Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

L'analyse de cycle de vie d'un service, quels bénéfices pour Orange ?

L'analyse de cycle de vie d'un service, quels bénéfices pour Orange ?
2014-04-082014-09-19sériesfr
Comme nous le mentionnions dans « le B.A.BA de l’analyse de cycle de vie », l’analyse de cycle de vie d’un produit ou d’un service peut être utilisée à plusieurs fins.
Publié le 8 Avril 2014 par Marion Michot dans séries
l’analyse de cycle de vie d’un service, quels bénéfices pour Orange ?

Comme nous le mentionnions dans « le B.A.BA de l’analyse de cycle de vie », l’analyse de cycle de vie d’un produit ou d’un service peut être utilisée à plusieurs fins.

approche sectorielle de l’ACV

L’analyse de cycle de vie fixe, depuis sa normalisation dans les années 90, un cadre méthodologique général appliqué de longue date chez Orange.

Différents travaux d’envergure nationale et internationale, auxquels Orange participe, sont cependant en cours, comme ceux menés au sein de l’IUT et de l’ETSI, visant à préciser et adapter le cadre global pour une application aux TIC.

modéliser un service

Orange est fournisseur de services et, à la différence d’un fabricant, ne conçoit ni ne fabrique la majeure partie des produits utilisés par ses offres.

Si la question se pose pour un fabricant de l’empreinte environnementale des produits qu’il fabrique, le Groupe s’interroge sur celle des services qu’il propose, comme l’accès à Internet, aux services de téléphonie fixe et mobile, ou pour les collaborateurs d’une entreprise au télétravail, à la visioconférence.

Un service peut être modélisé comme un ensemble de produits ou « composants élémentaires ». Ces composants sont regroupés autour de 3 domaines :

  • plateforme : serveurs dans les datacenters notamment
  • réseau : équipements mobiles ou fixes selon le service
  • client : terminaux pour utiliser le service (téléphone, ordinateur, etc.)

Il est donc nécessaire de disposer d’analyses de cycle de vie de ces différents composants, qui constituent la base pour l’analyse de cycle de vie d’un service. Orange travaille dans ce sens avec ses Orange Labs et depuis plusieurs années à la constitution d’une bibliothèque d’analyses de cycle de vie des différents composants de ses services.

De sa conception à son utilisation jusqu’à sa fin de vie, le service s’appuie également sur un ensemble d’activités et de transports pour ces trois différents domaines.

Réaliser l’analyse de cycle de vie d’un service consiste donc à mesurer l’ensemble des ressources consommées et les impacts associés pour tous ses composants – matériels et logiciels -  et les activités et transports associés, ce sur l’ensemble du cycle de vie.

Vaste entreprise …

agrégation et allocation

Exploiter les données élémentaires et les agréger ensuite pour modéliser le service revient à déterminer quelle « part » des plateformes, des réseaux ou des ressources chez le client sollicite le service considéré.

Dans cette perspective, l’étape dite d’allocation nécessite à la fois des données assez précises sur le fonctionnement et les usages du service lui-même, mais aussi sur les autres services sollicitant les mêmes ressources. La démarche dépasse ainsi le cadre strict de l’objet de l’étude lui-même, et nécessite une bonne connaissance du contexte organisationnel, des pratiques et des processus internes.

Fort de plusieurs années de pratique, Orange expérimente (ICT Footprint de la Commission Européenne) et accompagne le développement des méthodologies en cours d’élaboration, ainsi parfaitement maîtrisées par le Groupe.

les bénéfices pour Orange

Qu’il s’agisse de services à destination de ses clients professionnels – visioconférence, télétravail – ou de ses clients Grand Public – dématérialisation, services associés à Orange TV -, différentes analyses de cycle de vie de services ont été réalisées chez Orange.

Ces études ont permis de produire de parvenir à différents types de livrables :

  • des études croisées techniques, économiques et environnementales comme aide aux choix de conception
  • des études environnementales permettant d’identifier les leviers pour une conception plus respectueuse de l’environnement
  • des études environnementales comparatives de solutions matérialisées ou dématérialisées
  • des données d’entrée pour la mise au point d’outils de calcul des bénéfices environnementaux associés à l’utilisation des services

Comme la Finlande qui succédait récemment au Royaume-Uni, à l’Australie ou aux Etats-Unis en se dotant d’un programme gouvernemental pour le Green IT, la France empruntera t’elle cette même voie ? A l’heure où seront discutées et organisées les suites du protocole de Kyoto lors de la 21ème Conférence Climat  au Bourget en 2015, quel sera le rôle donné aux TIC et en vertu de quels résultats et engagements ? Quoi qu’il advienne, la connaissance et la maîtrise des impacts environnementaux de ses services constituera un atout pour le Groupe.

Marion

Crédit photo : © Maksim Kabakou - Fotolia.com

Ajouter un commentaire

comments

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Email HTML

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Changer d'affichage