Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Les équipes d'OCWS repensent l'expérience collaborateur

Les équipes d'OCWS repensent l'expérience collaborateur
4 Mai 2017dans Pratique2017-05-042017-05-31pratiquefr
Orange Connectivity and Workspace Services a récemment inauguré ses nouveaux locaux à Massy en région parisienne : une transformation de l’espace de travail qui encourage les équipes à repenser les modes de collaboration. Le point avec Philippe Guérout, Directeur des RH chez OCWS.
Orange Connectivity and Workspace Services
Orange Connectivity and Workspace Services a récemment inauguré ses nouveaux locaux à Massy en région parisienne : une transformation de l’espace de travail qui encourage les équipes à repenser les modes de collaboration. Le point avec Philippe Guérout, Directeur des RH chez OCWS.

 

 

 

Éclairages/ Quelles sont les aspirations des collaborateurs de l’entreprise d’aujourd'hui ?

Philippe Guérout/ Une étude auprès de nos collaborateurs nous a conduit à un constat sans appel : ceux-ci aspirent à travailler hors du cadre temporel, hors des murs de l’entreprise et sans couture entre les différents espaces. Ils veulent pouvoir jongler entre les lieux et les devices de façon fluide. Ils souhaitent une plus grande collaboration entre les équipes et les managers dans un environnement où la hiérarchie s’efface. Ces attentes peuvent désormais trouver une réponse grâce à la performance des réseaux, à l’ouverture des systèmes d’information et aux outils collaboratifs.

Dans ce contexte, le bureau traditionnel n’est plus adapté aux nouvelles formes de travail. Il est donc urgent de repenser l’organisation et les lieux de travail afin de répondre aux exigences de développement des projets en mode agile tout en rationalisant les coûts immobiliers.
 

E./ Chez OCWS, quelle transformation avez-vous mené pour suivre les évolutions des modes de travail ?

P.G./ Nous sommes partis des attentes des collaborateurs : puisqu’ils aspirent à plus de flexibilité – travail de concentration, en petits groupes, en binôme, à distance – nous avons créé une diversité d’espace de travail collectifs et modulables. En effet, lorsqu’ils se rendent au bureau, c’est plutôt pour travailler en collectif qu’’en solitaire, ce qu’ils peuvent faire ailleurs. Nos nouveaux locaux accueillent 100 salariés, qui se partagent une cinquantaine de bureaux structurés en petits îlots, pour faciliter le travail en mode projet. Des espaces de discussion pour échanger à deux ou trois et des lieux d’isolement pour se concentrer ont également été créés. Le mobilier est design et l’insonorisation des lieux a été particulièrement soignée.
 

« Transformer nos locaux pour accompagner les nouveaux modes de travail et de collaboration »

Philippe Guérout, Directeur Ressources Humaines du digital chez OCWS


Un travail de réflexion a également été mené pour optimiser les équipements : aucun bureau n’est attribué et aucun téléphone fixe ne trône dessus ! Les communications téléphoniques se font via un casque relié au terminal via le Wi-Fi disponible dans tout l’espace. Autre exemple de la flexibilité de nos locaux, chaque bureau est doté d’un écran sur lequel les collaborateurs connectent leurs différents équipements. Une agora, dotée d’un grand écran et d’une tablette géante, est à disposition pour pitcher les projets.
 

E./ Dans quelle mesure ce nouvel espace de travail a-t-il impacté l’encadrement des équipes ?

P.G./ Disons-le tout de suite, cette transformation ne va pas sans susciter quelques interrogations. Si certains managers déjà habitués à travailler en méthode agile adhèrent immédiatement à cette nouvelle organisation de travail, d’autres ont plus de difficultés à s’approprier ce lieu qui impacte leur posture. Installés au milieu de leurs équipes et soumis aux mêmes exigences de changements d‘univers, ils doivent s’approprier de nouvelles techniques de management fondées sur plus d’échanges et plus de confiance.

Ce mode organisationnel, nécessite une réflexion sur le rôle du manager : certains d’entre eux sont très impliqués dans cette démarche, et proposent des ateliers pour travailler sur la valeur des collaborateurs ou encore sur la délégation des tâches. Autre innovation de cette organisation : la mise en place d’un Shadow Codir, constitué de collaborateurs volontaires dont le but est de partager des objectifs communs. L’idée est de rompre avec la séparation entre les équipes dirigeantes et les opérationnels.
 

E./ Sentez-vous déjà un effet positif sur les équipes ?

P.G./ À moyen terme, nous mesurerons le succès de ce type d’espace et de ces nouvelles relations professionnelles à l’aune du taux d’occupation des lieux, de l’absentéisme, du turnover, de questionnaires évaluant le bien-être ou encore du taux de cooptation. Mais les premiers résultats sont déjà-là : de nombreux collaborateurs confient s’épanouir dans cette nouvelle configuration professionnelle.


Pour aller plus loin

>> Entrez dans l'ère du bureau à la demande
>> Ne dites plus poste de travail, mais environnement contextuel


Changer d'affichage