des entreprises font du critère des infrastructures technologiques un élément majeur d'implantation et de croissance.

Le plus souvent, l’entreprise opte pour une gestion décentralisée, avec une DSI en propre pour chaque filiale, mais en reproduisant en local le schéma de la maison mère (architecture, infrastructures, organisation…)

  • 33 % ont réalisé une extension du SI central dans le pays d’implantation,
  • 19 % ont procédé au rachat et à l’intégration d’un SI,
  • 14 % ont procédé au déploiement d’un nouveau SI en propre.

Enfin, près de la moitié des répondants ont fait le choix de raccorder le SI filiale au SI siège via Internet ou une liaison dédiée.

quels outils, quelle approche ?
Dans les projets de développement international, productivité et maîtrise des coûts restent au centre des préoccupations : les 1ers bénéfices recherchés par les DSI restent la simplicité et la rapidité de développement d’une part, la performance d’autre part.

Enfin dans un contexte de déploiement à l’international, les applications considérées comme les plus critiques, sont le contrôle budgétaire et de gestion (67 % des répondants), la comptabilité (53 %) et les achats (40 %).

s’adapter au contexte

Il est essentiel d’adapter les solutions au contexte local. Par exemple, 84 % des entreprises interrogées ont des outils de communications digitaux externes différents selon les filiales.

La place – et la forme – du digital dans le pays concerné doit également être prise en compte. Par exemple, le succès du paiement par téléphonie mobile dans certains pays (Philippines, Afrique du Sud, Kenya, Côte d’Ivoire) impactera les pratiques commerciales, le phénomène WeChat en Chine (200 millions d’utilisateurs) doit conditionner la stratégie de communication de l’entreprise…

 
* Le 5ème Observatoire du Développement International a été réalisé entre avril et octobre, grâce à une étude menée auprès d’un panel de près de 3 000 noms de responsables / dirigeants de 800 entreprises.


Pour aller plus loin

>> S’adapter et gérer l’imprévu

>> Les conseils d'une entrepreneuse française en Russie

 

Changer d'affichage