Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

L'Inde, la nouvelle superstar technologique

L'Inde, la nouvelle superstar technologique
27 Mars 2015dans Tendances2015-03-272015-03-27tendancesfr
L’Inde, dont l’économie est évaluée à 2,1 milliards de dollars, est devenue la troisième puissance asiatique, son industrie technologique est en plein essor. Autrefois simple pôle d’externalisation, le pays s’impose de plus en plus comme un centre d’innovation technologique mondial.L’Inde, dont l’éc
L’Inde, dont l’économie est évaluée à 2,1 milliards de dollars, est devenue la troisième puissance asiatique, son industrie technologique est en plein essor. Autrefois simple pôle d’externalisation, le pays s’impose de plus en plus comme un centre d’innovation technologique mondial.

 

une forte croissance mondiale

 

Selon la Nasscom (National Association of Software and Services Companies), l’organisme professionnel du secteur IT du pays, l’Inde constituera le 2ème écosystème de start-up informatiques de la planète d’ici 2017.
Le pays compte déjà parmi les marchés de services informatiques qui enregistrent la plus forte croissance mondiale. Il représente environ 52 % du marché de l’externalisation informatique évalué entre 124 et 130 milliards de dollars. Le secteur des services logiciels, valorisé à 100 milliards de dollars, emploie près de 3 millions de personnes et devrait progresser de 13 et 15 %.
L’Inde s’impose de plus en plus comme un centre technologique. Sa production scientifique a doublé durant la dernière décennie et ses budgets de recherche ont augmenté de 25 % par an selon l’association britannique Nesta.
 
la croissance rapide des start-up dynamise l’économie
 
En Inde, l’essor des start-up est stimulé par des initiatives gouvernementales comme la mission « Digital India » lancée par le Premier ministre, ainsi que par des financements comme « Innovate in India », fonds de 250 millions de dollars récemment mis en place par Infosys, la 2ème société informatique indienne. Plus de 800 nouvelles sociétés ont été créées en 2014 en Inde dans ce secteur, soit une croissance plus rapide qu’au Royaume-Uni ou en Israël. 
 
« D’ici 2020, on comptera environ 11 500 start-up et fabricants de produits informatiques dont l’effectif se situera autour de 250 000 personnes contre 65 000 actuellement », a déclaré R. Chandrasekaran, le PDG de Nasscom.
 
L’Inde est ainsi devenue une destination privilégiée pour les incubateurs. On y dénombre actuellement plus de 70 fonds de capital-investissement et de capital-risque ainsi que plus de 80 pépinières technologiques et accélérateurs de start-up.
Le dynamisme du secteur technologique indien se traduit également par l’intensification des fusions-acquisitions. Récemment, Twitter a conclu un contrat d’acquisition de ZipDial, start-up indienne spécialisée dans le marketing mobile, et Alibaba a pris une participation importante dans Paytm, société de paiement mobile.
 

un secteur prospère et de nombreuses initiatives

 
Avec ses nombreux acteurs du développement technologique et ses nombreux profils hautement qualifiés, l’Inde attire également de grandes entreprises. Dell India a ainsi embauché l’an dernier plus de 400 ingénieurs pour son équipe de R&D et prévoit d’en recruter encore plusieurs centaines en 2015.
 
L’importance croissante de l’Inde dans le secteur des technologies a fait naître beaucoup d’initiatives, comme le sommet gouvernemental États-Unis/Inde sur les technologies, et la mise en place de plusieurs partenariats. La Chine, le Royaume-Uni et d’autres pays sont engagés dans des projets similaires.
 
L’Inde rassemble aujourd’hui tous les grands noms de l’industrie informatique : Hitachi, MasterCard, Lowes et Visa ouvrent des centres informatiques en Inde ou l’ont fait récemment. Walmart, Tesco, Target, Microsoft, Quark, Orange Business Services, Intel et Amazon sont déjà implantés. 
 

innovation : des perspectives d’avenir 

 
« L’Inde est un grand pôle d’innovation mondial où des entreprises locales et internationales mènent des projets de R&D stratégiques », a déclaré Pradeep Lankapalli de Thomson Reuters. « Les dépôts de brevets augmentent rapidement, avec un impact direct sur la croissance économique du pays. »
 
Le cas de Dell est représentatif : avec un effectif de 2 500 personnes, son centre de R&D indien, le plus important hors des États-Unis, est devenu son principal contributeur en matière de brevets logiciels. Les services logiciels et informatiques constituent la seconde source de revenus étrangers pour l’Inde. Ils ont représenté 8 % de son PIB l’année dernière, soit une évolution majeure pour une économie auparavant dominée par l’agriculture et l’industrie manufacturière. Cette transformation devrait se poursuivre puisque le secteur devrait enregistrer un taux de croissance de 12 à 14 % en 2015-16.
 
En misant sur l’innovation, l’Inde, qui était un simple pôle d’externalisation des processus d’entreprise, est en passe de devenir un acteur technologique incontournable. 
 
En savoir plus
 
 
Changer d'affichage