Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Pro/perso (part.2), l’utilisateur au coeur du projet

Pro/perso (part.2), l’utilisateur au coeur du projet
21 Février 2013dans Regards métiers2013-02-212013-02-26regards métiersfr
Gains de productivité, maîtrise des coûts d’achat et de maintenance, réactivité… Le BYOD devient une opportunité à condition d’accompagner ce changement. Cette étape est essentielle pour maintenir un équilibre entre les besoins des utilisateurs et les impératifs de l’entreprise.
pro/perso: comment trouver le bon équilibre ?

Gains de productivité, maîtrise des coûts d’achat et de maintenance, réactivité… Le BYOD devient une opportunité à condition d’accompagner ce changement. Cette étape est essentielle pour maintenir un équilibre entre les besoins des utilisateurs et les impératifs de l’entreprise.

 

L’irrésistible montée en puissance du BYOD bouleverse les usages et les habitudes de travail en entreprise. Face à ce phénomène, l’anticipation et la maîtrise sont leurs maîtres mots. Mais comment se poser les bonnes questions et définir un positionnement technologique adéquat ?

 

minimiser l’impact

L’enjeu est de taille : optimiser l’intégration et l’aspect financier des nouveaux usages nés de cette consumérisation de l’IT.

« À travers notre offre Conseil en stratégie de mobilité, nous aidons les entreprises à réfléchir de manière globale sur ces nouveaux usages. Ainsi nous leur permettons de développer une stratégie cohérente visant à intégrer ces nouveaux modèles – sources de gain en productivité et en flexibilité pour l’entreprise – tout en minimisant l’impact sur leur organisation, leurs infrastructures, la sécurité et les processus métier, explique Pierre-Yves Gouardin, consultant senior chez Orange Consulting. Que ce soit en matière d’usage ou sur le plan opérationnel, nous voulons leur permettre d’identifier en amont ce dont elles ont réellement besoin et quelles solutions mettre en oeuvre. »

Cette réflexion globale dépasse la dimension technique. Les enjeux sont aussi juridiques et humains. Les entreprises doivent segmenter des profils d’utilisateurs en fonction des usages métier et des niveaux de risque, mais aussi adapter la politique d’attribution des terminaux par des usages plus ou moins contrôlés.

 

responsabiliser plutôt qu’interdire

Il s’agit par ailleurs de mettre en place des règles d’utilisation claires, formalisées et partagées de tous.

« En lien avec les équipes juridiques et RH et les partenaires sociaux de l’entreprise, la première possibilité est de mettre en place une charte des utilisateurs, en annexe du règlement intérieur, indique Awataf Temagoulte, manager secteur banque & assurance chez Orange Consulting. Nous pouvons aussi travailler sur un document relatif aux conditions d’utilisation. Signé par les utilisateurs, il leur explique les règles d’usage et les sensibilise en indiquant ce que l’utilisateur peut ou ne peut pas faire. Ce document leur indique également comment réagir face à certains risques, comme la perte ou le vol de leur équipement. Dans le domaine du BYOD, il serait vain d’essayer d’interdire ou d’imposer. L’important est de sensibiliser et de responsabiliser les utilisateurs et d’essayer de toujours trouver un consensus entre leurs attentes et les impératifs de l’entreprise. Le pouvoir des utilisateurs existe bien. Il faut en plus leur donner la possibilité de faire les meilleurs choix d’usage ! »

 

faire face à la nouvelle complexité

Une fois les règles édictées, il s’agit, bien sûr, de les mettre en place. Dans un premier temps, les entreprises entrent dans la phase d’intégration des règles d’usage et d’enrôlement des terminaux au sein de leur infrastructure IT.

« Cela passe par la mise en place de solutions Device Management permettant de gérer, contrôler et sécuriser les flottes, indique Jean-Michel Craye, responsable innovation et communication chez Orange Business Services. Nous les accompagnons avec nos digital coaches (via la prestation globale Digital Coach). Ces derniers apportent ensuite un support au quotidien aux utilisateurs. Ces spécialistes sont à leur disposition pour répondre à toutes leurs questions ou résoudre les dysfonctionnements. Cette assistance est à forte valeur ajoutée pour les entreprises, qui n’ont pas toujours l’expertise ni le temps pour faire face à la complexité et la diversité des terminaux ou des systèmes d’exploitation qu’implique le BYOD.»

 

avoir un temps d’avance, est-ce possible ?

« L’écosystème évolue en permanence et devient chaque jour plus riche et plus complexe. Nous pouvons accompagner les entreprises dans des visions plus lointaines en les aidant à déterminer les contours de leur environnement de travail mobile de demain, ainsi que les modèles pour le financer (BYOD, COPE). Nous identifions avec elles les opportunités et impacts des solutions actuelles et les tendances à venir, de manière à constituer une feuille de route claire, à court, moyen et long terme », conclut Pierre-Yves Gouardin

 

Télécharger

Découvrir

Recevoir la newsletter

Tous les mois, les tendances et témoignages sur la transformation digitale des entreprises

S’inscrire maintenant
Changer d'affichage