Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Osez persévérer même dans l'adversité, en particulier si vous êtes chef de projet !

Osez persévérer même dans l'adversité, en particulier si vous êtes chef de projet !
2013-11-152014-09-19management de projetfr
Le rôle de chef de projet peut parfois paraitre ingrat, en particulier pour ceux dont le moteur est la reconnaissance et l’appréciation des autres. En effet, concilier temps, qualité des livrables et maîtrise des coûts implique des décisions difficiles et pas toujours appréciées de tous.
Publié le 15 Novembre 2013 par Michel Operto dans management de projet
les chefs de projets doivent redoubler d'effort quand les choses deviennent difficiles.
osez persévérer même dans l’adversité, en particulier si vous êtes chef de projet !
  • N’essayez pas de toujours faire plaisir à tout le monde
  • Comprenez la position de vos adversaires et de vos partenaires
  • Restez constructif
  • Tenez la distance

n’essayez pas de toujours faire plaisir à tout le monde

Le rôle de chef de projet peut parfois paraitre ingrat, en particulier pour ceux dont le moteur est la reconnaissance et l’appréciation des autres. En effet, concilier temps, qualité des livrables et maîtrise des coûts implique des décisions difficiles et pas toujours appréciées de tous. Le technicien de l’équipe aura peut-être du mal à accepter que l’on n’utilise pas la toute dernière version du moteur de base de données.

Le client sera tenté d’ajouter des besoins en cours de route sans prendre le temps de bien les spécifier mais en escomptant qu’il n’y aura d’impact ni sur les coûts ni sur les délais. Le sponsor pourra vouloir à la fois réduire le budget, refuser tout compromis sur la date de démarrage et être rétif à toute prise de risque ou réduction de périmètre. Autant d’exemples vécus par beaucoup d’entre nous et ce quasi quotidiennement.

Donc, il y aura nécessairement des compromis à rechercher et tout le monde n’aura pas toujours ce dont il rêvait au départ.

Un de mes tous premiers managers lorsque j’ai débuté en tant que développeur de logiciel avait pour habitude de dire à nos clients: « c’est simple, nous avons 3 paramètres: Temps, Contenu et Coûts. Choisissez-en 2 et laissez-moi libre sur le troisième ». Cela peut paraître extrême, mais il y a beaucoup de vrai dans ce message aussi simple que direct. On ne peut gagner sur tous les tableaux. Il est donc important voire critique pour le chef de projet de bien comprendre sur quel axe il peut espérer de la flexibilité.

comprenez la position de vos adversaires et de vos partenaires

Un consultant Anglais avec lequel j’ai travaillé plusieurs années avait un sens très exacerbé de la politique dans son sens le plus intéressant je pense pour nous, chefs de projet. Il se posait toujours la question (et souvent à voix haute pour que je bénéficie de son expérience) : « Qu’est-ce que X pourrait avoir à gagner s’il nous aidait à réussir ce projet ? ». Cette posture volontairement positive vis-à-vis de la compréhension de comment vendre notre projet à telle ou telle personne nous a été très utile dans les nombreux pays et organisations dans lesquelles nous avons œuvré ensemble. Le corollaire « qu’est-ce que X pourrait craindre ou avoir à perdre à cause du projet ? » est également intéressant à étudier, ne serait-ce que pour travailler son argumentaire de vente.

restez constructif en toutes circonstances

Un projet est rarement un long fleuve tranquille. Les remous seront nombreux et les rapides et passages difficiles. Lorsque les choses vont bien, il est plus facile d’être positif et constructif. Hors c’est quand elles se durcissent et ne vont pas comme on le souhaiterait, qu’il est le plus important pour le leader de garder à l’esprit que son attitude est observée et qu’elle est primordiale pour les membres de l’équipe. Il ne peut baisser les bras, ni se laisser aller à des commentaires pessimistes… Il est la force constructive qui pas à pas, brique après brique, aide l’équipe projet à progresser vers des solutions satisfaisantes sinon idéales.

tenez la distance

Enfin, le chemin de la réussite est long. Comme pour un marathonien, il faut se préparer aux inévitables difficultés, ne pas s’épuiser en jetant toutes ses forces en début de course, trouver le bon rythme et le maintenir jusqu’à la ligne droite finale où il faudra inévitablement encore accélérer si il nous reste quelque force.

Il faut tenir toute la distance !

Michel

Créfit photo : © Warren Goldswain - Fotolia.com

Ajouter un commentaire

comments

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <br>

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Email HTML

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Changer d'affichage